Congés payés BTP : comment les compter et les poser ?

Aurélia Ribeiro - Le 07/06/2022

Ces derniers mois ont été éreintants, mais heureusement, vous allez pouvoir poser vos congés payés et profiter de vos semaines de vacances bien méritées ! Quelle est la période de référence pour les congés payés dans le BTP ? Quand prendre ses congés payés ? Dans le bâtiment, les congés payés sont acquis entre 1er avril et le 31 mars de l’année, selon le temps de travail effectif. 12 jours consécutifs devront être pris entre le 1er mai et le 31 octobre. Période de référence, nombre de jours, conditions d’ancienneté..., on vous dit tout !

Votre employeur décide des dates des congés payés de chacun des salariés. Cependant, il peut prendre en compte les préférences de chaque employé.


Pas le temps de prospecter en été ? Habitatpresto Pro vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Congés payés BTP : 30 jours ouvrables acquis pendant la période de référence

Dès 10 jours de travail effectif au sein d’une même entreprise, vous ouvrez des droits à des jours de congés payés

Le nombre de jours est fixé par le Code du Travail. Vous acquérez 2,5 jours de congés payés par mois, soit 30 jours ouvrables sur la période de référence, entre le 1er avril et le 30 mars de l’année suivante. Les 30 jours ouvrables acquis équivalent à 5 semaines de congés payés.

La durée des congés est réduite en cas d’absences particulières :

  • Arrêt de travail pour maladie (au-delà d’une absence de 24 jours ouvrables),
  • Grève,
  • Congé parental à temps plein,
  • Congé de présence parentale,
  • Congé de solidarité familiale,
  • Mise à pied.

Quant aux absences suivantes, elles seront bien prises en compte dans votre temps de travail (jour ouvré) effectif :

💡
Bon à savoir : 
Les salariés en CDD et intérimaires reçoivent une indemnité compensatrice de congés payés à la fin de leur contrat.


Vous avez du mal à trouver des chantiers ? Habitatpresto Pro vous aide à remplir votre planning toute l'année  !


Quand prendre ses congés payés ? 

12 jours consécutifs entre le 1er mai et le 31 octobre

Dans le secteur BTP, 12 jours consécutifs de congés payés devront être pris, au minimum, pendant la période de prise de congés estivale, c’est-à-dire entre le 1er mai et le 31 octobre de la même année. Vous pourrez poser jusqu’à 24 jours ouvrables maximum au cours de cette même période. Même si vous n'êtes pas d'accord, car cette période de congés ne vous convient pas, votre employeur peut vous obliger à partir en vacances en été.

période de vacances

La cinquième semaine devra être prise en dehors de la période estivale, entre le 1er novembre et le 31 mars. Si des contraintes géographiques particulières sont invoquées, les conditions peuvent être modifiées (pour les travailleurs détachés par exemple).

Prise de congés payés

Si vous quittez votre travail, votre employeur vous fournira le bilan de votre solde de congés payés BTP. Ce certificat vous servira à justifier vos droits auprès de la caisse de congés payés à laquelle l’entreprise est affiliée.

💡
Bon à savoir :
Si pour une raison particulière, vous bénéficiez, au minimum, de 3 jours ouvrables de congés payés (en plus de la 5e semaine), votre employeur sera dans l’obligation de vous attribuer des jours de fractionnement :

Il vous reste entre 3 et 5 jours : 1 jour de fractionnement
Il vous reste au moins 6 jours : 2 jours de fractionnement

📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Séjours vacances spécial BTP : partez en vacances pour pas cher !

Des congés supplémentaires : les événements particuliers et l’ancienneté

Au-delà des congés payés acquis avec les heures travaillées, il est possible de bénéficier de jours supplémentaires définis selon les dispositions nationales.


Les congés d’ancienneté : jusqu'à 6 jours en plus

L’ancienneté dans une même entreprise, pour les salariés du BTP, permet de bénéficier de jours de congés suivants :


Conditions d'ancienneté


Congés supplémentaires


20 ans

+ 2 jours
25 ans


+ 4 jours

30 ans


+ 6 jours


Prise de congés supplémentaires ancienneté


Le bouche-à-oreille est utile, mais pas toujours suffisant... Nous vous proposons plus de chantiers rentables !

> Découvrez les chantiers en attente


Les congés spéciaux : des jours en plus pour les événements familiaux

Au cours d’une vie, des événements particuliers peuvent survenir. Le nombre de jours supplémentaires accordés est défini selon la convention collective du BTP :


Événements familiaux

Conditions

Congés supplémentaires

Décès

Grand-parent, belle-sœur, beau-frère, petit-enfant

1 jour
Beau-parent, frère, sœur

3 jours

Enfant

5 jours


Enfant malade

Moins de 16 ans

3 à 5 jours par an non payés


Survenue d’un handicap

Chez un enfant

2 jours

Mariage
Du salarié

4 jours

D’un enfant

1 jour

Pacs
Du salarié

jours


Naissance ou adoption

D’un enfant

3 jours + congé légal de paternité


Les avantages spécifiques au secteur du BTP

Des congés préservés même en cas d'intempéries 

Si un chantier est arrêté du fait du mauvais temps et que vous vous trouvez au chômage partiel, votre droit aux congés est préservé à 75 %.

La prime vacances

En tant que patron d'une entreprise BTP, vous devez proposer à vos collaborateurs une prime de vacances de 30 %. 

Elle peut être complétée par des chèques vacances. Cela est particulièrement appréciable lorsque les salariés doivent poser des congés en période estivale, la plus chère pour partir en vacances...

Au départ de l’entreprise, que deviennent les droits aux congés du salarié ?

Si vous n'avez pas pris vos congés et que vous changez d'entreprise, votre employeur doit vous verser l'équivalent des jours non posés sous forme de salaire. Au moment de calculer le solde tout compte, deux méthodes peuvent être retenues : 

  • 10 % de la rémunération brute totale perçue par le salarié au cours de la période de travail effectuée ; 
  • la rémunération du salarié s'il avait continué à travailler.

On choisit la méthode la plus avantageuse pour le salarié.

Un délai de prescription s’applique-t-il au paiement des congés ?

Si vous n'avez pas reçu vos indemnités de congés payés au moment du solde de tout compte, vous avez 3 ans pour faire valoir vos droits. Au-delà s'applique un délai de prescription. 

Questions/réponses sur les congés dans le BTP

Afin de répondre à des interrogations souvent posées par les travailleurs du BTP, voici une foire aux questions. Si vous n'y trouvez pas la réponse à votre question, nous vous invitons à aller voir le service RH de votre entreprise. 

À quelles conditions le droit à congé est-il ouvert ?

Vous avez le droit à des congés payés dès 10 jours de travail effectif dans une entreprise

Comment se définissent les jours ouvrables ?

Un jour ouvrable correspond à tous les jours de la semaine du lundi au samedi. N'en font pas partie, le jour de repos hebdomadaire (généralement le dimanche) et les jours fériés.

Le jour de solidarité peut-il être posé en jour de congé ?

La journée de solidarité tombe traditionnellement le lundi de Pentecôte ou peut avoir lieu pendant un autre jour férié non travaillé. Vous pouvez parfaitement prendre votre congé ce jour-là si vous le souhaitez. 

L’employeur doit-il distribuer les certificats de congés à ses salariés ?

Oui, comme le rappelle la CIBPT d'Île-de-France : "L'employeur est légalement tenu de remettre au salarié, avant son départ en congé ou à la date de rupture de son contrat, un certificat de congés en double exemplaire qui lui permettra de justifier de ses droits à congé envers la caisse d'affiliation de son dernier employeur".

👷 Le Conseil du Pro : vérifiez régulièrement le nombre de congés payés dont vous disposez !

Les jours non pris, avant la date butoir, seront perdus. Vérifiez vos congés sur votre feuille de paie si vous avez un doute sur le nombre restant !


Plusieurs milliers de professionnels font déjà confiance à notre service de mise en relation, pourquoi pas vous ?


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés

 

Confidentialité