Contrôle RGE : 4 conseils pratiques pour bien préparer son audit

Par Aurélia Ribeiro, publié le 01/02/2019

Vous avez récemment obtenu une certification RGE comme Qualibois, QualiPAC ou Qualisol ? Attention, vous serez obligatoirement soumis à un contrôle dans les 24 mois par l’organisme vous ayant délivré sa qualification. Mieux vaut bien vous préparer pour cet audit de chantier, puisqu’il sera décisif pour le renouvellement de votre qualification. Comment bien se préparer au contrôle RGE ? Tenir prêt votre dossier en amont, passer une formation, prendre des photos des travaux seront la clé de la réussite et du bon déroulement du contrôle RGE qui vous attend !


Dans les deux ans suivants l’obtention de votre certification, vous serez indéniablement audité sur un chantier. Vous devez tout mettre en œuvre pour réussir ce contrôle, puisqu’en cas d’échec, vous perdrez votre qualification et l’activité associée à la rénovation énergétique.



Nos 4 points pour bien préparer son audit RGE


Pour être certain de réussir votre audit RGE, suivez nos 4 conseils pratiques pour bien le préparer !


1. Choisir les bons chantiers

Vous devrez proposer une sélection récente des chantiers pouvant être soumis au contrôle RGE. Il peut s’agir de travaux achevés ou en cours, isolés ou en bouquet. Ne retenez pas les chantiers les plus prestigieux. Préférez ceux dont vous est sûr de la qualité des travaux.


2. Un dossier complet

Prenez soin de fournir un dossier complet du chantier audité. Il est préférable de bien vous assurer qu’il contient toutes les pièces justificatives demandées : factures, devis, performances des matériaux et équipements installés. Un dossier en bonne et due forme sera d’autant plus apprécié.

Intégrez à votre dossier les photocopies des pièces justificatives comme les factures et devis détaillés qui attestent que vos clients ont pu bénéficier des aides de l’Etat pour leurs travaux : Eco-PTZ, CITE, etc.

Fournissez également une copie du procès-verbal de réception du chantier une fois achevé. Cette pratique doit devenir un réflexe !


3. Prendre des photos du chantier

Prenez des photos de vos réalisations, avant, pendant et après les travaux. Cette pratique est très appréciée pour compléter votre dossier. Les photos permettent de mettre en évidence l’ampleur du travail et d’attester du bon respect des réglementations en vigueur.


4. Suivre une formation

Toutes les entreprises cotisent à la formation professionnelle. Vous pouvez donc bénéficier d’une session de formation sur une journée avec un organisme agréé. 

Les objectifs de ce type de formation sont les suivants :

  • Choisir les chantiers qui seront proposés à l’auditeur,
  • Préparer un dossier conforme aux attentes de l’auditeur,
  • Se tenir informé des évolutions techniques et réglementaires,
  • Accueillir l’auditeur,
  • Défendre son chantier,
  • Répondre aux questions de l’auditeur,
  • Etc.


Le Conseil du Pro : vous avez 3 mois pour corriger les travaux non conformes !


L’audit de chantier dure environ 2h, le rapport vous sera envoyé sous une quinzaine de jours. En cas de non-conformité de certaines réalisations, vous disposerez d’un délai de 3 mois pour procéder aux modifications des travaux, auquel cas, votre qualification RGE vous sera retirée. Alors mettez tout en œuvre pour préparer le contrôle et le réussir !


Références :

  1. "RGE : bien préparer son audit", Fédération Française du Bâtiment
  2. "Contrôle de réalisation RGE : bien préparer pour bien réussir", Fédération Française du Bâtiment
  3. "Réussir son audit RGE", Afortech

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés