Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Mobilité réduite et handicap, suivez nos conseils !

Handicap et PMR : Aménagez et agencez votre logement

Besoin d'aide pour aménager et agencer au mieux un logement en cas de mobilité réduite ou de handicap ? Voici quelques conseils qui faciliteront la vie de tous les jours et rendront la maison plus accessible.
Le , par Aude
Aménagement logement handicap et mobilité réduite

Vous devez aménager votre logement ou celui d'un proche de manière spécifique ? Lorsque le handicap est présent, il faut repenser les gestes du quotidien, limiter les dangers et aménager afin de conserver son autonomie. C'est là l'essentiel. Mais comment procéder ?

Quelles sont les modifications à faire pour rendre un logement plus accessible ? Existe-t-il des aides pour aménager son logement en cas de perte de mobilité, d'handicap ou pour le rendre plus accessible ? Quelles sont les pièces à rénover et aménager ? 

Un certain nombre de dispositifs sont déjà prévus et permettent de faciliter l’utilisation des logements (grâce à la domotique par exemple) et les rendre plus accessibles.

Découvrez donc les modifications nécessaires pour un aménagement du logement qu'il soit collectif ou individuel !

 

Aménager et équiper son logement pour le rendre plus accessible

Vous avez besoin d'aménager votre logement ou celui d'un proche pour qu'il soit adapté à un handicap, une perte de mobilité ou tout simplement une perte d'autonomie due aux années qui passent, mais par où commencer ? 

Rendre un logement plus adapté, facile à vivre et soulager les gestes quotidiens est en effet indispensable pour gagner du temps mais également sécuriser chaque geste. 

Nul besoin de se mettre en danger pour prendre sa douche, se laver les dents, attraper quelque chose dans le placard ou tout simplement se déplacer.

Voyons ensemble ce qu'il est possible de faire, sachez avant tout que vous pouvez bénéficier d'un crédit d’impôt pour aménagement de votre logement.

 

Baignoire à porte © Kinedo 

 

Aménager la salle de bains pour un handicap ou une perte de mobilité

L’accès aux sanitaires doit être repensé. La salle de bain doit être repensée et permettre la circulation d’un fauteuil roulant, Ainsi on retrouve les prérequis suivants :

  • Le lavabo et ses accessoires : robinetterie, porte serviette, patères, miroir, etc. doivent pouvoir être utilisés en position assise ou debout. Ainsi la hauteur de ceux-ci doit être comprise entre 90 cm et 130 cm du sol.
    Il est nécessaire de laisser un espace en utilisant une vasque suspendue : cet espace libre doit permettre le passage des jambes avec l’utilisation d’un fauteuil roulant (comptez 70 cm).
    L’épaisseur du lavabo doit être de 13 cm.
    Pour un meuble sous vasque, l'espace libre sera de 60 cm de large et 30 cm de profondeur. Il est possible également d’installer un lavabo à hauteur variable.

  • La douche doit permettre un accès aisé et sécurisé, si la préférence actuelle va aux douches à l’italienne dans lequel un fauteuil roulant de douche peut entrer facilement, il est possible également d’utiliser un receveur extra plat (éviter la cabine de douche intégrale avec une marche). Les équipements de la douche facilitant l’accessibilité sont les suivants :
    • les sièges de douche escamotables ou à fixation murale,
    • les bancs de douche avec poignées,
    • des barres de maintien et poignées handicap,
    • un flexible long avec pommeau de douche.

  • La baignoire : la baignoire porte par exemple, peut faciliter l'entrée et la sortie pour la toilette. Néanmoins celle-ci possède tout de même quelques inconvénients (seuil haut, obligation d'attente que l’eau se vide complètement pour sortir). C'est un choix à faire 

Faites appel à des professionnels pour l’aménagement de la salle de bain. Ils vous proposerons des accessoires dédiés et surtout pourront vous proposer en fonction de la pièce, le meilleur aménagement possible.

 

L’aménagement des WC

L’accès aux WC doit être facilité et permettre le passage d’un fauteuil roulant. Prenez en compte les ouvertures de portes et l’espace requis pour ré-agencer votre intérieur. L’agrandissement devra être accompagné de barres de maintien pour permettre un appui.

Les WC surélevés permettent un accès plus facile, et peuvent être accompagnés d’un système lavant (WC dits japonais). Certains sont télécommandés à hauteur réglable.

Le choix de l’abattant se fera en fonction du handicap, car il existe de nombreuses solutions : abattant souple et matériau tempéré au toucher, abattant avec douchette ou abattant lavant.

 

Les modifications dans la cuisine

La cuisine doit pouvoir permettre de continuer à être libre dans ses déplacements et pouvoir utiliser les accessoires et plaques de cuisson sans danger.

Le plan de travail peut être abaissé ou motorisé pour permettre un ajustement parfait selon l’utilisateur.

L’évier doit permettre comme pour la salle de bain d’être suspendu et laisser un espace minimum pour le passage des jambes. La position du robinet par rapport à l'évier peut être inversée pour faciliter son accès en façade.

Pour les commandes des plaques de cuisson, privilégiez les plaques de cuisson vitro céramiques dont les commandes sont placées en façade de meuble.

Les professionnels de l’aménagement pour personnes handicapées auront également de nombreuses astuces permettant de faciliter l’accessibilité et améliorer le confort de vie. Ils pourront vous proposer des équipements électriques, électro ménagers et sanitaires adaptés au handicap, améliorant considérablement la vie de tous les jours (par exemple les fours à porte coulissante permettant d’enfourner sans être gêné par la porte, les commandes numériques à large chiffres pour les déficients visuels etc…).

 

 

Les autres pièces et équipements du logement

Pour laver et sécher le linge, pensez à investir dans des appareils à charge frontale. Pour faciliter la fermeture des volets roulants, l'extinction des lampes, de la télévision, ... faites équiper votre logement d'un système domotique. 

Pour toute l’habitation, les portes doivent être élargies et passer à 90 cm de large, pensez aux poignées de rappel de portes, les seuils doivent être abaissés pour être à fleur de sol. En cas d’escalier, un monte escalier peut être installé afin de faciliter l’accès à l’étage et conserver son autonomie. Les revêtements de sol doivent être repensés pour apporter le plus d’adhérence possible et être remplacés par un carrelage anti-dérapant.

Il faut également repenser la circulation dans le logement en ajoutant des mains courantes, barres d’appui …

 

Le Conseil Habitatpresto !

Prenez contact avec l’ANAH, l’Agence Nationale de l’Habitat et consultez notre article sur les aides et subventions possibles pour l’aménagement de l’habitation pour les personnes handicapées.

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter