Quels sont les équipements de protection collective dans le BTP ?

Par Philippine Jegousse, publié le 04/09/2019

La plupart des chantiers sont le lieu de tous les dangers. Entre poussière, chute de matériaux, câbles électriques, machines diverses, votre travail quotidien se transforme souvent en parcours du combattant. Mais alors comment vous protéger vous et vos ouvriers ? Comment ne pas se faire arracher la tête ou couper un doigt ? Zoom sur les équipements de protection collective  indispensables !


N'attendez plus pour développer votre activité dans votre région !


5 équipements de protection collective à avoir sur un chantier


Les équipements de protection collective sont le premier rempart efficace pour écarter et protéger du danger mais ce n'est pas tout, il assurent votre sécurité à un poste à risque mais aussi celle des personnes à proximité.  

Ils peuvent servir à prévenir les chutes en hauteurs, les incendies, les risques chimiques, à ne pas glisser, à isoler du bruit, à éviter d'inhaler des poussières (silice cristalline, amiante) ou encore à protéger les travailleurs lors de l'utilisation de machines dangereuses. 

Découvrez les équipements les plus courants et les plus indispensables sur un chantier BTP : 


1. Les gardes-corps

C'est la base (et même le minium syndical) pour prévenir les chutes en hauteur pour tous les professionnels qui sont amenés à travailler sur un échafaudage, un toit en pente ou sur un toit-terrasse (couvreurs, maçons, peintre) :


2. Les filets de protection anti-chute

Pour les chantiers situés en hauteur, tels que la construction/rénovation d'immeubles. Les filets de protection anti-chutes à placer sur les zones de vide ou encore autour d'un échafaudage, sont peu onéreux et simples à installer :


📌

Ces articles vont vous intéresser :

BTP : quelles démarches en cas d'accident du travail ?

PPSPS : tout savoir pour être en sécurité sur un chantier


3. Le balisage pour chantier

Un chantier est truffé de zones dangereuses à la fois pour les artisans qui y travaillent que les piétons qui passent à proximité. Usez et abusez du balisage pour chantiers tels que les filets de protection, les panneaux de signalisation, les barrières et rubans de balisage :


4. Les tapis anti-dérapants

De l'eau, des produits chimiques, de l'huile, le sol d'un chantier est loin d'être propre et les travailleurs peuvent glisser bêtement si le sol n'est pas protégé. Simples à installer, les tapis anti-dérapants sont vos amis !


5. L'extincteur mobile sur roue

Un incendie peut se déclencher à tout moment sur un chantier : problème électrique, panne de machine, etc. Il est essentiel de prévoir plusieurs extincteurs mobiles, comme ce modèle sur roue qui est facile à déplacer en cas d'urgence :


⚖️

L’employeur est responsable de la sécurité de ses employés et de ses intérimaires. Il est tenu de supprimer ou réduire les risques professionnels (article L4121-2 du Code du travail).


👷 Le Conseil du Pro : pensez également aux EPI

Les équipements de protection collective constituent la première étape de sécurisation du lieu de travail. Toutefois, ils restent insuffisants si vous n'ajoutez pas les équipements de protection individuelle (EPI)L'employeur est responsable de l’investissement, des fournitures, de l’entretien et si nécessaire du changement de ces équipements. C’est comme ça que ça marche ! A vous le masque, casque, genouillères, la panoplie du super héros !


De nombreux particuliers recherchent leur professionnel. Et si c'était vous ?


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés