Mon client veut me payer au noir : 5 conseils pour bien réagir

Par Aurélia Ribeiro, publié le 22/02/2019

Vous venez de décrocher un rendez-vous avec un prospect pour discuter d’un projet travaux ! Bien conscient de la qualité de votre travail, de vos compétences et de la satisfaction de vos anciens clients, vous vous rendez sur les lieux du futur chantier plutôt confiant ! Mais c’est la douche froide, votre potentiel client vous fait comprendre qu’il souhaite vous régler au noir pour que ses travaux lui coûtent moins cher. Mon client veut je fasse ses travaux au black, que faire ? Pas la peine de paniquez, rappelez-vous que le travail dissimulé est très risqué et illégal, il suffit de le rappeler à votre client et de décliner son offre avec courtoisie.


Le travail au noir peut être tentant pour les deux parties. Mais généralement, le jeu n’en vaut pas la chandelle.



5 conseils pour bien répondre à un client qui me propose un chantier au black


Si votre client vous propose un paiement en liquide de la main à la main, voici nos 5 conseils pour le convaincre de déclarer le chantier.


1. Demandez à votre prospect ses motivations

Surpris par cette demande, osez demander à votre prospect, pourquoi est-ce qu’il préfère vous payer au noir ? Cela vous permettra de mieux comprendre ce qui le frêne dans un chantier déclaré : argent, perte de temps, TVA trop élevée… 

Vous pourrez ainsi, contrer ses arguments et tenter de le convaincre de signer un devis dans les règles.


2. Parlez à votre client des aides de l’Etat


Si les travaux portent sur l’amélioration des performances énergétiques du logement, comme l’isolation ou des changements de fenêtres, votre client n’est peut-être pas informé des aides de l’Etat dont il peut bénéficier : CITE, TVA réduite, etc. 

Expliquez-lui en détail les aides aux travaux disponibles en 2019 afin de le faire changer d’avis.


3. Indiquez à votre client qu’il ne bénéficiera d’aucune assurance


Rappelez à votre potentiel client qu’un chantier au noir, signifie, qu’il ne bénéficiera d’aucune garantie. En cas de malfaçon ou si le chantier est abandonné alors qu’il a déjà procéder à la totalité du paiement, il ne pourra pas se retourner contre l’artisan puisqu'il n'y aura pas d'assurances. La facture finale risque d’être bien plus élevée s’il doit trouver un autre artisan pour finir les travaux ou les refaire.


Trouvez des chantiers vérifiés près de chez vous


4. Rappelez-lui les risques en cas d’accident


Les accidents sont très fréquents dans le BTP !  Expliquez à votre prospect que si vous vous blessez gravement, il pourra être tenu pour responsable et les frais médicaux seront à sa charge. Prendre un tel risque ne vaut pas les quelques économies qui peuvent être réalisées.


Vous aimerez ces articles 📌

Travail au noir et accident... Vous risquez gros !

Accidents de travail sur chantier - couvreurs, les plus exposés


5. Informez-le sur la peine encourue


Que vous soyez l’employeur, le salarié ou le particulier, le travail au noir est interdit par la loi. Chacun encourt une peine en cas de contrôle ou de dénonciation par un tiers (voisin, collègue, ami, etc.)


Attention ⚠

Pour rappel, si commettez ce délit, vous encourez une peine de 75.000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement


👷 Le Conseil du Pro : proposez-lui un devis !


Si malgré vos arguments, votre client n’en démord pas, proposez-lui de réaliser un devis dans les règles de l’art et mettez en avant les qualités de votre travail et les garanties qui l’accompagne. Sinon, ne donnez pas suite !


Inscrivez-vous vite, des chantiers qualifiés vous attendent


Références :

  1. "Travail au noir : les risques de prendre un artisan au black", Rénovation Travaux, le 7 septembre 2017
  2. Pro Travaux, "Artisan au noir et chantier au black", Travaux Bricolage

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés