Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS

Le chauffe-eau solaire individuel : CESI

Chauffer son eau chaude sanitaire à l'aide du soleil, c'est possible grâce au CESI, chauffe-eau solaire individuel. Explications, prix, tout savoir !
Le , par Aude
chauffe eau solaire

Vous connaissez les panneaux solaires photovoltaïques. Peut-être que certains voisins ou membres de votre famille ont sauté le pas et ont déjà équipé leur toiture de ces panneaux à économie d'énergie? Si la production d’électricité est la première chose qui vous vienne à l'esprit lorsque vous pensez au photovoltaïque, d'autres utilisations de cette énergie sont possibles. 

Pourquoi ne pas envisager la production d'eau chaude sanitaire avec un chauffe-eau solaire individuel ? Prendre une douche, un bain ou faire la vaisselle avec de l’eau chaude chauffée par le soleil ? Solution d'appoint auparavant, elle est devenue réelle aujourd'hui pour la vie quotidienne d'une famille entière.

Découvrez le chauffe-eau solaire individuel, le CESI !

 

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire individuel ou CESI

Elle est là sous nos yeux et pourtant nous ne l'utilisons pas ! Cette énergie gratuite, présente chaque jour, vous pouvez aussi l'utiliser : le soleil ! Sa lumière permet de créer et produire une énergie que vous pouvez utiliser pour votre logement. Ne trouvez-vous pas qu'il soit dommage de laisser filer ces précieuses économies ? 

Rendez-vous compte: l'installation d'un chauffe-eau solaire, permet de diminuer la facture d'eau chaude par 4 ! Actuellement un CESI peut absorber la moitié des besoins en eau d'une famille. Votre eau chaude pour les douches, la vaisselle, les bains (à limiter tout de même pour éviter une surconsommation) peut être chauffée grâce à l’énergie récupérée par le fluide caloporteur circulant dans les panneaux photovoltaïques. 

Imaginez ce que vous pourriez faire avec tout cet argent économisé, sans compter le CITE, éligible pour ce genre de travaux. 30% de crédit d’impôt pour installer un chauffe-eau solaire, c'est plutôt bien !

 

 

chauffe eau solaire CESI

 

Fonctionnement et prix d'un CESI

Le chauffe-eau solaire individuel ou ballon solaire fonctionne selon le principe des cellules photovoltaïques :

  • des panneaux photovoltaïques captent l’énergie solaire, absorbée par le fluide caloporteur, qui s’échauffe,
  • le ballon d’eau chaude récupère cette chaleur, grâce  à l’échangeur, appelé aussi le serpentin, qui permet de chauffer l’eau sanitaire. Le liquide caloporteur refroidi, puis est redirigé pour recommencer un cycle de chauffe.

Il est fabriqué en cuivre et peint en noir. Le capteur est équipé d'un verre trempé, résistant aux chocs mécaniques (grêle, neige) et thermiques, qui laisse passer le rayonnement solaire et bloque les infrarouges (effet de serre). Pour limiter les déperditions thermiques, les parois latérales et le dessous sont isolés avec de la laine minérale.

Un chauffe-eau solaire coûte entre 3.500 et 6.500 euros selon les modèles. 

 

 

Les différents types de chauffe-eaux solaires individuels

Il existe plusieurs modèles différents, en un seul bloc ou à éléments séparés. Quoi qu'il arrive, il vous sera nécessaire d'en discuter avec le professionnel chargé de l'installation. En effet, pour pouvoir bénéficier des aides au financement, il est obligatoire de passer par des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Le ballon solaire monobloc

L’ensemble est fixé au même endroit sur le toit de votre maison, capteur solaire et ballon. Moins cher que les autres types de chauffe-eau solaire, il est aussi le plus rustique. Son principal inconvénient est sa faible capacité à garder l’eau chaude. On l’utilise beaucoup pour préchauffer l’eau chaude sanitaire avant le relais avec un chauffe-eau classique.

Le chauffe-eau solaire à éléments séparés

Les panneaux capteurs de l’énergie sont placés sur votre toit, tandis que le ballon est stocké à l’intérieur de la maison. On distingue les modèles à circulation forcée et les modèles en thermosiphon :

  • à circulation forcée : un circulateur (pompe électrique) permet de mettre en mouvement le liquide caloporteur quand il est plus chaud que l’eau sanitaire, on a donc un système de régulation,
  • à thermosiphon : le ballon doit être fixé au-dessus des capteurs afin que l’eau chaude produite s’élève. Son installation nécessite un savoir-faire important. 

 

Le Conseil Habitatpresto !

L’Etat offre en 2015 la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% avec le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). C’est le moment de vous lancer pour cet investissement, rentabilisé en quelques années !

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter