Démission de François de Rugy : les 3 points à retenir

Par Aurélia Ribeiro, publié le 25/07/2019

Actu - Changement dans le Gouvernement : François de Rugy a annoncé sa démission. Un nouveau coup pour la transition énergétique, après la précédente démission de Nicolas Hulot. Désormais, c’est l’ancienne ministre des Transports qui sera à la tête de ce ministère, considéré comme le numéro 2 du Gouvernement. On vous explique tout !


Recevez des offres sérieuses de chantiers pour développer votre activité.


Les 3 points autour de la démission de François de Rugy


Depuis la démission fracassante de François de Rugy, le monde politique est en ébullition. Révélations, rumeurs, et on-dits, on vous donne les 3 infos à ne pas manquer !

1. François de Rugy critiqué pour son train de vie


Accusé d’avoir engagé "plus de 63.000 euros de travaux, payés par le contribuable, dans les appartements privés du ministère", François de Rugy a décidé de démissionner au vu de la pression subie, laissant la lourde charge de la transition énergétique à une autre personne.

Suite à sa démission, c’est Elisabeth Borne qui est nommée en tant que ministre de la Transition écologique depuis le 17 juillet. Un dossier important du Gouvernement qui concerne aussi le BTP, car les constructions se doivent d’être de plus en plus performantes au niveau de la consommation d’énergie.

💡 Cet article pourrait vous intéresser : Réforme CITE 2020 : quels sont les 4 changements attendus ?

2. Elisabeth Borne : une double expertise écologie - BTP


Auparavant ministre des Transports, et directrice de cabinet du ministre de l'Écologie, mais aussi ancienne PDG de la RATP et directrice des Concessions au groupe Eiffage, elle connaît bien à la fois les problématiques énergétiques mais aussi le secteur du BTP. Il faut donc s’attendre à ce que de nouvelles mesures soient dévoilées dans le futur à ce sujet.


Avec Habitatpresto Pro, vous recevez des vrais contacts qualifiés, qui correspondent à vos besoins !


3. Une nouvelle ministre qui continue de soutenir la loi énergie


D’ailleurs, Elisabeth Borne reprend le flambeau de la loi énergie, qui porte notamment l’objectif de neutralité carbone pour 2050, mais aussi la baisse de 40 % de l’utilisation des énergies fossiles en 2030 et l’encouragement à la rénovation énergétique des logements mal isolés.

💡 Cet article pourrait vous intéresser : Bâtiment : les 4 points du discours du Premier ministre à retenir


Déclarant avoir "l'honneur de défendre devant le Sénat le projet de loi énergie", elle devra donc agir dans la lignée de François de Rugy, qui avait notamment réussi à accompagner les Français pour rénover leurs logements au niveau énergétique, grâce aux aides aux travaux.

💡 Cet article pourrait vous intéresser : Les Français, bientôt obligés de faire des travaux ?

👷 Le Conseil du Pro : tenez-vous au courant des nouvelles mesures !


Avec une nouvelle ministre, des changements au niveau de la rénovation énergétique sont attendus. Pour être informé des dernières actualités et ne rien manquer, abonnez-vous à la page Facebook Habitatpresto Pro !


Référence

  1. “François de Rugy démissionne”, Batiactu, le 16 juillet 2019
  2. “Elisabeth Borne remplace François de Rugy”, Batiactu, le 17 juillet 2019
  3. “Elisabeth Borne prend le relais de Rugy pour défendre la loi Energie”, Batiactu, le 17 juillet 2019

Gagnez du temps : notre service clients valide les chantiers auprès des particuliers.


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés