Sécurité installation électrique : les indispensables à connaître

Dans cet article :

    Lorsque l'on rachète une maison ou un appartement, il y a régulièrement des travaux à faire. En ce qui concerne l'électricité, il convient de respecter à la lettre les normes en vigueur pour être en conformité et surtout pour protéger les occupants contre un incident. Comment sécuriser votre installation électrique ? Quelles sont les normes électriques actuelles ? Quels sont les dispositifs à mettre en place et les précautions à prendre ? Si l’électricité peut éclairer et chauffer, elle peut aussi être source de danger (un feu électrique ou pire, une électrocution). Ne négligez donc pas votre installation électrique ou sa remise aux normes !


    Intervenir soi-même sur son installation électrique peut s'avérer dangereux ! Pour votre sécurité, faites appel à un professionnel !


    Respecter les normes électriques en vigueur

    Votre logement est ancien et l’électricité est à refaire ? Entre la salle de bains avec la douche proche de l'unique source de lumière, les prises de courant manquantes et les plombs en porcelaine, il y a du travail. En premier lieu, il faut identifier les sources de danger pour vous et pour votre famille

    La norme électrique en vigueur pour les habitations à usage domestique est représentée par la norme NF C 15-100, pour les installations électriques basse tension. Elle concerne les installations électriques dont la tension est inférieure ou égale à 1.000 volts en courant continu.

    La sécurité électrique est d'autant plus importante aujourd'hui, en raison du déploiement du travail à distance depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19. Et ce, alors que le recours au télétravail est fortement encouragé par le Gouvernement, pour l'ensemble des activités qui le permettent, afin de lutter contre la propagation du virus.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Télétravail : 6 astuces pour réduire vos factures d'électricité

    Quels sont les dangers à identifier et les installations électriques indispensables ?

    L’objectif est de sécuriser votre installation électrique afin de prévenir les accidents qui peuvent entraîner :

    • soit l’électrisation : passage du courant électrique dans le corps qui provoque des brûlures externes et internes, des troubles du rythme cardiaque...
    • soit l’électrocution : électrisation qui s'avère mortelle.

    La maison doit disposer d’une mise à la terre (Malt) et d’un disjoncteur. Si votre installation n’en dispose pas, sachez que les aides de l’Anah permettent, pour les propriétaires occupants et bailleurs et en fonction de votre situation, de bénéficier d’aides financières pour la normalisation de votre installation électrique.

    prises de courant électricité normes

    Maîtriser les bases de l'électricité ne s'improvise pas !

    Avant toute chose, prenez contact avec un professionnel pour la mise aux normes de votre habitation. Sachez qu’en cas de vente, si votre installation électrique a plus de 15 ans, le vendeur a obligation de produire un état de l’installation intérieure d’électricité. Ce diagnostic électrique, qui vise à évaluer les risques susceptibles de mettre en danger la sécurité des personnes et de leurs biens, a une durée de validité de 3 ans (article L134-7 du Code de la Construction et de l’Habitation) pour une vente. Dans le cadre d'une location, ce délai est étendu à 6 ans.

    Pour les constructions récentes ou les habitations entièrement rénovées, l’installation électrique doit faire l’objet d’une attestation de conformité aux prescriptions de sécurité. Celle-ci doit être réalisée par un professionnel agréé.

    Les pièces, comme la salle de bains, font l’objet de précautions supplémentaires, l’électricité et l’eau ne faisant pas bon ménage. Ainsi, la norme électrique prévoit des règles à respecter en fonction des volumes dans la salle de bains :

     
    Caractéristiques

    Volume 0

    Correspond à la baignoire ou la douche, il ne doit comporter aucun appareillage.

    Volume 1
    Correspond à une zone située à 2,25 m à partir du fond de la douche ou de la baignoire ;
    Au-dessus de ces deux éléments, il est possible d’installer des interrupteurs de circuit TBTS (très basse tension de sécurité) ;
    dont la source doit être placée en dehors des volumes 0, 1 et 2.

    Volume 2
    Correspond à la zone de 3 mètres à 60 cm à partir du fond de la baignoire et de la douche ;
    Un socle de prise de courant alimenté par un transformateur de séparation, ainsi que des interrupteurs TBTS dont la source doit être placée en dehors des volumes 0, 1 et 2, sont admis.

    Volume 3
    Correspond à toute la zone de la salle de bains distante de plus de 60 cm du volume 0 ;
    Les socles de prise de courant, les interrupteurs et autres appareillages sont autorisés ;
    mais doivent être protégés par un dispositif différentiel égal à 30 mA ;
    alimentés par un transformateur de séparation ou alimentés en TBTS.


    En cas d’accident électrique, comment réagir ?

    Il faut connaître les bons gestes en cas d’accident électrique :

    • en premier lieu, ne paniquez pas, coupez le courant électrique à l’aide du disjoncteur ;
    • ne touchez pas directement la personne électrisée, utilisez un objet ne conduisant pas l’électricité (coffre à linge en bois, poubelle plastique, serviette de toilette) pour éloigner la personne de la source électrique et isolez-vous du sol ;
    • appelez le Samu (le 15 ou le 112 depuis un portable) ou les pompiers (le 18) au plus vite.

    👉
    À noter :
    En cas d'incident électrique, investir dans un extincteur CO2 (ou dioxyde de carbone) peut être judicieux, puisqu'il sera à même d'éteindre les flammes d'un début d'incendie d'origine électrique.


    Mettez-vous à l'abri de tous les risques en faisant contrôler votre installation électrique par un électricien qualifié !


    Comment prévenir les accidents électriques ? Les 13 bons réflexes et bonnes pratiques à adopter

    Quelques règles de bon sens et la surveillance régulière de votre matériel vous permettront de diminuer les risques d’accident électrique. Sensibilisez les petits, les enfants doivent connaître les dangers de l’électricité et protégez-les à l’aide d’un matériel adapté :

    1. Faites contrôler la conformité de votre installation électrique, prenez contact avec un électricien pour procéder aux vérifications et mises aux normes si nécessaire ;
    2. Protégez l'ensemble de votre installation électrique, en installant un parafoudre sur votre tableau électrique, qui se doit d'être parfaitement lisible, et un disjoncteur différentiel à haute sensibilité (30 mA), facilement accessible ;
    3. Équipez votre logement d'un onduleur électrique afin de pallier les éventuelles coupures de courant et protéger vos appareils électriques et électroniques, mais aussi vous prémunir des chutes de tensions ou surtensions ;
    4. Ne surchargez pas les prises de courant murales et les multiprises, privilégiez les appareils avec coupe circuit intégré ;
    5. Dans la même veine, ne cumulez pas les multiprises ou doublettes en les branchant les unes sur les autres, pour éviter le risque de surtension ;
    6. Si vous devez brancher plusieurs équipements au même endroit, optez pour des blocs multiprises munis, dans l'idéal, d'un interrupteur, voire d'un disjoncteur, que vous répartirez là où vous en avez besoin. Branchez notamment votre box Internet, votre télévision ou votre ordinateur sur ce type de multiprise sécurisée ;
    7. Utilisez des protections de prises norme NF pour protéger les bébés commençant à se déplacer et les enfants (caches prises) ;
    8. Réparez ou faites réparer les prises de votre habitation qui sont abîmées ou mal fixées. Remplacez-les par des prises comprenant une broche de terre (ou prises de courant 2P+T), qui vous protègent contre tout risque d'électrisation, voire d'électrocution ;
    9. Les fils électriques doivent être protégés : évitez le passage à même le sol, de les faire passer sous une porte, le frottement régulier peut les abîmer ;
    10. Les rallonges doivent être utilisées de manière ponctuelle : préférez, au prix d'une petite intervention d'un électricien, la mise en place d’une nouvelle prise électrique plutôt qu’une rallonge de 4 mètres courant le long du mur ;
    11. Tout appareillage, multiprise, rallonge abîmée, détériorée, présentant un risque, ne doit pas être utilisé et doit être remplacé ;
    12. L'utilisation d’un appareil électrique avec de l’eau est proscrite : vous avez les mains mouillées, pieds dans l’eau, êtes près d’une baignoire, d'une douche ou d'un robinet ? Oubliez l’utilisation de votre sèche-cheveux, rasoir électrique ou fer à lisser !
    13. Prenez soin de vos appareils : ne tirez pas sur la prise pour les débrancher, mais prenez le temps de le faire correctement.

    En suivant ces conseils, vous limitez au maximum le risque d’accident électrique.

    💡
    Bon à savoir :
    Vous êtes locataire ? Si votre installation électrique n’est pas aux normes, contactez votre propriétaire, afin d’en discuter avec lui et de trouver une solution au plus vite. En cas de sinistre, c’est la responsabilité du propriétaire qui est engagée, si l’installation électrique du logement est vétuste.

    😉 Le Conseil Habitatpresto : confiez vos travaux d'électricité à des professionnels !

    L'électricité est un point important dans la rénovation. Connaître les bases de l'électricité et respecter les règles est fondamental pour s'assurer une sécurité quotidienne. Quoi qu'il en soit, toucher au système électrique est très délicat et nous ne saurons que vous conseiller de faire appel à un professionnel, plutôt que de réaliser vous-même les travaux d'électricité. Cela vous permettra d'éviter les incidents dus à une mauvaise pose, une erreur de novice et apportera également une plus-value à votre logement. Dans un logement, disposer d'une électricité bien pensée et bien posée est indispensable ! 


    Obtenez le meilleur prix possible pour vos travaux de rénovation électrique, en comparant les devis de plusieurs professionnels !


    Références : 

    Electricité / Ventilation Part
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

    MaPrimeRénov' pour des radiateurs : montant & conditions

    MaPrimeRénov' pour les radiateurs électriques n'existe pas. Vous pouvez bénéficier d'un forfait de rénovation globale allant jusqu'à 15 000 €.

    Lire la suite

    Comment choisir une batterie pour une maison autonome ?

    Batterie solaire, batterie de secours, batterie RDG ou encore groupe électrogène, que choisir pour assurer l'alimentation électrique d'une maison auto...

    Lire la suite

    Comment bien choisir votre batterie solaire pour votre maison ?

    Equipements, performances, budget, le choix d’une batterie solaire peut s’avérer complexe. Trouvez l'équipement adapté à vos panneaux photovoltaïques.

    Lire la suite

    Disjoncteur qui saute, que faire ? Causes & solutions

    Votre disjoncteur n’arrête pas de sauter et vous vous retrouvez dans le noir... En voici les raisons et les solutions pour y remédier rapidement !

    Lire la suite

    Hausse prix de l'énergie : le bouclier tarifaire maintenu en 2023

    Face à la flambée des prix de l'énergie, l'État a décidé de limiter la hausse des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz à 15 % en ce début d'a...

    Lire la suite

    [CES Las Vegas 2023] : 5 innovations qui vont nous changer la vie à la maison

    57e édition du Consumer Electronics Show (CES) 2023 à Las Vegas : les 5 innovations les plus folles et les plus pratiques pour votre logement.

    Lire la suite

    Commentaires

     

    Confidentialité