Amiante sur les chantiers : les bons gestes pour se protéger

Publié le 05/09/2018

Si dans le cadre de votre travail, vous êtes amené à intervenir dans des bâtiments pouvant potentiellement contenir de l’amiante, soyez très vigilant ! L’amiante fait débat, certains minimisent les risques liés, d’autres ont une réelle conscience du danger. Pourtant, la menace est bel et bien présente, et les artisans du BTP sont les plus exposés aux maladies respiratoires qu’elle peut causer. Dans ce cas, la meilleure solution est de vous protéger sur un chantier à risques : protection individuelle, aspirateur spécifique à l’amiante, formation préventive, etc., on vous dit tout pour limiter le danger.


Comment se protéger de l’amiante ? Quels sont les dangers liés à l’amiante en cas d’exposition? Quelle est la réglementation en vigueur sur l’amiante dans le BTP ?

Chaque jour en France, 900.000 professionnels du bâtiment sont susceptibles d’être exposés à des poussières d’amiante. En effet, les bâtiments construits avant le 1er juillet 1997 peuvent contenir de l’amiante.


Se protéger de l’amiante sur les chantiers : 7 gestes à adopter


Selon le risque potentiel de présence d’amiante sur un chantier d’entretien ou de maintenance, notamment si votre entreprise est spécialisée dans le désamiantage ou encapsulage, certaines mesures doivent être prises afin de réduire les émissions de poussières.

  1. Humidifier les matériaux
  2. Ne pas utiliser des outils à vitesse rapide : tronçonneuse, scie circulaire, perceuse…
  3. Utiliser un aspirateur à filtration absolue spécifique pour l’amiante
  4. Porter des équipements de protections individuelles : protection respiratoire et combinaison à usage unique
  5. Passer une formation préventive
  6. Isoler la zone de travail
  7. Evaluez préalablement les risques sur un chantier

👉 Vous aimerez aussi lire Les équipements de protection collective BTP

Entreprise spécialisée en intervention pour retirer de l'amiante dans la toiture d'un bâtiment


Découvrez les chantiers disponibles près de chez vous 


Bon à savoir 💡

L’amiante étant interdite en France depuis 1997, vous ne pouvez pas être exposé dans une maison ou un bâtiment neuf.



Exposition à l’amiante : quels sont les risques ?


L’amiante est indéniablement dangereuse pour notre santé. Ce matériau fibreux est 400 à 500 fois moins épais qu’un cheveu. Les fibres d’amiante sont donc invisibles à l’œil nu mais les dégâts qu’elles peuvent causer sont considérables en pénétrant dans le système respiratoire d’un individu.

  • Asbestose
  • Inflammation du poumon et/ou du tissu qui l'enveloppe
  • Cancer broncho-pulmonaire
  • Cancers du larynx
  • Cancers des ovaires
  • Mésothéliome pleural ou cancer de la plèvre.
  • Atteintes pleurales bénignes

Décrochez rapidement de nouveaux chantiers dans votre région 


Attention ⚠

Ces maladies peuvent apparaître de nombreuses années après une seule exposition même courte et faible à l’amiante.



👷 Le Conseil du Pro : Evacuez les déchets d’amiante dans les lieux adaptés


Bien évidemment, l’amiante entre dans la catégorie des déchets de chantiers dangereux et ne doit pas être déposée n’importe où. Les déchets d’amiante doivent être livrés dans une Installation de Stockage de Déchets Dangereux (ISDD) spécifique où ils seront traités avec précaution.

👉  Vous aimerez aussi cet article  Reprise des déchets de chantier : le Conseil d’état valide le décret

De nouveaux chantiers vous attendent, inscrivez-vous vite


Références :

  1. "Bâtiment et travaux publics", INRS, màj le 26 octobre 2017
  2. "Etes-vous au clair sur avec le risque amiante ?", Entreprise MMA, màj le 28 septembre 2017
  3. "BTP : Le risque amiante : pourquoi, comment se protéger ?", Carsat

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés