Radiateur qui assèche l'air : que faire contre ce désagrément ?

Lorsque vos radiateurs sont allumés, l’air intérieur est clairement asséché. Vos yeux sont secs, vous avez des maux de tête... Pourquoi le chauffage électrique assèche-t-il l'air ? C’est souvent le cas des logements encore équipés d’anciens convecteurs électriques ou de radiateurs peu performants. Mais pas de panique, des solutions existent : aérer, dépoussiérer... Causes, solutions contre ce désagrément et conséquences d'un air trop sec chez soi, on vous dit tout !


Il est grand temps de remplacer vos vieux convecteurs par des radiateurs économes en énergie et performants !


Pourquoi mon radiateur assèche-t-il l’air ?

Le taux d’humidité dans une habitation doit être compris entre 40 % et 60 %. Cependant, lorsque les températures baissent et que c’est le moment de mettre le chauffage en route, le taux d’humidité (ou taux d'hygrométrie) peut descendre en dessous de 40 %... Le responsable ? Un chauffage électrique peu performant, pour ne pas dire vétuste, comme des convecteurs électriques. Ils consomment beaucoup d’électricité, en plus de chauffer l’air de façon excessive et ainsi de l’assécher.


Air sec : 5 solutions pour retrouver un taux d’humidité confortable

Mais rassurez-vous, pour retrouver un taux d’humidité confortable dans votre maison ou dans votre appartement, il existe des solutions, mais aussi des bons gestes quotidiens à adopter.


1. Remplacez vos anciens radiateurs 

Les radiateurs électriques modernes, comme les radiateurs à inertie, permettent de chauffer un logement, tout en conservant la qualité de l’air. Si votre installation est d’antan et que vous êtes équipé de vieux radiateurs électriques, il est temps d’opter pour un système plus moderne et performant.


2. Maintenez une bonne température intérieure

L’assèchement de l’air intérieur est aussi causé lorsque vous chauffez trop chez vous. Il est inutile de monter la température de vos radiateurs électriques en période de grand froid. Évitez de dépasser les 19 °C dans les pièces de vie, 21 °C dans la salle de bains et 18 °C dans les chambres.


3. Aérez et dépoussiérez quotidiennement votre logement

Pour un air intérieur sain et purifié, aérez votre logement pendant 10 à 15 minutes par jour. Ouvrez les fenêtres en grand pour renouveler l’air. La poussière dégagée par des radiateurs vétustes contribue à la sensation de sécheresse. Dépoussiérez régulièrement, notamment le dessus des appareils à l’aide d’un simple chiffon humide.


4. Installez un humidificateur d’air

Un humidificateur d’air permet de retrouver un taux d’humidité supérieur à 40% et d’ainsi limiter les conséquences physiques d’un air trop sec. Cet appareil est davantage préconisé dans les chambres de bébé.


5. Installez une VMC

Investissez dans une VMC (Ventilation mécanique contrôlée) performante pour votre logement. Elle permet la circulation et le renouvellement d’air permanent.


7 conséquences d'un air trop sec sur la santé

Attention, un air trop sec peut avoir des conséquences sur votre santé et celle des habitants du logement : 

  1. Maux de gorge, 
  2. Maux de tête,
  3. Toux fréquente, 
  4. Yeux secs et irrités, 
  5. Impression de froid, 
  6. Nez asséché,
  7. Peau sèche.

Il est donc indispensable de tout mettre en œuvre pour remédier à ce problème !
 

😉 Le Conseil Habitatpresto : procurez-vous un hygromètre ! 

Si vous pensez que l’air de votre intérieur est trop sec, un hygromètre vous permettra de mesurer le taux d’humidité. Ce petit appareil vous confirmera rapidement si l’air est suffisamment humide chez vous.


Faites jusqu'à 300 € d'économies par an en remplaçant vos vieux radiateurs par des modèles plus performants !


Référence :

Chauffage Part
Adrien Maridet

Adrien Maridet

Rédacteur web Habitatpresto

Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

Prix du gaz en juillet 2022 : les tarifs bloqués jusqu'à fin 2022

Initialement prévu jusqu'au 30 juin, le gel des prix du gaz, entré en vigueur le 1er novembre 2021, est maintenu jusqu'à la fin de l'année 2022.

Lire la suite

Faut-il couper son chauffe-eau avant de partir en vacances ?

Pourquoi et comment couper son ballon d'eau chaude électrique avant un départ en vacances ? Quelles sont les précautions à prendre au retour ?

Lire la suite

Chaudière biofioul ou comment continuer de se chauffer au fioul

Pour remplacer le fioul 100 % fossile pour vous réchauffer, les fournisseurs d’énergie proposent le « biofioul », qui présente un bilan carbone meille...

Lire la suite

Quel est le prix d'une pompe à chaleur ? Les coûts réels

Le coût d’une pompe à chaleur aérothermique air/eau entre 65 € et 90 € par m² chauffé. Ces tarifs varient en fonction du type de PAC aérothermique.

Lire la suite

Remplacer une chaudière gaz par une pompe à chaleur

Économies d'énergie, meilleur confort, énergie propre et renouvelable..., la pompe à chaleur est une bonne alternative pour remplacer une chaudière ga...

Lire la suite

Quel est le prix d'une chaudière à granulés ? Tarif moyen & aides

Le prix d'une chaudière à granulés va varier entre 9 000 et 25 000 € en fonction du modèle choisi, de sa puissance et des options choisies.

Lire la suite
 

Confidentialité