Congés de naissance BTP : connaissez-vous vos droits ?

Par Aurélia Ribeiro, publié le 05/06/2019

Vous attendez un heureux événement ? Félicitations ! Il est temps de ne plus se préoccuper de trouver des chantiers pour accueillir au mieux votre nouveau-né. Et pour cela, vous pouvez bénéficier de congés de naissance dans le secteur du BTP. Cependant, entre la durée, les dates, et les indemnités, il est facile de s’y perdre… Nous remettons les pendules à l’heure dans notre article !


Nous vous mettons en contact avec des particuliers aux projets sérieux.


Quelle est la durée du congé ?


⚠️ Important : vous ne pouvez pas fractionner ce congé. Tous les jours seront consécutifs.

Pour la mère


Il faut se référer au Code du travail pour le congé maternité. Il dure :

  • 6 semaines avant l’accouchement,

  • 10 semaines après l’accouchement.

Pour le père


Le congé de paternité dure :

  • 11 jours pour une naissance unique,

  • 18 jours pour une naissance multiple : par exemple des jumeaux.

⚠️ Attention : les samedis, dimanches et jours fériés sont décomptés des jours de congé paternité.

Par exemple, si le congé de paternité commence le 17 juin, il se terminera au plus tard le 27 juin.

3 jours supplémentaires pour les employés du bâtiment


Vous bénéficiez d’une autorisation exceptionnelle d’absence de 3 jours selon le Code du travail et les conventions collectives du BTP, entièrement rémunérée par l’employeur, peu importe :

  • Le type de contrat : CDD, CDI, intérim, apprentissage...

  • La situation familiale : marié, PACS...


N'attendez plus pour développer votre activité !


💡 Bon à savoir : vous pouvez cumuler le congé et l’autorisation exceptionnelle d’absence de 3 jours.

💡 Cet article pourrait vous intéresser : Congés payés BTP : ce que vous devez absolument savoir !

Quand pouvez-vous prendre vos congés ?


Ils doivent être pris après la naissance, dans un délai de 4 mois maximum.

Le délai peut être reporté dans deux cas :

  1. Décès de la mère suite à l’accouchement,

  2. Hospitalisation de l’enfant.

💡 Bon à savoir : votre employeur ne peut pas s’opposer à la prise de ces congés, sous peine de dommages et intérêts.

Quand faire la demande de congé de naissance ?


Il est essentiel de bien respecter les délais et les formalités pour ne pas rencontrer de problème.

Que doit faire l’employé ?


Si vous êtes l’employé, vous devez avertir votre employeur au moins un mois à l’avance. Même si la loi ne l’impose pas, le mieux est de remettre une lettre en main propre indiquant :

  • la date de début du congé,

  • le nombre de jours,

  • la date de retour au travail,

  • éventuellement un certificat médical qui prévoit la date de l’accouchement.


Besoin de plus de chantiers ? Testez notre service pour développer votre activité !


💡Bon à savoir : si l’accouchement a lieu plus tôt que prévu, vous devez obtenir l’accord de votre employeur pour changer la date de début du congé.

Que doit faire l’employeur ?


Si vous êtes l’employeur, le mieux est de répondre à la lettre de votre employé. Il faudra également compléter l’attestation de salaire pour le paiement des indemnités journalières.

💡 Cet article pourrait vous intéresser : Congés payés imposés BTP : peut-on m’obliger à partir en été ?

Comment bénéficier de l’indemnité de congé de naissance ?


C’est la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) qui prend en charge la rémunération du salarié pendant le congé, à condition de remplir deux critères :

  1. D’être immatriculé depuis au moins 10 mois en tant qu’assuré social,

  2. Avoir travaillé pendant 200 heures minimum durant les 3 derniers mois ou avoir cotisé sur la base d’un salaire égal ou supérieur à 10.180,45 € au cours des 6 mois précédant le congé.


Ne manquez pas les particuliers à la recherche de vos compétences !


Pour en bénéficier, vous devrez fournir à la CPAM :

  • Un acte de naissance de l’enfant,

  • Un livret de famille,

  • Un acte de reconnaissance de l’enfant,

  • Un acte d’enfant sans vie et certificat médical d’accouchement d’un enfant né mort.

⚠️ Attention : les conventions collectives du BTP n’obligent pas votre employeur à compléter ces indemnités pour que votre salaire reste le même qu’avant.

👷 Le Conseil du Pro : apprenez à concilier vie personnelle et vie professionnelle !


Après l’arrivée de votre enfant, et une fois les congés terminés, il faudra reprendre le travail tout en profitant de votre famille ! Découvrez donc tous nos conseils pour trouver un équilibre entre votre travail et votre famille.


Plusieurs milliers de professionnels nous font déjà confiance, pourquoi pas vous ?


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés