Charpente bois : quel bois choisir pour une charpente qui dure ?

Charpente bois : quel bois choisir pour une charpente qui dure ?

Aurélia Ribeiro -

Vous venez d’acquérir un bien ancien ou vous faites construire votre maison. La rénovation de la vieille charpente ou la construction de la structure est la prochaine étape de vos travaux. Mais un tel élément nécessite l’utilisation de matériaux solides et durables dans le temps. Quel type de bois pour une charpente ? Châtaignier, chêne, épicéa, pin maritime, etc., tout dépend du type de charpente, de sa résistance, de son taux d’humidité et de votre budget. Critères de choix, familles de bois, avantages, destination et prix, on vous donne toutes les clés en main pour faire le meilleur choix !



Le chantier peut durer longtemps, n'attendez pas pour démarrer votre projet !


4 types de charpente en bois à prendre en compte


L’essence de bois dépend dans un premier temps de la structure de votre charpente. Voici les 4 types existants  :

  1. La charpente traditionnelle : convient à la plupart des toitures et des couvertures de maisons traditionnelles,

  2. La charpente à fermettes : à éviter si les combles sont aménagés car elle prend de la place sous la toiture,

  3. La charpente sur-mesure : pour les maisons atypiques, personnalisées, et complexes. Néanmoins son prix est plus élevé,

  4. La charpente en kit : pour les maisons classiques sans beaucoup de pans. Son coût est bien évidemment moins élevé.


📌

Vous aimerez lire cet article

La charpente de votre maison : traditionnelle ou fermette ?

Choisir son bois de charpente : selon le taux d’humidité et la résistance


Avant de choisir votre essence de bois, il est essentiel de savoir que ce dernier est soumis à des normes. Choisir son bois de charpente n'est donc pas à prendre à la légère. Vous devrez vous référer à la norme  NF P 21-400 qui concerne la classe de résistance, mais aussi la norme NF EN 335-1 à 3 qui détermine la classe d’humidité du bois. Le niveau dépendra néanmoins des critères suivants :

L’idéal pour une charpente est un bois de classe 2 avec un taux d'humidité compris entre 13 et 17 %. Il s'agit donc d'un bois « sec à l'air »


Ces normes ne dispensent pas de surveiller l'évolution du bois mais aident à partir sur de bonnes bases. Il ne faut pas oublier que le bois est un matériau vivant. L'entretien de votre charpente est donc nécessaire !


Un professionnel saura vous conseiller sur les essences de bois existantes et les normes en vigueur !


Essences de bois : 2 grandes familles


S'il existe plusieurs types de charpente, sachez que certains bois sont plus adéquats pour être utilisés comme structure de charpente, tandis que d'autres sont utilisés pour du bardage par exemple.

La charpente est un élément essentiel de la maison, puisqu'elle assure la stabilité de la structure de votre logement. Une charpente abîmée, mal posée, dont les charges ont été mal calculées, c'est une maison qui risque de bouger d'ici quelques temps.

Un chantier de charpente est un budget conséquent la plupart du temps, autant que tout soit bien préparé dès le départ, que l'essence de bois soit la plus pertinente, et que l'entretien de cette ossature soit le moins contraignant possible. Certains bois sont plus sensibles aux parasites, les feuillus sont plus appréciés par les lyctus et les résineux par les capricornes. Les termites ne sont pas en reste, d'où le besoin de traiter sa charpente.

Non seulement chaque essence de bois a ses particularités, mais celles-ci doivent parfois également être traitées afin d’avoir une excellente durée de vie.


💡

Une charpente peut être composée de plusieurs essences de bois différentes : lambourde,  bastaing, madrier, chevron, etc.


1. Issu de feuillus : les plus robustes


Ces bois sont particulièrement robustes, résistants et durables dans le temps. Ils sont donc couramment utilisés pour construire les charpentes.


Essences


Avantages

Inconvénients
Destination
Le chêne
Offre une grande résistance mécanique et une forte densité,
Lourd et cher

Menuiserie intérieure et extérieure : charpente, bardage, bardeaux de toiture, lambris, escalier, terrasse, meubles, parquet,

Le châtaignier

Un bois sûr car il s'agit d'un bois à faible rétractabilité qui résiste bien aux flexions, son parfum tannique fera fuir les araignées. Il possède la même durée de vie que le chêne,

Ne convient pas pour l'extérieur
Idéal en menuiserie intérieure : meubles, parquet, lambris, bardage, bardeaux de toiture,
Le hêtre

Ce bois est  rétractable bien que stable et très résistant à la compression. Il est facile de s’en procurer,


Moins durable, pas adapté pour une charpente

Plutôt utilisé pour les menuiseries intérieures, parquet, meubles, lambris, escalier et cintrage,

Le frêne, le peuplier, l’aulne
Faciles à travailler,
Pas adapté pour une charpente

Plutôt réservés à la menuiserie intérieure, pour le bardage, le parquet, les meubles, lambris, etc...


2. Issus de résineux : économiques mais sensibles


Économiques, ces essences sont disponibles en grande quantité. Toutefois, vulnérables aux attaques des insectes et autres champignons, elles nécessitent un traitement préventif.

Bon marché, le pin sylvestre, l’épicéa, le douglas, le pin laricio, le pin maritime, le pin des landes... sont des bois résistants en compression et en flexion qui composent des charpentes de qualité. Ils sont donc souvent utilisés pour les voliges et les tasseaux.

Essences

Avantages

Inconvénients

Destination

L’épicéa et le sapin
Parfaits pour réaliser de grandes pièces,
Attire les insectes xylophages, doit être traité contre l'humidité,

Pour les charpentes traditionnelles, les charpentes industrielles et la fabrication des fermettes,

Le pin

Durable, grande résistance mécanique, idéal si exposé  aux intempéries,

Vulnérables aux insectes et champignons, il doit être traité en amont
Pour les charpentes traditionnelles,
Le mélèze

Il est imputrescible et offre une grande résistance à la sécheresse en altitude, aux chocs et aux intempéries. Il est donc durable mais aussi très esthétique.

Attire les insectes, devient gris avec le temps
Pour les charpentes traditionnelles, menuiseries et bardages,
Le douglas
Très durable dans le temps
Doit absolument être traité contre les insectes

Idéal pour l’ossature des maison en bois ou des charpentes exposé à l’extérieur,



Pour des questions évidentes de sécurité et de solidité de votre maison, faire appel à un professionnel est indispensable !


Prix du bois de charpente : le sapin est le moins cher


Le coût de votre charpente en bois va donc dépendre des éléments suivants :

  • De la surface en m²,
  • De la forme de la charpente,
  • De l’essence de bois utilisée.


Types de bois


Prix moyen au m²

Le chêne

Entre 75  € et 112 €

Le châtaignier

Entre 70  € et 112  €

Le hêtre

Entre 58  € et 112  € (Attention, il est préférable de choisir un type de hêtre de sa région car son transport peut être assez onéreux. Son prix reste assez élevé.)

L’épicéa et le sapin

Entre 42 € et 58 €

Le pin

Entre 48 € et 60 €

Le mélèze ou  douglas

Entre 45 € et 63 €


N’oubliez pas d’ajouter à votre budget le coût de la main d’oeuvre par un artisan charpentier, compris entre 42 € et 95 €.


😉Le Conseil Habitatpresto : un charpentier et un couvreur sont indispensables !


Prenez conseil auprès d'un charpentier, le choix du bois de votre charpente est essentiel. Il saura vous apporter les réponses aux questions que vous pouvez vous poser, construire et poser votre structure. Par la suite, un couvreur sera indispensable pour habiller la nouvelle charpente avec des tuiles, des gouttières, mais aussi garantir son étanchéité. Et si vous préférez avoir à faire à un seul et même artisan pendant toute la durée des travaux, sachez que certains professionnels sont qualifiés pour ces deux domaines, ce sont les charpentiers-couvreurs.


Faites rénover ou construire votre charpente en bois au meilleur prix !


Référence :

  • Anaïs Lecourte, "Quelles différences entre un couvreur et un charpentier ?", Migomedia Magazine, le 4 janvier 2017
Charpente Toiture / Couverture