Chauffage au bois moins polluant : le Gouvernement prêt à agir

Adrien Maridet - Le 26/04/2021

Actu - Par l'intermédiaire du ministère de la Transition écologique, le Gouvernement a présenté mi-avril un "projet de plan d'action" destiné à rendre le chauffage au bois domestique plus respectueux de la planète mais aussi plus performant. Avec un objectif clair : accélérer le remplacement des poêles à bois vétustes et vieilles cheminées et réduire de 50% les émissions de particules fines d'ici 2030. Une bonne nouvelle pour les professionnels du secteur !


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto Pro !


En parallèle de l'émergence de la nouvelle norme environnementale RE 2020, qui a vocation à rendre les prochaines constructions neuves plus respectueuses de l’environnement et entrera en vigueur le 1er janvier 2022, le gouvernement planche aussi sur un "projet de plan d'action", nommé "Chauffage au bois domestique performant". Réparti en 6 grands axes, ce dernier est consultable jusqu'au 30 avril sur le site du ministère de la Transition écologique.

Alors qu'un Français sur quatre utilise aujourd'hui du bois pour se chauffer, le chauffage au bois domestique reste "le premier émetteur de particules fines en France", qui sont classées cancérogènes pour l'homme.

Promouvoir l'utilisation de combustibles de qualité

De ce fait, l'exécutif entend bien passer la seconde et encourage les particuliers à remplacer leur vieux poêle ou cheminée par un équipement plus moderne et écologique. Le Gouvernement espère ainsi "développer un chauffage au bois domestique plus performant et réduire de 50% la pollution atmosphérique, entre 2020 et 2030, dans les territoires les plus pollués et disposant d'un plan de protection de l'atmosphère (PPA)". Et ce, même si l'usage du bois est "une source d'énergie renouvelable, économique et neutre en carbone", souligne le ministère de la Transition écologique.

Pour vous, professionnels, ces changements à venir seront porteurs et vous permettront de signer de nouveaux devis ! Préparez-vous donc à voir votre carnet de commandes se remplir et à obtenir des chantiers supplémentaires !

En outre, l'exécutif souhaite sensibiliser les adeptes du bois à l'utilisation de combustibles (granulés, pellets...) de qualité (du bois avec un faible taux d'humidité, peu d'écorce et issu de forêts gérées durablement) en créant un label commun et en développant le marché "formel" de la bûche (afin qu'il représente, d'ici 2030, 40% de la consommation annuelle en France, contre 20% aujourd'hui). À titre d'exemple, "une combustion de mauvaise qualité peut émettre jusqu'à 10 fois plus de particules fines", rappelle Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Un renforcement des aides et dispositifs d'accompagnement

Pour aller dans ce sens, la Gouvernement va "renforcer et simplifier les dispositifs d’accompagnement" pour permettre à ces appareils polluants et vétustes de disparaître peu à peu du paysage. Ainsi, ce ne sont pas moins de 600.000 appareils non performants qui seront remplacés d’ici 2025 grâce aux aides à la rénovation énergétique des logements (MaPrimeRenov’) et aux fonds air bois, coordonné par les collectivités territoriales et l’Agence de la transition écologique (Ademe). Ces soutiens financiers ne devraient pas manquer de convaincre les particuliers de renouveler leurs équipements et de faire appel à vous

👷 Le Conseil du Pro : ne manquez aucune actualité !

Pour vous tenir au courant de toutes les futures mesures qui vont impacter votre secteur professionnel, vous pouvez suivre notre page Facebook Habitatpresto Pro sur laquelle nous publions toutes les informations et actualités importantes autour du BTP !


À la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service pour développer votre activité


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés