Prévenir les risques d’incendies sur les chantiers

Publié le 10/12/2017

Étincelles, soudure, découpe de métaux, le risque d'incendie est élevé sur chantier, voici comment assurer votre chantier et protéger vos ouvriers. Un incendie sur chantier est dramatique pour votre activité et votre réputation et pourtant il peut bien souvent être évité. Voici quelques rappel des règles de base pour éviter les incidents.

Pour éviter que votre travail ne parte en fumée, voici quelques conseils qui vous permettront de limiter les risques au maximum et n'oubliez pas votre assurance de chantier.

Tout commence par un document : le permis feu

Le permis feu, c’est un peu la grand messe des documents de sécurité. Cette mesure permet de prendre les mesures de prévention nécessaires et prévoir les moyens adaptés pour sécuriser votre lieu de travail.

Ce document concerne le travail par point chaud, c’est-à-dire tout ce qui touche à :

  • la soudure
  • la découpe de métaux
  • les étincelles
  • la présence de flamme (chalumeau)
  • l’oxycoupage

Le permis feu doit être rédigé à l’initiative du maître d’ouvrage et validé par tous les partis. Ce document de sécurité s’applique aux travaux sur chantier intégrant une notion de point chaud, sur tout le territoire. Avant il ne concernait que la région parisienne.

Ce fameux permis doit préciser la nature des protections à mettre en place avant, pendant et après les travaux sur le chantier. Lorsque l’on mentionne “après”, c’est au moins 2h après l’achèvement des travaux pour être bien sûr que tout est OK. En tout cas c’est la règle définit par ce document !



Incendies sur chantier : 3 règles de bases pour les éviter

1. Pas de surcharge électrique

Exit les branchements en cascades, l’accouplement des multiprises, c’est rigolo mais purement de la folie furieuse ! Investissez dans des multiprises avec une plus grande capacité, notamment dans vos algeco car entre la cafetière, l’ordinateur, le chauffage, il ne reste plus souvent de place pour d’autres branchements. Chaque années, ces négligences font brûler bon nombre de chantiers, à méditer...

2. Gare aux étincelles

Surveillez les points de chute des étincelles incandescentes que vous créez avec la meuleuse ou le chalumeau, Par exemple, lors de découpes de métaux ou de soudures. Vérifiez d’ailleurs que vos appareils soient en bon état et que la tension soit convenable.

3. Isolez les éléments inflammables

Pas de bouteilles de gaz ou liquides inflammables à proximité. Le mieux est d’éloigner ces éléments de votre zone de travail et de les couvrir avec des bâches ignifugées.

Par ailleurs, lorsque vous soudez ou chauffez des éléments en métaux, lorsque vous percez des cloisons, la chaleur née de ces opérations fait chauffer une zone bien plus large que celle travaillée. Assurez vous que rien ne puisse prendre feu, à proximité, ou sous l’élément soudé ou percé.


🔥 A garder en tête 🔥

Le feu démarre généralement dans des zones hors de vue mais pleine de poussière, de copeaux, de feuilles mortes, d’isolants inflammables.




👷 L'astuce de pro : réagissez vite !

Si malgré cela, un incendie survenait, l’objectif est d’évacuer le plus rapidement possible le lieu du sinistre et bien entendu d’appeler les pompiers au 18. Donnez-leur le maximum d’informations pour qu’ils puissent agir en conséquence. Selon la nature des matériaux plusieurs techniques peuvent être employées pour stopper rapidement l’incendie.



Dans la même rubrique

Derniers articles publiés