[Actu] Pourquoi le BTP bloque-t-il les dépôts pétroliers ?

Par Philippine Jegousse, publié le 02/12/2019

Le BTP est actuellement en train de bloquer les dépôts pétroliers en Bretagne, pour protester contre la suppression du GNR (Gazole Non Routier). De nombreuses stations-service sont en pénurie de carburant en région Bretagne et la contagion se propage déjà dans les régions limitrophes comme la Mayenne, la Sarte, les Pays-de-la-Loire. Quelles sont les revendications du BTP ? Faut-il craindre une pénurie de carburant au niveau national ? Explications.


Qui sont les "gilets oranges" et quelles sont leurs revendications ? 


Les "gilets oranges" sont les dirigeants des petites et moyennes entreprises du BTP qui protestent conte la disparition du GNR (Gazole Non Routier ou gazole rouge), qui sert à faire fonctionner les engins de chantier. Cette mesure fait en effet partie du projet de loi de finances 2020, car le gouvernement le considère comme une niche fiscale à supprimer pour faire des économies. 

Si la suppression est effective, le prix du gazole non routier risque d'exploser : il pourrait passer de 80 centimes le litre à plus de 1 euros 40 le litre ! Concrètement, cela représenterait un coût annuel supplémentaires de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour les entreprises du bâtiment. Ainsi qu'une injustice par rapport aux agriculteurs, non concernés par cette mesure. En outre, les professionnels craigent que des personnes mal-intentionnées ne siphonnent les réservoirs des engins.

Pour compenser cette annonce plutôt mal reçue par les professionnels du bâtiment, l'Etat prévoit de mettre en place un dispositif de sur-amortissement si les entreprises achètent des engins de chantier ne fonctionnant pas au Gazole Non Routier ... c'est-à-dire des engins électriques dont l'offre est très restreinte. 

Le BTP dénonce "une supercherie" et réclame une entrevue avec le 1er ministre Edouard Philippe. Pour le moment, seul Bruno le Maire, le ministre de l'économie a accepté de recevoir les bloqueurs.


Des dépôts pétroliers bloqués et des barrages filtrants autour des raffineries


Depuis vendredi 29 novembre, les dépôts pétroliers de Bretagne sont bloqués et 300 stations services bretonnes sont déjà à sec. La pénurie commence à gagner les régions voisines telles que les Pays-de-la-Loire, la Mayenne, la Sarthe, la Charente-Maritime, ...

Des barrages filtrants ont été mis en place avec l'aide d'outils de chantiers autour de la raffinerie Total de Donges dans les Pays-de-la-Loire. Les entrées et sorties des dépôts de carburant du Mans à Brest sont concernés.

Le blocage pourrait donc durer, sauf si l'Etat décide de lâcher du lest car avec la grève du 5 décembre, parions qu'il aura déjà fort à faire ...


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés