Congés payés imposés BTP : peut-on m'obliger à partir en été ?

Par Aurélia Ribeiro, publié le 06/06/2019

Pour vous, poser des congés payés en été est loin d’être la période idéale... Votre employeur peut-il imposer des dates de congés payés ? Et la réponse est oui ! Que ce soit en raison de la fermeture de l’entreprise ou parce qu’il a décidé de fixer une période de congés plus restreinte, il est en droit d’imposer des dates de congés payés à ses salariés sous certaines conditions. Explications !


Pas le temps de prospecter en été ? Habitatpresto vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Congés payés imposés dans le BTP : période restreinte ou fermeture d’entreprise


Pendant la période estivale, entre la foule, le prix des locations et des billets d’avion qui explosent, difficile de croire que vous allez passer des vacances de rêve... De plus, vous êtes du genre à partir à l’autre bout du globe pour passer l’hiver au chaud. Oui mais voilà, dans votre nouvelle entreprise, vos congés payés sont imposés entre juillet et août.

Il faut savoir que la période de congés payés est fixée par la convention collective, mais peut aussi être imposé par l’employeur après consultation des délégués du personnel.


Bon à savoir💡

En l’absence d’un accord collectif, et selon la convention collective des ouvriers du BTP, la période pour poser vos congés s’étend du 1er mai au 31 octobre.


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto !


Congés payés imposés sur une période : les congés posés par roulement


Votre employeur peut décider de définir une période plus restreinte pendant laquelle, chaque salarié devra poser entre 12 jours et 24 jours ouvrables consécutifs de congés payés.

Cependant, vous pourrez quand même soumettre les dates auxquelles vous souhaitez poser vos congés et c'est à l'employeur que reviendra la décision finale de vous les accorder ou non.

Quoi qu’il en soit,  les congés payés seront pris par roulement par les salariés de l’entreprise. L’ordre des départs devra être communiqué à chaque salarié, au minimum, un mois à l’avance. Pour définir l’ordre des départs des salariés, l’employeur peut prendre en compte les critères suivants :

  • La situation familiale du salarié : les possibilités de congés du conjoint lié par un pacs,
  • L’ancienneté du salarié,
  • L’activité chez un autre employeur.

Bon à savoir 😉

D’après l’article D. 223-4 du Code du travail, votre employeur est tenu de vous informer de la période des congés au moins deux mois avant son ouverture.


Mettez-vous à votre compte cette année, et prenez vos vacances quand vous le souhaitez !




Fermeture de l’entreprise : les congés payés imposés en simultané


Votre employeur peut décider de fermer l’entreprise pendant la période légale en raison d’une baisse d’activité. Les congés payés sont alors imposés de manière simultanée à l’ensemble des salariés et non plus par roulement.

Cependant, selon le Code du Travail, l’employeur ne peut pas décider de fermer l’entreprise moins de 12 jours ouvrables consécutifs et plus de 24 jours ouvrables consécutifs, soit 4 semaines de suite. Auquel cas, les jours, de fermeture, supplémentaires devront être indemnisés aux salariés.


Fermeture d’entreprise pour congés annuels : une aide financière versée par pôle emploi


Si vous êtes arrivé récemment dans l’entreprise, vous n’avez peut-être pas acquis suffisamment de jours pour être rémunéré durant la période de congés imposés pour la fermeture de votre entreprise. Pas de panique, l’employeur peut vous proposer de prendre des congés par anticipation. 

Toutefois, il ne peut pas vous l’imposer, et si vous refusez, vous serez contraint de  poser des congés sans soldes.

Dans ce cas, sachez que vous pouvez prétendre à une aide financière pour congés non payés

Elle est versée directement par Pôle emploi et sous certaines conditions :

  • Le salarié percevait l’allocation d’aide de retour à l’emploi avant sa reprise d’activité
  • Le salarié percevait l’allocation de solidarité spécifique avant sa reprise d’activité


Le montant de l’aide perçue est calculé par Pôle emploi et dépend de deux éléments :

  1. Le nombre de jours de fermeture de l’entreprise
  2. Le nombre de congés payés acquis par le salarié dans son nouvel emploi

A la recherche de nouveaux clients ? Habitatpresto vous envoie des demandes de chantiers rentables !


👷 Le Conseil du Pro : bénéficiez d'un coup de pouce financier!


Peu importe la période à laquelle vous prendrez vos congés, ils seront grandement mérités ! Si vous débutez votre carrière dans le bâtiment, bonne nouvelle, votre convention collective vous permet de bénéficier d’une prime de vacances. Un petit coup de pouce financier non négligeable pour passer des vacances dignes de ce nom ! N'hésitez pas également à suggérer à votre entreprise de mettre en place des chèques vacances.


Références :

  1. Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), "Fermeture de l'entreprise pour congés annuels : le salarié est-il indemnisé ?", Service-Public, vérifié le 4 février 2019

  2. Carole Girard Oppici, "VRAI/FAUX : je peux imposer les dates de départ en congés à mes salariés", Juritravail, màj le 2 mai 2017

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés