Visite médicale BTP : qui est concerné & quand la passer ?

Par Philippine Jegousse, publié le 18/04/2019

Vous dirigez une entreprise du bâtiment et vous aimeriez savoir quelle est la législation sur le suivi médical de vos salariés ? Vous travaillez comme ouvrier du BTP et votre employeur ne vous a toujours pas fait passer la visite médicale obligatoire ? On a synthétisé pour vous les principaux points à connaître concernant la visite médicale à l'embauche, les examens périodiques et la visite de reprise. Restez informés !


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto !


La visite médicale : quand ? quel objectif ?

Deux lois sont venues modifier en profondeur la médecine du travail : la loi EL KHOMRI du 8 août 2016 et le décret d'application du 27 décembre 2016 relatif à la modernisation de la médecine du travail.

Ainsi, depuis le 1er janvier 2017, la visite médicale obligatoire à l'embauche a été supprimée et remplacée par un suivi individuel de l'état de santé. Ce suivi concerne tous les salariés, même ceux recrutés en CDD et CDI de chantier.


Développez votre activité du bâtiment avec Habitatpresto pro, notre service d'apport de chantiers 100% qualifiés.


Si le salarié occupe un poste de travail comportant des éventuels risques pour sa santé (exposition à l'amiante, au bruit, port de lourdes charges, travail en hauteur, ....), il doit passer un examen d'aptitude à l'embauche. Il doit être effectué avant l'embauche et renouvelé périodiquement.

En revanche, si le salarié occupe un poste de travail sans risques particuliers pour sa santé, il passe une visite d'information et de prévention (VIP), dans un délai de 3 mois suivant la prise de poste effective.

L'objectif est d'interroger le salarié sur son état de santé et de l'informer sur les risques éventuels liés à son poste de travail. Elle ne vérifier plus l'aptitude du salarié à exercer son poste.

📌 Ces articles vont vous intéresser :


Pas le temps de prospecter ? Habitatpresto vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Le suivi médical périodique

Tous les salariés sont concernés. Ce suivi médical renforcé comporte des examens réguliers avec le médecin du travail ou un professionnel de santé (infirmer, interne hospitalier, ...).

Les examens ont lieu au maximum :

  • tous les 5 ans pour les travailleurs qui ne sont pas exposés à des risques particuliers,
  • tous les 4 ans pour les travailleurs exposés à des risques pour leur santé.


La visite médicale de reprise

Cette visite est obligatoire pour les salariés qui ont été absents, suite à :

  • un congé maternité,
  • après une absence pour maladie professionnelle,
  • après une absence d'au moins 30 jours pour cause d'accident du travail, de maladie ou d'accident non professionnel.

Cet examen de reprise est organisé dans un délai de 8 jours à compter de la reprise du travail.


A la recherche de nouveaux clients ? Habitatpresto vous envoie des demandes de chantiers rentables !


👷 Le Conseil du pro : respectez la loi !

Si, en tant que chef d'entreprise du bâtiment, vous n'assurez pas le suivi de l'état de santé de vos collaborateurs, vous risquez une lourde amende (entre 1 500 et 3 000 €) !

Bon à savoir 💡 Les 3 priorités 2019 de l'inspection du travail pour le BTP


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés