Salaire autoentrepreneur BTP : combien pouvez-vous gagner en 2022 ?

Aurélia Ribeiro - Le 26/08/2022
Dans cet article :

    L'idée vous trotte en tête depuis déjà un moment : vous mettre à votre compte pour exercer comme vous l'entendez votre activité du BTP. À moins qu'il ne s'agisse d'une reconversion : vous souhaitez passer d'un métier "col blanc" à un métier plus manuel. La micro-entreprise fait généralement rêver : liberté, autonomie et revenus souvent supérieurs à une activité salariée. En effet, vous pouvez gagner entre 1 500 € et 5 500 € en fonction de votre activité et des chantiers trouvés. Découvrez dès à présent combien vous allez pouvoir gagner dans le bâtiment en tant qu'autoentrepreneur !


    À la recherche de clients pour démarrer votre activité ? Découvrez notre service d'apport de chantiers BTP !

    Trouvez des chantiers maintenant


    Quel est le salaire moyen d'un autoentrepreneur BTP ?

    Combien gagne un électricien à son compte ? Quel salaire pour un plombier autoentrepreneur ? Découvrez les salaires moyens des travailleurs indépendants :


    Métier

    Salaire brut mensuel moyen*

    Électricien

    Entre 2 500 et 4 500 €

    Plombier

    Entre 1 500 et 3 500 €

    Maçon

    Entre 2 800 et 5 400 €

    Peintre

    Entre 2 300 et 4 400 €

    Couvreur

    Entre 3 000 et 5 000 €

    Carreleur

    Entre 2 500 et 4 000 €

    * Ces salaires sont donnés à titre indicatif et reflètent ce que les artisans peuvent notamment toucher en fin de carrière.

    Revenu ou salaire ? 

    En autoentreprise ou micro-entreprise, vous n'êtes pas salarié. Vous ne percevez donc pas un salaire mais bien une rémunération. Dans le cas spécifique de l'autoentreprise, le fisc considère que votre chiffre d'affaires est égale à votre rémunération. Vous ne pouvez pas déduire de frais de vos impôts sur le revenu comme pourrait le faire un chef d'entreprise du BTP. En revanche, s'applique un abattement fiscal de : 

    • 71 % pour les activités de ventes ;
    • 50 % pour les activités de services "BIC" (bénéfices industriels et commerciaux). C'est le cas de la plupart des activités artisanales ;
    • 34 % pour les activités de prestations de services "BNC" (Bénéfices non commerciaux).

    Le fisc considère ainsi qu'il prend en compte les charges qu'implique votre activité


    Le secteur du BTP est au meilleur de sa forme, profitez-en pour booster votre activité !


    Comment calculer son salaire en tant qu’autoentrepreneur ?

    C'est l'un des grands avantages d'être à son compte : vous pouvez fixer librement votre rémunération. Pour avoir un ordre d'idées de ce que vos concurrents gagnent, consultez la grille de salaires 2022 pour le BTP.

    Le plus difficile va être de vous rémunérer selon vos efforts et votre expérience, sans pour autant empêcher la bonne croissance financière de votre microentreprise.

    Votre salaire net est déterminé d'après le chiffre d'affaires brut que vous réalisez, moins toutes les charges que vous payez. Dans les charges, il faudra inclure : 

    • Le matériel ;
    • L'achat ou la location d'un véhicule utilitaire
    • Les frais de carburants ; 
    • La souscription aux assurances obligatoires (assurance décennale, responsabilité civile professionnelle, etc.) ; 
    • Votre prévoyance et mutuelle santé ; 
    • Vos locaux professionnels.

    Pour bien calculer votre bénéfice, vous devez vous fixer un niveau minimum de chiffres d'affaires à réaliser (et réalisable !), en effectuant notamment une étude de marché. Le niveau maximum de CA à réaliser ne doit pas excéder certains plafonds en tant qu'autoentrepreneur.

    L’autoentrepreneur a-t-il un salaire net maximum ?

    Oui, un micro-entrepreneur est soumis à des plafonds annuels. En 2022, ils sont de : 

    • 176 200 € pour les activités de vente de marchandises ;
    • 72 600 € pour les prestations de services. 

    Si vous percevez un revenu au-delà de ces plafonds, il faudra passer en EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou en SASU (Société par actions simplifiées unipersonnelles). Pour savoir quel statut juridique est le plus avantageux, faites appel à un expert-comptable

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Chiffre d'affaires prévisionnel : la bonne méthode de calcul

    Pour calculer votre taux horaire, vous allez devoir prendre en compte la concurrence, votre expérience, le coût du matériel et des déplacements et aussi le niveau de vie que vous souhaitez avoir. Hélas, il ne suffit pas de multiplier votre taux horaire selon le nombre de jours calendaires pour calculer votre salaire. Vous allez devoir aussi déduire le temps consacré à la paperasse et à la prospection et déduire également vos congés.


    📌 
    Découvrez nos autres articles consacrés aux autoentrepreneurs :
    Trouver des chantiers autoentrepreneur : 6 astuces pour y arriver
    Facture autoentrepreneur : 6 modèles gratuits pour le BTP
    Modèle de devis gratuit pour autoentrepreneur, suivez le guide !
    Prix assurance décennale : combien allez-vous payer ?

    7 pistes pour arriver à vous dégager une rémunération avantageuse

    1. Prospecter dans un rayon proche de chez vous

    Pour gagner de l'argent, il va falloir trouver des clients. En général, dans le BTP, ils se situent près de votre lieu d'activité. Faites le tour des commerces locaux pour laisser des prospectus et cartes de visite. Vous pourriez trouver ainsi vos premiers clients


    Pas le temps de prospecter ? Habitatpresto Pro vous trouve des clients à la porte de chez vous !


    2. Demander la prime d'activité

    Quand on débute, les revenus sont parfois maigres. Pour compléter, vous pouvez demander la prime d'activité. Cette aide de la CAF vous offrira un complément de revenus pour vous aider à décoller. 

    3. Demander les allocations chômage

    Lorsque vous créez votre autoentreprise, si vous aviez été salarié auparavant, vous pouvez cumuler vos premiers revenus avec votre allocation chômage. C'est un moyen de gagner un peu plus à vos débuts avant de pouvoir compter sur des clients réguliers. 

    4. Bien fixer vos tarifs

    Pensez à regarder les tarifs des concurrents pour vous donner une idée de ce que vous pouvez demander. L'idée n'est pas de vous entendre sur les prix avec eux, c'est illégal. En revanche, vous pouvez savoir quel tarif fixer pour quelle prestation. 

    Prenez en compte la complexité de l'opération mais aussi le degré d'urgence. Par exemple, pour un plombier, réparez une fuite d'eau en pleine nuit en urgence sera forcément plus cher qu'une intervention en pleine journée. 

    5. Travailler en synergie avec d'autres entrepreneurs

    Votre métier est spécifique et il peut entrer en complémentarité avec d'autres activités. Vous pouvez vous regrouper avec d'autres artisans du bâtiment pour proposer des offres adaptées aux besoins des particuliers ou des entreprises. En rayonnant à plusieurs, vous prospecterez plus vite. 

    6. Souscrire une assurance vie

    L'assurance vie permet de faire fructifier ses économies et dispose d'avantages fiscaux. Pour optimiser vos revenus, vous pouvez donc placer une partie de vos revenus. 

    7. Penser à la retraite

    La retraite des indépendants est souvent peu importante. Dès le début de l'activité pensez à souscrire un plan épargne retraite pour augmenter vos revenus à la fin de votre carrière.

    👷 Le Conseil du Pro : gare au surmenage !

    Dès vos débuts à la tête de votre microentreprise, il va falloir apprendre à poser des limites. "Celui qui veut être partout n'est nulle part", dit un proverbe latin. Si vous vous fixez un chiffre d'affaires trop ambitieux, vous allez finir par vous épuiser et négliger votre entourage sans pour autant améliorer votre productivité. Voici quelques conseils pour concilier vie professionnelle et vie personnelle et prévenir le burnout. Il est important que vous appreniez à penser à autre chose que votre job (au moins de temps en temps) et à voir du monde. On n'en parle pas assez, mais la solitude est une des causes de mal-être des micro-entrepreneurs.


    Dans la même rubrique

    Derniers articles publiés

     

    Confidentialité