Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS

Comment récupérer l'eau de pluie ?

Comment récupérer son eau de pluie ? Quelles sont les utilisations possibles de l'eau de pluie ? On vous dit tout pour votre projet d'utilisation de l'eau de pluie.
Le , par Aude
recuperer eau de pluie prix et techniques

Récupérer votre eau de pluie vous offre de nombreux avantages. Non seulement vous économisez de l’eau, mais vous faites un geste pour la planète. Votre facture d’eau est diminuée sans forcément réduire votre consommation. Voila de bons gestes pour la planète mais aussi pour votre porte-monnaie ! 

Quels sont les différents types de récupérateurs d'eau de pluie ? Quel est le prix moyen d'un récupérateur d'eau de pluie ? Peut-on relier un récupérateur d'eau à un système d'arrosage enterré ? 

S’il est simple de mettre en place une récupération d’eau pour arroser votre jardin ou nettoyer votre voiture, il faut respecter certaines règles si vous souhaitez aller plus loin et utiliser l’eau de pluie pour les WC ou le lave-linge par exemple. Quelques travaux de mise en place avec tuyauteries seront nécessaires et certaines règles doivent être respectées, voyons pourquoi !


Récupérer l’eau de pluie mais pour quel usage ?

Il pleut régulièrement mais toute cette eau qui tombe du ciel reste inutilisée. Quand vous arrosez votre potager et vos fruitiers en plein été, vous y repensez souvent. Vous vous dites que vous auriez pu installer un système de récupération d'eau et profiter de l'eau gratuitement récoltée pendant les mois de l'années pluvieux.

Non seulement vous pourriez arroser mais en plus, il serait possible également de laver vos voitures et motos avec cette eau venue du ciel ! 

Comment récupérer l'eau de pluie ? 

La récupération de pluie peut être très simple si sa destination est pour l’arrosage de votre jardin, de vos plantes et le lavage de votre voiture.

En effet, pour stocker l’eau de pluie deux solutions :

  • Le récupérateur d’eau mural : pour un usage jardin seul, comptez entre 60 et 200 euros en moyenne pour 500 litres maximum,
  • Le récupérateur d’eau enterré : pour un usage partagé : maison et jardin, comptez entre 1.500 et 3.000 euros pour une installation de 5.000 litres.

 

 


récupération eau de pluie récupérateur


Récupérer de l’eau de pluie pour arroser son jardin 

Dans ce cas, il est possible d’installer des récupérateurs d’eau muraux en les couplant à votre gouttière. L’eau de pluie se déversant du toit est collectée dans un récupérateur. Vous pouvez utiliser l’eau grâce à un robinet. C’est la solution la plus simple. Il est tout à fait possible d’ajouter une pompe permettant d’augmenter la pression pour votre arrosage.

Pour aller plus loin dans ce système, on peut installer une cuve enterrée, raccordée à la gouttière pour récupérer l’eau de pluie, avec une pompe pour alimenter certains circuits d’eau de la maison.

Les récupérateurs d’eau sont tous équipés de systèmes plus ou moins sophistiqués de filtrage pour éviter la pollution de l’eau récoltée.

Les eaux pluviales doivent être traitées à part de l’eau potable. Ainsi lorsque la cuve est pleine, l’eau de pluie doit pouvoir grâce à un système de bypass, reprendre le chemin du circuit d’évacuation des eaux de pluie via les gouttières.

 

 

Récupérer de l’eau de pluie pour alimenter la maison 

Cet usage de l’eau de pluie est devenu bien plus réglementé qu’il y a quelques années. Ceci s’explique par des cas de méprise entre les deux réseaux. Les eaux pluviales ne répondent pas aux normes sanitaires et ne respectent pas les qualités réglementaires pour l’eau potable, elles peuvent contenir des agents pathogènes.

L’eau récupérée peut être utilisée pour les usages suivants :

  • usage domestique extérieur au bâtiment,
  • alimentation des chasses d’eau,
  • lavage des sols,
  • sous conditions pour le lavage du linge.

La réglementation interdit d’avoir deux robinets apportant deux sources d’eau différentes dans la même pièce (excepté les caves, sous-sols et autres pièces annexes).

Il est ainsi interdit de relier le réseau de pluie avec le réseau d’eau potable. De plus, il est obligatoire d’avoir la possibilité de passer sur le réseau d’eau potable lorsque le réservoir d’eau de pluie est vide. Cette installation nécessite l'intervention de professionnels.

 

 

Les normes à respecter pour la récupération d'eau de pluie 

Un pictogramme et la mention eau non potable doivent être apposés sur tous les points suivants :

  • entrée et sortie de vannes et des appareils,
  • au passage des cloisons et de murs,
  • à chaque point de soutirage.

Il est obligatoire de déclarer les eaux récupérées et utilisées pour un usage domestique. Elles sont soumises à la taxe d’assainissement et une déclaration en mairie est nécessaire (Article R 2224-19-4 du code général des collectivités territoriales). Par contre, si l'eau est utilisée pour l'irrigation et l'arrosage du jardin, ou pour tout autre usage ne générant pas une eau usée pouvant être rejetée dans le système d'assainissement, les volumes utilisés ne sont pas pris en compte pour le calcul de la redevance d'assainissement (Article R2224-19-2 du même Code).

Il faut savoir que la récupération d’eau de pluie peut être soumise à contrôle lorsque vous l’utilisez pour l’intérieur de la maison. Les agents du service des eaux peuvent accéder aux propriétés privées et effectuer une vérification (qui reste à votre charge).

Les toitures ne doivent pas être en amiante-ciment ou en plomb, et en usage interne l’eau collectée ne doit l’être que pour l’alimentation des WC.

 

 

Le Conseil Habitatpresto !

La loi reste vague sur l’utilisation de l’eau de pluie pour le lave-linge, qu’elle autorise à titre expérimental et sous condition que cette eau soit filtrée et bouillie. Cela tient aux agents pathogènes qu’elle peut contenir, résistants aux basses températures.

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto
Inscription Newsletter