Chaudières au fioul : le gouvernement veut les faire disparaître

Publié le 15/11/2018

Actu - Ce mercredi 14 novembre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé sur RTL que les chaudières au fioul devaient disparaître sous une dizaine d'années. Ce sont près de 3.4 millions de foyers qui sont concernés et qui devraient se plier au changement de leur système de chauffage. Les professionnels sont néanmoins sceptiques quant à la possibilité d'atteindre cet objectif. Explications !


Un plan plutôt ambitieux qui laisse dubitatif les professionnels puisque le chauffage au fioul concerne encore 12 % des foyers français.



Chauffage au fioul : une énergie polluante qui doit disparaître


Pour le gouvernement, il s'agit d'une énergie "chère, étrangère et polluante" qui émet 300 grammes de CO2 par kilowattheure d'énergie générée contre 274 grammes pour un chauffage au gaz.

L'objectif, « C'est qu'à la fin du prochain quinquennat il n'y ait plus de chauffage individuel au fioul en France », a annoncé le Premier ministre sur RTL.


Pour atteindre cet objectif, le gouvernement annoncera un bouquet de mesures mis en place pour aider les français à changer leur système de chauffage.

Affaire à suivre...


Vous aimerez aussi ces articles 📌 

Colère du BTP : le CITE ne sera pas transformé en prime 2019

Rénovation énergétique : ce qu'il faut savoir pour 2019


Références :

  1. "Édouard Philippe veut la disparition des chaudières au fioul d'ici 10 ans", BFM TV, le 14  novembre 2018
  2. Vincent Collen, "Supprimer le chauffage au fioul, un objectif très difficile à atteindre", Les Echos, le 14 novembre 2018



Dans la même rubrique

Derniers articles publiés