Rampe d'accès handicapé et pmr : prix & aides possibles

Mis à jour le 07/06/2024
Dans cet article :

    Vous aspirez à retrouver votre indépendance et à profiter pleinement de votre logement ? Envisagez l'installation d'une rampe d'accès PMR ! Ce dispositif simple et efficace vous permettra de supprimer les obstacles du quotidien et de circuler en toute liberté dans votre chez-vous. Le prix d’une rampe d’accès handicapé et PMR se situe entre 400 et 3 000 €, avec possibilité de financer 50 à 70% du prix de l’équipement avec les aides de l’Etat. Tout savoir dans notre article !

    Prix d’une rampe d’accès handicapé et PMR

    Prix moyen

    Le prix d'une rampe d'accès PMR (Personne à Mobilité Réduite) varie en fonction de plusieurs critères, tels que le type de rampe, sa longueur, les matériaux utilisés et la complexité de l'installation.

    En moyenne, il faut compter entre 400 € et 3 000 € pour la fourniture et la pose d'une rampe d'accès PMR.

    Exemples de prix :

    • Rampe d'accès fixe en béton de 5 mètres de long : entre 300 € et 750 €
    • Rampe d'accès amovible en aluminium de 2 mètres de long : entre 400 € et 800 €
    • Rampe d'accès mobile en bois de 1 mètre de long : entre 200 € et 500 €
    Assurez votre indépendance et votre sécurité avec une rampe d'accès professionnelle. Une installation experte vous offre la tranquillité d'esprit et la liberté de mouvement au quotidien. Imaginez la confiance et le confort de pouvoir entrer et sortir de chez vous sans aucune difficulté.

    Prix par type de rampe

    • Rampes d'accès fixes : entre 1 500 € et 3 000 €

    Une rampe d'accès fixe est une installation permanente qui permet aux personnes à mobilité réduite (PMR) de franchir un dénivelé de manière autonome et sécurisée. Elle est généralement construite en béton, en aluminium ou en acier et est fixée au sol de manière durable.

    • Rampes d'accès amovibles : entre 400 € et 1 000 €

     Elle est installée temporairement pour une durée plus longue, comme pour des travaux ou pour un accès régulier à un logement. Elle est démontable et peut être stockée dans un endroit dédié lorsqu'elle n'est pas utilisée.

    • Rampes d'accès mobiles : entre 200 € et 500 €

    Elle est déployée et utilisée ponctuellement pour franchir un obstacle, comme un seuil de porte ou une marche. Elle est pliable et se range facilement lorsqu'elle n'est pas utilisée, généralement à proximité de l'endroit où elle sera utilisée.

    Prix par matériau

    Type de rampe
    Prix (€/mètre linéaire)
    Avantages
    Rampe d'accès en béton
    60 € - 150 €
    Durabilité, résistance aux intempéries, entretien minimal
    Rampe d'accès en aluminium
    100 € - 200 €
    Légèreté, résistance à la corrosion, installation facile
    Rampe d'accès en bois
    80 € - 180 €
    Esthétique, chaleur naturelle, écologique
    Rampe d'accès en acier
    120 € - 250 €
    Solidité, résistance aux charges lourdes, longue durée de vie


    Faire installer une rampe d'accès par un professionnel, c'est garantir votre autonomie et votre bien-être. Vous méritez un accès facile et sécurisé à votre propre maison, un lieu où vous vous sentez libre et à l'aise.

    Aides pour financer les travaux d’adaptation de votre logement

    Vous voulez vivre en toute autonomie chez vous ? Vous craignez les coûts des travaux d'adaptation ? Saviez-vous qu'il existe des aides financières spécialement conçues pour vous aider ? Explorez vos options avec nous !

    MaPrimeAdapt’: l'aide pour l'adaptation à la perte d'autonomie

    MaPrimeAdapt’ est une aide destinée aux personnes souhaitant adapter leur logement à leur perte d’autonomie, couvrant tout le territoire, y compris les départements et régions d’Outre-mer. Elle remplace les anciennes aides de l’Anah, de la CNAV et le Crédit d’impôt. Cette aide est accessible aux propriétaires occupants, locataires du parc privé, usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’habitation, et occupants d’un logement en viager.

    Qui est éligible ?

    Les bénéficiaires doivent être :

    • Âgés de 70 ans ou plus
    • Âgés de 60 à 69 ans avec une attestation de GIR 1 à 6
    • En situation de handicap avec un taux d’incapacité de 50 % ou plus, ou bénéficiant de la PCH

    Seuls les foyers aux revenus modestes et très modestes peuvent bénéficier de cette aide.

    Travaux éligibles :

    Montant de l’aide 

    MaPrimeAdapt’ couvre 50 % des travaux pour les foyers aux revenus modestes et 70 % pour ceux aux revenus très modestes, avec un plafond de 22 000 € HT. Elle peut être combinée avec d’autres aides de l’Anah. Les ménages modestes peuvent bénéficier d’une avance de 70 % de leur prime avant les travaux.

    Souhaitez-vous pouvoir entrer et sortir de chez vous sans aucune difficulté ?Avez-vous envisagé à quel point une rampe d'accès professionnelle pourrait améliorer votre quotidien ? N'aimeriez-vous pas vous sentir plus en sécurité et plus indépendant chez vous ?

    Démarches

    La demande se fait en ligne sur monprojetanah .fr ou en format papier. Un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) habilité autonomie accompagne les ménages à chaque étape : élaboration du projet, plan de financement, vérification du dossier, et suivi des travaux. Trois niveaux d’accompagnement sont disponibles : socle, complet, et complet avec la visite d’un ergothérapeute.

    Bon à savoir :

    • Si le plafond de 22 000 € n’est pas atteint lors de la première demande, une deuxième demande est possible dans les 5 ans.
    • Une aide à l’autonomie pour les syndicats de copropriété finance 50 % des travaux par hall accessible, avec une limite de 10 000 €.

    Alternatives à MaPrimeAdapt’

    Pour les personnes non éligibles à MaPrimeAdapt’, un crédit d’impôt reste accessible jusqu’au 31 décembre 2025 pour les ménages aux ressources intermédiaires justifiant d’un GIR 1 à 4 ou d’un taux d’incapacité de 50 % et plus.

    Les autres aides

    En plus de MaPrimeAdapt’, d’autres aides nationales peuvent être cumulées pour accompagner la perte d’autonomie ou le handicap :

    • Allocation personnalisée d’autonomie (APA)
    • Prestation de compensation du handicap (PCH)
    • Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)
    • Allocation aux adultes handicapés (AAH)


    Souhaitez-vous pouvoir entrer et sortir de chez vous sans aucune difficulté ? Avez-vous envisagé à quel point une rampe d'accès professionnelle pourrait améliorer votre quotidien ? N'aimeriez-vous pas vous sentir plus en sécurité et plus indépendant chez vous ?

    Exemple de devis réel de rampe d'accès PMR

    Voici un exemple de devis pour une rampe d'accès au domicile d'un sénior :

    Description des travaux : 

    • Rampe d'accès fixe
    • Matériau : Béton
    • Longueur : 5 mètres
    • Description : Construction d'une rampe d'accès fixe en béton pour l'entrée principale, permettant un accès sécurisé et autonome pour les personnes à mobilité réduite. La rampe sera installée avec une pente douce conforme aux normes PMR, incluant des bordures de sécurité et un revêtement antidérapant.

    Détail des coûts :

    Désignation
    Quantité
    Prix unitaire (€)
    Total HT (€)
    Rampe d'accès fixe en béton
    5 m
    150
    750
    Main-d'œuvre pour installation de la rampe
    10 h
    50
    500
    Total HT


    1 250
    TVA (20%)


    250
    Total TTC


    1 500


    Conditions de paiement :

    • Acompte de 30% à la signature du devis : 450 €
    • Solde à la fin des travaux : 1 050 €

    Durée estimée des travaux : 3 jours ouvrés

    Imaginez une rampe d'accès bien conçue et intégrée à votre maison, vous offrant une entrée et une sortie faciles et sûres. Ressentez la liberté de mouvement et la sécurité chaque jour, quelle que soit la météo.

    Les chutes chez les seniors : un phénomène courant et souvent grave

    Selon une étude IFOP de 2021, les personnes âgées de 65 ans et plus sont fréquemment confrontées aux chutes à leur domicile : la moitié d'entre elles en a déjà subi une et un quart a même été victime de plusieurs chutes. Ces incidents surviennent le plus souvent à l'intérieur du logement (60 %) ou à proximité (48 %), dans des lieux tels que la cour, le jardin ou le garage.

    Certains endroits à l'intérieur du domicile sont particulièrement à risque, notamment les zones de passage comme les escaliers (24 %) ou le salon / salle à manger (16 %).

    Deux raisons principales expliquent ces chutes : le fait de glisser sur le sol (44 % des seniors concernés) ou de trébucher (38 %).

    Dans presque un cas sur cinq (19 %), la chute a entraîné un passage aux urgences ou, dans des proportions équivalentes, un alitement (17 %), une hospitalisation (10 %) ou une opération (10 %).

    Quelles sont les normes pour faire une rampe handicapé et PMR ?

    Que signifie “accessibilité PMR” ?

    Définition d'accessibilité : Un bâtiment est accessible s'il permet à une personne handicapée de circuler, d'accéder et d'utiliser les locaux et équipements, de se repérer et de communiquer avec autonomie. Les conditions d'accès doivent être équivalentes à celles des autres publics (article R162-2 du CCH).

    Quelle pente et normes pour la rampe d'accès PMR ?

    Pour bien choisir votre rampe d’accès, celle-ci doit comporter deux paliers de repos situés en haut et en bas du plan incliné afin de faciliter la réception de l’utilisateur. Les dimensions standard des paliers de repos sont de 1,20 m par 1,40 m. 

    La mise en place d’une rampe d’accès est généralement requise à l’entrée d’un logement, ce qui constitue un des premiers critères pour assurer la continuité des déplacements d’une personne à mobilité réduite.

    Pour prévenir tout risque de basculement, il est recommandé d’opter pour une rampe d’accès avec une pente maximale de 5% sur une distance inférieure à 10 mètres. Si l’espace disponible ne permet pas l’installation d’une telle rampe, notamment à l’accès principal de votre logement (porte d’entrée), il est conseillé de respecter les seuils suivants :

    • Une pente jusqu’à 8% pour une longueur inférieure ou égale à 2 mètres ;
    • Une pente jusqu’à 10% pour une longueur inférieure ou égale à 50 cm.

    Pour sécuriser la zone, il est possible d’ajouter une surface antidérapante sur votre rampe.

    Qui est concerné par l'accessibilité PMR ?

    Les Etablissements Recevant du Public (ERP), tout bâtiment collectif et individuel résidentiel doivent pouvoir être accessibles par des personnes en situation de handicap. Toutefois la réglementation concernant les ERP est très spécifique, nous ne l’évoquerons pas dans cet article. 

    Concernant les habitations résidentielles, l’Etat propose les critères d’éligibilité suivant pour MaPrimeAdapt’ aux personnes :

    • de 70 ans ou plus,
    • de 60 à 69 ans disposant d’une attestation de GIR* 1 à 6,
    • en situation de handicap justifiant d’un taux d’incapacité de 50% et plus, ou bénéficiant de la PCH (Prestation de compensation du handicap).

    * Le GIR (groupe iso-ressources) correspond au niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée. Il est calculé à partir de l’évaluation effectuée à l’aide de la grille AGGIR. Il existe six GIR : le GIR 1 est le niveau de perte d’autonomie le plus fort et le GIR 6 le plus faible.

    Quels bâtiments sont concernés par l’accessibilité PMR ?

    Bâtiments d'Habitation Collectifs Neufs : obligations d’accessibilité

    • Les BHC neufs doivent être accessibles dès la construction, incluant les circulations, les portes, l'organisation des espaces et les équipements.
    • Les obligations d'accessibilité s'appliquent uniquement aux bâtiments neufs (art. R162-1 du CCH).
    • Les maisons individuelles doivent être accessibles si elles sont destinées à la location, à la mise à disposition ou à la vente, mais pas si elles sont construites pour l'usage du propriétaire (art. R162-5 du CCH).

    Les ajouts de la Loi ELAN et du décret 2019-305 :

    • 20% des logements en rez-de-chaussée ou desservis par un ascenseur doivent être accessibles.
    • Les autres logements doivent être évolutifs, c'est-à-dire accessibles après des travaux simples.
    • Un ascenseur est obligatoire dans les bâtiments de plus de deux étages au-dessus ou en-dessous du rez-de-chaussée.

    Bâtiments d'Habitation Collectifs Existants : Pas d'obligation d'accessibilité

    • Pas d'obligation d'accessibilité sauf si les travaux représentent 80% ou plus de la valeur du bâtiment. Dans ce cas, les parties communes et les logements concernés doivent être accessibles.

    Dérogations

    Des dérogations peuvent être accordées pour les BHC existants dans les cas suivants :

    • Impossibilité technique (terrain, constructions existantes, contraintes de zonage).
    • Disproportion entre les bénéfices et les inconvénients des travaux.
    • Préservation du patrimoine architectural (bâtiments classés ou situés à proximité de monuments historiques).

    Cas non soumis à obligations

    • Maisons individuelles existantes.
    • Création d'un seul logement dans un bâtiment existant.
    • Création de plusieurs logements dans un bâtiment reclassé en maison individuelle.

    Le saviez-vous ? Le changement de destination d'un bâtiment peut affecter les obligations d'accessibilité.

    Ne laissez pas les obstacles limiter votre liberté. En investissant dans une rampe d'accès, vous évitez les frustrations et les dangers potentiels, vous permettant de profiter pleinement de votre maison.

    Pourquoi faire appel à un professionnel pour poser une rampe d'accès ?

    Faire appel à un professionnel pour poser une rampe d'accès présente plusieurs avantages au-delà de l'éligibilité aux aides financières. Voici les principales raisons :

    • Conformité aux normes : Les professionnels connaissent les réglementations en vigueur et s'assurent que la rampe d'accès est conforme aux normes de sécurité et d'accessibilité.
    • Qualité de l'installation : Les professionnels ont l'expérience et les compétences nécessaires pour garantir une installation durable et sécurisée, évitant ainsi les erreurs qui pourraient compromettre la sécurité.
    • Gain de temps : Faire appel à un professionnel permet de gagner du temps, car ils peuvent accomplir le travail plus rapidement et efficacement que quelqu'un sans expérience.
    • Matériaux de qualité : Les professionnels ont accès à des matériaux de meilleure qualité et peuvent souvent obtenir des tarifs préférentiels auprès des fournisseurs.
    • Garantie et assurance : Les travaux réalisés par des professionnels sont souvent couverts par des garanties et des assurances, offrant une protection supplémentaire en cas de problème.
    En faisant appel à un professionnel pour la pose d'une rampe d'accès, vous bénéficiez donc d'une installation conforme, sécurisée, et de haute qualité, tout en profitant de conseils personnalisés et d'une protection supplémentaire grâce aux garanties et assurances.


    Habitatpresto worker
    Le conseil Habitatpresto:
    Faites une demande de devis sur Habitatpresto
    Avec Habitatpresto, trouvez facilement une entreprise disponible près de chez vous pour installer une ou plusieurs rampes d’accès à votre domicile. Vous déposez une demande de devis sur notre site et vous êtes recontacté par des entreprises de notre réseau.


    Références


    Aménagements pour l'accessibilité Part
    Philippine Jegousse
    133 articles

    Philippine Jegousse

    Responsable éditoriale pour Habitatpresto

    Philippine JEGOUSSE, responsable éditoriale Habitatpresto : Diplômée en rédaction technique, je rédige depuis 2015 pour des blogs du secteur de l'Habitat. J’ai à coeur de vous fournir des infos utiles et claires pour vous aider à réussir vos travaux de rénovation.

    Commentaires

    Besoin d'aide ?
    Jean-Pierre d'Habitatpresto
    Jean-Pierre
    Disponible
    Jean-Pierre d'Habitatpresto
    Jean-Pierre d'Habitatpresto
    Bonjour, avez-vous une question concernant un projet de travaux pour votre maison ? Comment puis-je vous assister ?