Assurance dommages-ouvrage : pourquoi il faut la connaître

Publié le 19/11/2018

Vous avez sûrement déjà entendu parler de la garantie décennale qui vous permet de couvrir le prix des réparations en cas de problème sur le chantier. Pourtant il existe une autre assurance, souscrite par les particuliers : l’assurance dommages-ouvrage. Elle peut cependant vous concerner si la construction de votre client fait face à un sinistre. En plus, il est conseillé d’en parler à votre client parce qu’elle peut l’aider rapidement face à un problème majeur suite à des travaux.

Que ce soit pour connaître le fonctionnement de cette assurance, ou pour pouvoir en informer vos futurs clients, découvrez ce qu’il faut savoir sur l’assurance dommages-ouvrage.

Une assurance contre les sinistres


C’est celui à l’origine de la demande de travaux qui souscrit à cette assurance. Si cette personne doit déclarer une malfaçon suite à des travaux ou en cas de sinistre, l’assurance dommages-ouvrage lui permettra de recevoir une indemnité rapidement.

Car, lorsqu’une malfaçon est déclarée, le responsable va être recherché : ceci peut mener à un procès qui peut durer des années. Donc, pour assurer que le particulier puisse prendre en main le problème rapidement, l’assurance dommages-ouvrage lui verse une somme sans attendre une décision de justice. Dans les mois voire les années qui suivent, les assurances se chargeront de déterminer qui est responsable.

📌 Cet article pourrait vous intéresser : Assurances du BTP : obligatoires & non obligatoires

Une assurance qui va de pair avec votre garantie décennale


La différence entre l’assurance dommages-ouvrage et décennale réside dans celui qui est concerné : la première pour le lanceur des travaux, la deuxième pour l’entreprise qui réalise les travaux. Si le particulier est victime d’un sinistre, il fera jouer son assurance et vous devrez prendre en charge les frais qui en découlent.


💡 A retenir

Imaginez que vous n’ayez pas de garantie décennale dans cette situation ! Vous devrez prendre totalement en charge ces sinistres. Autant pour vous que pour votre client, il faut souscrire à une assurance décennale.


Si la malfaçon est déclarée dans les dix années suivant les travaux, la déclaration de sinistre sera prise en compte et la recherche de la responsabilité de cette malfaçon débutera. Votre garantie décennale couvre également ces problèmes de chantier durant dix ans. Cette assurance vous permettra de ne pas avoir à prendre en charge directement les frais liés au problème de travaux.

📌 Cet article pourrait vous intéresser : Les assurances de chantier pour les professionnels du BTP



Une assurance pour des rénovations lourdes


L’assurance dommages-ouvrages : obligatoire pour quels travaux ? Elle s’applique au gros œuvre :

  • Travaux de rénovation lourds

  • Extension

  • Agrandissement

  • Bâtiment neuf

Dans les travaux concernés, on peut trouver les planchers, les plafonds, les vérandas, les velux ou encore les toitures.

Elle ne concerne donc pas les portes ou les fenêtres, ni les sinistres comme un incendie ou une inondation.


A noter

Seuls 10 % des particuliers souscrivent à une assurance dommages-ouvrage.


Assurance dommages-ouvrage : un prix allant de 2.500 à 10.000 €


Il peut être judicieux de renseigner votre client sur les tarifs moyens de cette assurance. Cela montrera votre professionnalisme tout en le rassurant sur l’issue des travaux.

Le calcul de la prime dépend de plusieurs facteurs tels que le coût de la construction ou la qualification des professionnels.

Coût des travaux

Prime moyenne

< 50.000 €

2.750 €

50.000 € à 100.000 €

3.750 €

100.000 € à 250.000 €

4.750 €

250.000 € à 450.000 €

5.750 €

450.000 € à 600.000 €

7.250 €

600.000 € à 1 M €

8.750 €




👷 Le Conseil du Pro : poussez votre client à souscrire à une assurance dommages-ouvrage


En plus de montrer votre professionnalisme qui pourra vous aider à trouver des chantiers, votre client peut se voir refuser un prêt pour ses travaux par la banque s’il ne peut pas prouver qu’il possède cette assurance. De plus, si un sinistre arrive à son habitation, il sera plus que soulagé de savoir qu’une assurance l’épaulera face à cette situation.

Références :

1. "Tout savoir sur l’assurance dommages ouvrage", Travaux

2. Bruno Guerineau, "Assurance dommages ouvrage pour quels travaux ?", MaxiAssur, le 11 juin 2018


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés