Indemnité maladie BTP : à quel montant avez-vous droit ?

Philippine Jegousse - Le 18/06/2021

Vous avez des chantiers en cours et vous travaillez avec une équipe motivée... Cependant, cela arrive à tout le monde : vous tombez malade ! Dans ce cas, même si vous ne travaillez plus, vous avez le droit à une indemnité. Quel salaire pendant un arrêt maladie ? Vous percevez une indemnité journalière (IJ) égale à 50 % de votre salaire brut de la sécurité sociale et un complément de salaire de votre employeur de 100 % jusqu'au 90ème jour. Montant, calcul, complément de salaire, durée, on vous dit tout sur l'indemnité maladie !


N'attendez plus pour développer votre activité !


Indemnisation pour arrêt maladie : quel est le montant ?


En cas d'arrêt de travail, vous recevez une indemnité journalière égale à 50 % de votre salaire journalier, de la part de votre caisse primaire d'assurance maladie. L'indemnité est calculée sur la moyenne de votre rémunération journalière brute des trois derniers mois.

Attention, le salaire pris en compte ne peut être supérieur à 1.8 % du SMIC (2.77096 euros). Si votre salaire mensuel est supérieur, l'indemnité journalière versée par l'assurance maladie ne pourra donc pas excéder 45.55 euros par jour.

A noter que les indemnités de votre assurance maladie sont dues à compter du 4e jour d'arrêt de travail et vous sont versées tous les 14 jours.


Quel est le montant de l'indemnisation d’arrêt maladie professionnelle ?


Votre salaire est maintenu durant les 90 premiers jours de l’arrêt maladie professionnelle. Cependant, pour une maladie professionnelle de 30 jours ou moins :

  • Du 1er au 15e jour inclus : vous percevez 90 % du salaire brut mensuel,

  • Du 16e au 30e jour : vous percevez 100 % du salaire brut mensuel.

⚠️

Sachez que le burn-out peut être considéré comme une maladie professionnelle !


Qui paye le complément de salaire en arrêt maladie ?


Le complément de salaire est versé par votre employeur et vient s'ajouter aux indemnités journalières de la sécurité sociale. Dans le BTP, l'employeur maintient le salaire pendant les 90 premiers jours d'arrêt.


Comment calculer le complément de salaire en cas de maladie ?

L'indemnité complémentaire versée par votre employeur dépend de votre poste et de votre salaire brut du mois précédent.

Pour les employés du Bâtiment


Selon que vous êtes ouvrier, ETAM ou cadre, les montants ne sont pas les mêmes.

Pour les ouvriers

Vous devez remplir l’une des 2 conditions ci-dessous :

  1. 3 mois d’ancienneté, un mois seulement pour les moins de 25 ans,

  2. Un mois d’ancienneté et 308 points de retraite complémentaire.

La subrogation n’est pas obligatoire durant les 3 jours de délai de carence.


Période d’indemnisation

Montant

Du 4e au 48e jour d’arrêt inclus

100 %

Du 49e au 90e jour d’arrêt inclus

75 %

Vous rencontrez des difficultés pour remplir votre carnet de commandes ? Rejoignez-nous !


Pour les ETAM

Vous devez remplir l’une des 2 conditions ci-dessous :

  1. Un an d’ancienneté,

  2. 5 ans dans une ou plusieurs entreprises du BTP.

Vous n’avez pas de jour de carence et la subrogation est obligatoire.


Période d’indemnisation

Montant

Du 1er au 90e jour d’arrêt inclus

100 %

A partir du 91e jour

85 % de votre salaire brut des 12 derniers mois divisé par 365


Pour les cadres

Vous devez remplir l’une des conditions ci-dessous :

  1. Un an d’ancienneté,

  2. 5 ans dans une ou plusieurs entreprises du BTP.

Vous n’avez pas de jours de carence, mais la subrogation n’est pas obligatoire.


Période d’indemnisation

Montant

Du 1er au 90e jour inclus

100 %

A partir du 91e jour

70 % de votre salaire brut des 12 derniers mois divisé par 365


⚠️

Pour les cadres, vérifiez bien que votre entreprise applique une convention collective du BTP !


Pas le temps de prospecter ? Habitatpresto vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Pour les employés des Travaux Publics


Tout comme pour le Bâtiment, les montants varient selon votre statut sur le contrat de travail :

Pour les ouvriers du bâtiment

Vous devez remplir l’une des deux conditions ci-dessous :

  1. 3 mois d’ancienneté, un mois seulement pour les moins de 25 ans,

  2. 1 mois d’ancienneté et 308 points de retraite complémentaire.

La subrogation est obligatoire durant la période de carence, contrairement aux ouvriers du BTP.


Période d’indemnisation

Montant

Du 1er au 45e jour inclus

100 %

Du 46e au 90e jour inclus

75 %


Pour les ETAM

Vous devez remplir l’une des conditions ci-dessous :

  1. Un an d’ancienneté,

  2. 5 ans dans une ou plusieurs entreprises du BTP.

Vous n’avez pas de jours de carence et la subrogation est obligatoire.


Période d’indemnisation

Montant

Du 1er au 90e jour inclus

100 %

A partir du 91e jour

85 % de votre salaire brut des 12 derniers mois divisé par 365

Avec Habitatpresto Pro, vous recevez des vrais contacts qualifiés, qui correspondent à vos besoins !


Pour les cadres

Vous devez remplir l’une des conditions ci-dessous :

  1. 1 an d’ancienneté,

  2. 5 ans dans une ou plusieurs entreprises du BTP.

Vous n’avez pas de jours de carence et la subrogation est obligatoire.


Période d’indemnisation

Montant

Du 1er au 90e jour inclus

100 %

A partir du 91e jour

70 % de votre salaire brut des 12 derniers mois divisé par 365


📌

 Ces articles pourraient vous intéresser

Accidents de travail sur chantier - couvreurs, les plus exposés

Arrêt maladie Covid-19 : 5 questions-réponses pour le BTP

Cas contact Covid sur un chantier : quel protocole sanitaire ?

TMS dans le BTP : comment protéger ses articulations ?


Quelle est la durée maximum d'un arrêt maladie ?


Un salarié ne peut pas recevoir plus de 360 jours d'indemnités journalières de la part de sa caisse d'assurance maladie par période de 3 ans.


Néanmoins, certaines IJ ne sont pas prises en compte dans ce décompte :

💡

Ouvriers et ETAM du bâtiment, si vous êtes arrêté plusieurs fois au cours d’une année civile, vous resterez indemnisé que pour un total de 90 jours maximum.

👷 Le Conseil du Pro : souscrivez à une mutuelle !


Suivant la maladie que vous avez, les frais de santé peuvent être élevés ou non. Pour être bien pris en charge et vous assurer de retrouver la santé, renseignez-vous sur les mutuelles ! D’ailleurs, votre employeur a peut-être souscrit une assurance garantie arrêt de travail pour les employés de son entreprise, n’oubliez pas de lui demander des renseignements !


Plus de 20 000 professionnels sont déjà satisfaits de notre service, n'attendez plus !


Références :

  1. "Arrêt de travail pour maladie : vos indemnités journalières", Ameli, le 20 juillet 2020
  2. Anaïs Coignac, "Complément d’indemnité : ce que vous doit votre employeur", CIDJ, màj le 13 juin 2019

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés