Exemple gratuit de compte-rendu de chantier

Adrien Maridet - Le 11/01/2022

Entreprises du BTP, pour vos chantiers importants, un suivi rigoureux sur l’avancement des travaux est indispensable. Et les visites régulières, ainsi que les réunions avec les différents prestataires, doivent systématiquement faire l'objet de comptes-rendus. Comment faire un compte-rendu de chantier ? Il suffit de retranscrire chaque réunion avec les informations de base comme les personnes présentes, mais aussi des éléments plus détaillés sur le chantier comme la conformité des travaux, l’avancement, etc. Exemple gratuit, contenu du document et valeur juridique, vous saurez tout sur le compte-rendu de chantier !


Gagnez du temps : notre service clients valide les chantiers auprès des particuliers.


Exemple gratuit de compte-rendu de chantier à télécharger


Vous avez signé un devis travaux pour un chantier assez conséquent qui doit durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois ? La mise en œuvre du projet et l’exécution des travaux nécessiteront un suivi scrupuleux de la part de votre entreprise du bâtiment. Pour cela, vous devez organiser des visites régulières du chantier et des réunions avec les différents intervenants (architecte, promoteur, etc.). Un compte-rendu de chantier, aussi appelé procès-verbal, doit alors être établi pour retranscrire les éléments importants par l’organisateur de ces réunions entre prestataires.


👉

Si vous n’avez encore jamais eu l’occasion de rédiger ce document, voici un exemple pour vous guider


Que doit contenir le compte-rendu et comment le remplir ?


Le compte-rendu de chantier ne doit pas être rédigé au hasard par le maître d’oeuvre. Chaque document doit être présenté de la même manière et être parfaitement clair. Pour cela, il se divise en deux parties :


1. Les éléments de base

Les informations suivantes doivent systématiquement être mentionnées :

  • Le nom du projet,
  • L’ordre du jour,
  • Date de la réunion de chantier,
  • Date et heure de la visite du chantier,
  • Adresse du chantier,
  • Le nom du commanditaire du projet,
  • Liste des prestataires présents et absents,
  • La date de la prochaine réunion.


2. Les difficultés rencontrées et les solutions à mettre en oeuvre

La seconde partie du document permet de garantir la bonne exécution des travaux en inscrivant les difficultés rencontrées (techniques, matérielles, administratives, manquements, défauts, retards sur le planning prévisionnel, etc.). Pour chaque situation, une ou des actions à mettre en œuvre doivent être notifiées pour apporter des solutions concrètes.


A quoi ça sert ? Quelle est la valeur juridique de ce compte-rendu ?


Établir ce procès-verbal est indispensable puisqu’il est utilisé pour :

  • Servir d’outil de communication entre les différents prestataires et ainsi suivre l’avancement du projet,
  • Assurer et contrôler le planning de chantier,
  • Vérifier la conformité des travaux,
  • Régler les litiges ou conflits.

Mais attention, ce document n’a néanmoins aucune valeur juridique. En effet, il ne donne aucune valeur contractuelle et ne peut pas étendre le contrat de construction initial. Cependant en cas de conflits, si le dossier est amené devant un tribunal, le compte-rendu peut devenir un élément d’appréciation déterminant pour, par exemple, appliquer des pénalités en cas de retard de chantier.


👷 Le Conseil du Pro : soignez sa réaction !


La rédaction du procès-verbal de chantier doit être soignée pour faciliter sa lecture. Vous devez synthétiser, numéroter les observations, structurer les différentes parties, assigner les problématiques au prestataire concerné, insérer des photos, des plans, etc. en annexe si besoin.


De nombreux particuliers recherchent leur professionnel. Et si c'était vous ?


Références :

  1. Comptes rendus de réunion chantier : gagnez en mobilité, Batiscript
  2. Laurie, "Compte rendu de chantier : Exemple et explications", Obat
  3. Juliette Duffau, "La réglementation des comptes rendus de suivi de chantier", AOS

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés

 

Confidentialité