Prix rénovation électrique : coût moyen & tarif d'un électricien

Dans cet article :

    Vous êtes l'heureux (et nouveau) propriétaire d'une maison ou d'un appartement dans l'ancien. Le bien nécessite des travaux, notamment une rénovation électrique pour sécuriser et moderniser l'installation (mise à la terre, changement des prises et des interrupteurs...). Quel coût pour refaire l'électricité ? Comptez entre 60 et 200 € le m² si vous faites appel à un électricien, fournitures et main d'œuvre comprises. Voici tous les tarifs pour bien prévoir votre budget ! 

    Quel est le prix au m² pour une rénovation électrique ? 

    L'électricité de votre futur logement n'est pas aux normes pas de mise à la terre, fils dénudés ou recouverts de tissu... Dans ce cas, il a certainement plus de 10 ans... On adore le charme de l'ancien, mais attention, il doit toutefois rester en sécurité pour les habitants. 

    Si les prises de courant et interrupteurs s’arrachent, que le compteur saute régulièrement à cause de coupures de courant ou lorsque plusieurs appareils électriques fonctionnent en même temps, ces petits incidents peuvent devenir des problèmes majeurs. Il devient alors urgent de réaliser une mise en conformité électrique et une remise aux normes de votre installation.

    prix rénovation électrique remplacement prise

    Une rénovation électrique passe par le remplacement des prises et interrupteurs vétustes
     

    Les coûts moyens selon l'ampleur de la rénovation électrique

    "Rénovation électrique" est finalement un terme assez vague qui peut aller d'une rénovation électrique partielle à une réhabilitation totale de l'installation, niveau budget, on est évidemment sur des fourchettes bien différentes. En moyenne, le prix d'une rénovation électrique se situe en moyenne entre 60 et 200 € du m² si vous faites appel à un électricien qualifié.
     

    Tarifs indicatifs au m² d'une rénovation électrique, fournitures et pose comprises

    Type de rénovation électrique


    Prix moyen au m² 

    Rénovation électrique partielle / Mise en sécurité

    (modification du câblage, du tableau électrique, changement des prises et des interrupteurs)


    60 à 80 €

    Rénovation électrique complète sans chauffage électrique

    (remplacement des prises et des interrupteurs, installation d’un coffret de communication et d’un réseau RJ45 moderne, création de nouveaux circuits électriques)

    110 à 145 €

    Rénovation électrique complète avec chauffage électrique

    (remplacement des prises et des interrupteurs, installation d’un coffret de communication et d’un réseau RJ45 moderne, création de nouveaux circuits électriques, installation de radiateurs électriques)

    130 à 200 €

    Réhabilitation totale de l'installation électrique

    (mise à la terre, changement du tableau et du disjoncteur, mise aux normes NFC 15-100)

    85 à 115 €

    Rien ne remplace le devis d'un électricien !


    Le prix au m² selon le type et la surface du logement

    Les travaux d'électricité dans une maison ont tendance à revenir plus cher que pour un appartement. Découvrez ci-après les estimations de coûts d'une rénovation électrique selon la superficie de votre maison ou appartement :

    Type et surface du logement


    Rénovation électrique partielle
     Mise en sécurité

    Rénovation électrique complète sans chauffage électrique
    Rénovation électrique complète avec chauffage électrique
    Réhabilitation totale de l'installation électrique


    Appartement de 30 m²


    1 500 - 1 950 €

    3 600 - 4 050 €
    4 500 - 5 250 €
    2 700 - 3 000 €
    Appartement de 50 m²
    2 500 - 3 250 €
    6 000 - 6 750 €
    7 500 - 8 750 €
    4 500 - 5 000 €


    Appartement de 80 m²

    4 000 - 5 200 €
    9 600 - 10 800 €
    12 000 - 14 000 €
    7 200 - 8 000 €
     
     
     
     
     


    Maison de 100 m²

    6 500 - 8 000 €
    13 500 - 15 000 €
    17 500 - 20 000 €
    10 000 - 11 000 €


    Maison de 120 m²

    7 800 - 9 600 €
    16 200 - 18 000 €
    21 000 - 24 000 €
    12 000 - 13 200 €


    Maison de 150 m²

    9 750 - 12 000 €
    20 250 - 22 500 €
    26 250 - 30 000 €
    15 000 - 16 500 €


    Maison de 200 m²

    13 000 - 16 000 €
    27 000 - 30 000 €
    35 000 € - 40 000 €
    20 000 - 22 000 €

     

    Les éléments qui peuvent faire varier le prix

    Les prix des équipements et fournitures varient du simple au double, voir triple, selon différents facteurs à prendre en compte :

    • Leur qualité : interrupteurs, tableau électrique, câblage... Opter pour du moyen ou du haut de gamme peut s’avérer économique à long terme et assure une meilleure pérennité de l’installation ;
    • La région : les prix sont indicatifs, car ils dépendent de la région dans laquelle vous vous trouvez. Les tarifs sont plus élevés en région parisienne qu'en province ;
    • L'état de l'installation à remettre aux normes et la surface à rénover ;
    • Le matériel choisi ;
    • Le type de pose souhaité ;
    • Les tarifs pratiqués par l'électricien qualifié.

    Quels sont les tarifs d'un électricien ?

    Le tarif horaire moyen d'un électricien est compris entre 30 et 40 € HT de l'heure. Selon le type de prestation, il peut facturer au forfait ou à l'heure. À tarif horaire, il faut également ajouter la TVA de 10 % (pour une résidence principale ou secondaire datant de plus de 2 ans) et les frais de déplacement.

    📌
    Cet article peut aussi vous être utile :
    Comment trouver un bon électricien ? 5 infos à retenir

    Le coût en passant par un professionnel est certes élevé, mais pour une rénovation électrique, il est indispensable de faire appel à un professionnel. Seul son œil expert peut effectuer un diagnostic de l’installation électrique que vous possédez, déceler et établir les modifications nécessaires à votre sécurité et refaire une installation électrique dans les règles de l'art.

    Quel type de pose privilégier ?

    En parallèle de la rénovation de votre tableau électrique et du remplacement de vos prises et interrupteurs, un électricien professionnel peut se charger de refaire votre réseau électrique. 2 types de pose sont possibles :

    1. la pose encastrée : plus esthétique et répandue, mais aussi plus coûteuse, elle entraîne des travaux plus importants. Les gaines électriques sont camouflées dans les cloisons ou dans les faux-plafonds. Des saignées peuvent être effectuées dans les murs. Il faudra ensuite les reboucher, avant de repeindre le mur et de procéder aux finitions ;
    2. la pose en saillie : plus rapide, mais moins esthétique, cette méthode consiste à installer les fils électriques sur les murs et à les cacher derrière des plinthes ou des goulottes.

    On ne s'improvise pas électricien, pensez à votre sécurité !


    Quand remplacer une installation électrique ?

    Comme tout équipement, une installation électrique s'use dans le temps et nécessite d'être refaite tous les 20 à 25 ans afin de gagner en sécurité et en confort. Vivre au quotidien avec des équipements vétustes et défectueux ou plus aux normes peut être contraignant et engendre des risques importants pour les occupants du logement : 

    • des pannes et coupures de courant fréquentes ;
    • des courts-circuits ;
    • des fuites électriques ou pertes d'énergie liées à des fils endommagés ou dénudés, entraînant une surconsommation électrique et des surtensions ;
    • une électrisation ou une électrocution ;
    • un incendie...

    Pour se prémunir de tout risque ou danger, rien de tel qu'une installation électrique conforme aux normes et en très bon état, contrôlée régulièrement par un professionnel.

    Comment augmenter sa durée de vie ?

    Pour une installation électrique durable, veillez à adopter quelques réflexes et gestes simples au quotidien, qui vous permettront, en parallèle, de faire des économies d'énergie :

    • n'attendez pas pour remplacer les prises électriques et interrupteurs quand ils sont défectueux, afin d'éviter les courts-circuits ;
    • n'abusez pas des multiprises et veillez à ne pas les surcharger, pour éviter les surchauffes ;
    • débranchez vos appareils (box Internet, télévision, console de jeux, chargeur de téléphone, micro-ondes...) la nuit et lorsque vous vous absentez, qui continuent à consommer de l'énergie même lorsqu'ils sont en veille ;
    • faites inspecter régulièrement et au moindre doute votre installation électrique par un professionnel.

    📌
    Prolongez votre lecture autour de cet article :

    Réduire ses factures d'électricité : 5 conseils à suivre

    La norme NF C 15-100 : à respecter obligatoirement

    La norme électrique NF C 15-100 est actuellement en vigueur, que ce soit en construction ou en rénovation, mais tous les logements ne la respectent pas. Parce qu'elle n'était pas la norme à la construction de ceux-ci et qu'avec le temps, le matériel, les techniques évoluent, votre logement ou futur logement n'a pas été rénové. Tout ou partie de l'installation n'est pas conforme ? Pas de panique ! En effet, ne vous inquiétez pas, vous avez la possibilité de faire une mise en sécurité sans faire une mise en conformité.

    👉
    À noter :
    Pour les logements en copropriété, les règles applicables en termes d'installation électrique sont régies par la norme NF C 14-100. Elle encadre les travaux réalisés dans les parties communes et concerne le réseau électrique situé avant le disjoncteur de branchement.

    Mise en sécurité et mise en conformité : quelle différence ?

    La différence entre les deux réside dans le statut :

    • une mise en sécurité concerne un logement qui n'est pas aux normes et présente des éléments dangereux pour ses occupants. Un professionnel effectue donc des travaux de rénovation électrique afin de sécuriser l'habitation, mais sans mettre aux normes l'ensemble complet de l'installation électrique,
       
    • une mise en conformité concerne un logement qui n'est pas conforme aux normes et présente des éléments dangereux pour ses occupants. L'ensemble de l'installation va être diagnostiqué et modifié de façon à répondre aux normes en vigueur (norme NFC 15-100, indice IP).

    📌
    Vous aimerez aussi cet article :
    Normes électriques : les règles à respecter pour la salle de bains

    Propriétaire ou locataire : qui doit payer ?

    Il est bon de rappeler qu'un diagnostic électrique doit obligatoirement être réalisé avant la mise en location d'un logement. Ce dernier est bien évidemment à la charge du propriétaire, qui doit s'assurer que son logement dispose d'une installation électrique en bon état et sécurisée.

    Comme le stipule la loi, les gros travaux d'électricité qui ont trait à la vétusté et à la sécurité doivent être payés par le propriétaire.

    En revanche, le remplacement des prises, interrupteurs, plinthes et goulottes endommagés par le locataire durant son bail est à sa charge.

    😉 Le Conseil Habitatpresto : laissez l'électricité à des professionnels !

    L'électricité est un point important dans la rénovation. Toucher au système électrique est très délicat et nous ne saurons que vous conseiller de faire appel à un professionnel, plutôt que de réaliser vous-même les travaux d'électricité. Cela vous permettra d'éviter les incidents dus à une mauvaise pose, une erreur de non-initié et apportera aussi une plus-value à votre logement. L’électricité bien pensée et bien posée, c'est indispensable !

     
    Références : 

    Electricité / Ventilation Part
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

    Exemples de devis d'électricité

    Installation électrique, remise aux normes d'un logement, pose d'une prise ou d'un tableau électrique, voici quelques exemples devis pour l'électricit...

    Lire la suite

    Décorations de Noël : 6 conseils pour éviter les incendies

    Les décorations de Noël sont un indispensable pour passer des fêtes de fin d'année magiques ! Attention toutefois aux départs de feu !

    Lire la suite

    Éclairage : 5 écogestes pour faire des économies d'énergie

    LED, ampoules connectées, lampes solaires..., découvrez 5 éco-gestes applicables à l'éclairage pour faire des économies d'énergie !

    Lire la suite

    Foudre : comment protéger sa maison et réagir face aux dégâts ?

    Découvrez nos 8 conseils pour protéger votre maison et ses occupantes en cas d'orage violent et savoir comment réagir face aux dégâts.

    Lire la suite

    Éclairage automatique : tout savoir sur l'éclairage intelligent

    Découvrez les bénéfices de l'éclairage automatique et les différentes manières de l'adapter chez vous, en intérieur comme en extérieur !

    Lire la suite

    Comment calculer la consommation électrique d’un appareil ?

    L'électroménager représente environ 44,1 % de la consommation électrique d'un ménage. Comment calculer la consommation d'un appareil électrique ?

    Lire la suite
     

    Confidentialité