Détecteur de fumée (Daaf) : quelles sont vos obligations ?

Depuis le 8 mars 2015, tous les logements doivent obligatoirement être équipés d'un détecteur de fumée aux normes. Qui doit l'installer : le propriétaire ou le locataire ? Où le placer dans votre habitation ? A quelle fréquence le changer ? Combien coûte un détecteur de fumée ? On répond à toutes ces questions !

Sommaire :


Qu’est-ce qu’un détecteur de fumée et quel est son prix moyen ?

Quel que soit votre mode de chauffage, vous ne pouvez passer à côté du DAAF (Détecteur Autonome Avertisseur de Fumées). En effet, ce petit boitier, pas plus grand qu'un DVD, est obligatoire depuis le 8 mars 2015. Loin de vouloir vous embêter, il est là pour vous indiquer la présence de fumées, conséquences d'un départ d'incendie, pouvant être lié à votre chauffage, mais aussi à un torchon posé négligemment sur la plaque chauffante ou un fer à lisser oublié en état de marche.

Ces petites choses que vous faites tous les jours, sans même y penser : cette cigarette qui fume encore alors que vous allez vous coucher, la friteuse à côté du gaz où vous cuisez les steaks et dont l'huile peut s'enflammer en cas de débordement, ces bougies d'ambiance qui sentent si bons que vous laissez sans surveillance...

Ces choses en soi qui font partie de la vie quotidienne, mais qui pourraient faire basculer votre vie en déclenchant un incendie. Même si vous vous sentez à l'abri et que vous évitez les situations à risque, un court-circuit peut arriver et déclencher un incendie en pleine journée comme en pleine nuit, sans que vous puissiez y faire grand-chose, ou encore le chat ou le chien peut renverser une bougie sur le tapis. 

Les incendies domestiques sont principalement dus à des dysfonctionnements et courts-circuits de l'installation électrique ou du chauffage, voici quelques articles qui vont vous intéresser :

>>> Décorations de Noël : 6 conseils pour éviter les incendies
>>> Prise qui chauffe & qui fume : que faire pour éviter l'incendie ?
>>> Feu de cheminée : 7 consignes de sécurité à respecter pour éviter l'accident 

Les détecteurs de fumée peuvent vous sauver la vie ! Si 7 incendies sur 10 ont lieu le jour, 7 décès sur 10 surviennent la nuit, moment où vous êtes le plus vulnérable. Leur rôle est donc de vous protéger et d’avertir d’un départ de feu pour pouvoir évacuer les lieux dans les meilleures conditions.


Pour prévenir les départs de feu, faites rénover votre installation électrique vétuste


Et puis les détecteurs de fumée, si discrets soient-ils, disposent aussi de versions décoratives originales. De petit format, fonctionnant sur pile, vous pouvez l'installer au plafond ou au mur. Il détecte la présence de fumées dans une pièce et vous en avertit par un signal sonore puissant. Il existe des DAAF adaptés pour les sourds et malentendants qui permettent de signaler la détection de fumée également par un signal lumineux. Certains détectent à la fois le monoxyde de carbone et fumée.

Le prix des détecteurs de fumée varie entre 10 et 50 € en moyenne. Certains peuvent dépasser les 100 €, mais possèdent des designs ou des fonctionnalités connectées permettant de communiquer avec des centrales domotiques (Nest).

Est-ce obligatoire d'avoir un détecteur de fumée ?

La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 rend obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans les lieux d’habitation. Ainsi, depuis le 8 mars 2015, tous les logements doivent être équipés d'au moins un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF).

Le chiffre éloquent *:
"En France, un incendie se déclare toutes les deux minutes, causant de 600 à 800 décès par an. 70% des incendies mortels se produisent la nuit, en raison de l'absence d'avertissement.


Il est également recommandé, même si ce n'est pas obligatoire, d'avoir un extincteur chez soi.

Où installer le détecteur de fumée ? Qui s'en charge ?

Il est conseillé d’en installer plusieurs par logement. Si votre demeure possède plusieurs étages, un DAAF par niveau d’habitation est un minimum. Sachez que c'est au propriétaire de financer et faire poser des détecteurs de fumée. La localisation idéale se situe :

  • dans les espaces de circulation ou le dégagement desservant les chambres,
  • dans les chambres,
  • dans les pièces contenant des appareils électroniques ou informatiques.

Le détecteur doit toujours être distant de 30 cm minimum d’un angle de mur, le mieux étant de l’installer au milieu du plafond (même si ce n’est pas très esthétique).

Il faut éviter les emplacements suivants :

  • la cuisine et la salle de bain à cause des vapeurs grasses et des vapeurs d’eau,
  • proche d’une bouche d’aération, de la chaudière, de la cheminée,
  • les zones très ventilées, propices aux courants d’air (comme le garage),
  • à côté d’un néon, le bruit parasite risque de déclencher intempestivement le détecteur,
  • les endroits dédiés aux fumeurs.

Il existe des détecteurs de fumée à télécommande, qui permettent d’éteindre l’alarme sans avoir à monter sur une chaise pour l’atteindre. Un achat qui peut très vite se justifier en cas de déclenchement intempestif !

infographie detecteur de fumée


Pour prévenir les accidents domestiques, ramoner régulièrement vos appareils de chauffage au bois et ne les laissez jamais sans surveillance !


Quelles sont les normes exigées pour le choix du DAAF ?

 Les détecteurs de fumée doivent obligatoirement comporter le marquage CE et être conformes à la norme NF EN 14604, soit :

  • comporter un indicateur de mise sous tension,
  • être alimentés par pile, batteries incorporées ou sur secteur. Dans le cas où la batterie peut être remplacée par l’utilisateur, son autonomie minimale est d’1 an,
  • présenter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d’une source d’alimentation, pour indiquer l’absence de batteries ou de piles,
  • émettre un signal d’alarme sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 mètres de distance,
  • émettre un signal de défaut sonore, différant de la tonalité de l’alarme, signalant la perte de capacité d’alimentation du DAAF,
  • fournir certaines informations marquées de manière indélébile : nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur, numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur, date de fabrication ou numéro du lot, type de batterie à utiliser, informations mode d’emploi pour l’installation, l’entretien et le contrôle du détecteur…

⚠️ Bon à savoir : 
les détecteurs utilisant le principe de l'ionisation sont interdits, car ils sont radioactifs.


Quand doit-on changer son détecteur de fumées ?

Les détecteurs de fumées doivent être remplacés tous les 10 ans. La pile doit être changée environ tous les 6 mois et il est recommandé de tester les détecteurs au moins une fois par mois pour s'assurer qu'ils fonctionnent correctement. 

 Références : Service Public, ANIL.

* Source : communiqué de presse du 14 mars 1013 du Ministère du Logement

😉 Le Conseil Habitatpresto : ne faites pas l'impasse, en cas de sinistre cela vous coûtera cher !

Ne jouez pas avec votre sécurité et votre argent, en effet en cas de sinistre, votre assurance pourrait prendre en compte le fait que vous n'ayez pas de détecteur de fumée et diminuer vos remboursements ! Découvrez nos conseils pour sécuriser votre logement et prévenir les incendies.

Domotique / Alarme / Incendie Electricité / Ventilation Part
La Rédaction Habitatpresto

La Rédaction Habitatpresto

Equipe de rédaction

La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

Domotique : tout savoir sur la maison connectée

Envie d'une maison intelligente, au service de votre confort et de votre sécurité ? Quel est le prix pour une maison entièrement connectée ? On vous d...

Lire la suite

Est-il obligatoire d'équiper sa maison d'un extincteur ?

La loi française oblige-t-elle les habitations à être équipées d'un extincteur domestique ? Quel extincteur choisir pour une protection contre un ince...

Lire la suite

Départ en vacances : 17 choses à faire avant de quitter la maison

Vous partez en vacances ? Pour éviter les mauvaises surprises, complétez notre check-list des 17 choses à faire avant de quitter votre maison !

Lire la suite

Détecteur de mouvement : 5 problèmes fréquents et leur solution

Découvrez les 5 problèmes fréquents rencontrés avec les détecteurs de mouvement, et surtout les solutions pour que ces alarmes fonctionnent vraiment !

Lire la suite

Dossier alarmes anti-intrusion : tout pour faire le bon choix !

Faites le meilleur choix d'alarme pour votre maison selon vos besoins, grâce à notre dossier spécial ! Caractéristiques, usages, prix, on vous dit tou...

Lire la suite

Que signifie la qualification IRVE pour un électricien ?

Pour l'installation d'une borne de recharge pour véhicules électriques, les particuliers doivent obligatoirement faire appel à un électricien certifié...

Lire la suite
 

Confidentialité