Artisan BTP : ils témoignent sur les difficultés de leur activité

Aurélia Ribeiro - Le 19/02/2020

Actu - Le 13 février dernier, trois artisans du BTP en Ile-de-France étaient les invités d’une conférence de presse tenue à la Banque de France. Leur présence avait pour objectif d’évoquer publiquement leur quotidien et de partager leur ressenti sur le métier. Des témoignages qui ont fait ressortir des aspects de leur activité rarement évoqués et qui sont lourds à porter au quotidien. Découvrez les 5 points abordés qui freinent l’activité des artisans !


A la recherche de nouveaux clients ? Habitatpresto vous envoie des demandes de chantiers rentables !

> Signez des chantiers maintenant


5 points qui freinent les artisans dans leur quotidien


Trois artisans du bâtiment d’Ile-de-France affiliés à la CAPEB (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) ont profité de leur présence à la conférence de presse à la Banque de France pour lister les freins qui entravent leur métier.


1. Des marges toujours trop faibles

D’après les chiffres BTP 2019, le secteur rencontre souvent des difficultés économiques. Aujourd’hui, être chef d’entreprise est difficile et n'arrive plus à lâcher prise. Les marges restent faibles et maintenir une société à flots demande énormément d’efforts. Il faut savoir jongler avec les différentes tâches de gestion de la trésorerie, de la comptabilité, des approvisionnements, des coûts des fournitures, etc.

📌

Vous aimerez aussi lire 

Fatigue artisans du BTP : comment prévenir le burn out ?


2. Une concurrence malhonnête importante

La concurrence est rude dans le BTP, mais les artisans sont souvent au bout du rouleau car ils doivent de plus en plus faire face à des rivaux déloyaux et malhonnêtes. Le travail dissimulé perdure et les entreprises “fantômes” se multiplient.


« Nous sommes soumis à une forte concurrence déloyale.»,

déplore Thierry Laureau, gérant d'une entreprise francilienne.


3. La difficulté à trouver des locaux en ville

Les artisans des grandes villes et des métropoles comme l’Ile-de-France ont beaucoup de mal à trouver des locaux pour leur entreprise. Les loyers ne cessent d’augmenter et les bureaux des centres-villes sont occupés par les grands groupes ayant plus de moyens. Ils sont obligés de s’en éloigner et réduisent donc encore leurs marges.


4. La mobilité qui coûte cher

Avec des locaux toujours plus éloignés des villes, les artisans parcourent beaucoup plus de kilomètres pour se rendre sur les chantiers alors que le prix du diesel ne cesse d’augmenter.


5. Le prix de l’élimination des gravats qui augmente

En 10 ans, les prix de l’évacuation des gravats de chantiers a considérablement augmenté pour les professionnels du BTP. De ce fait, la dépose d’un seul équipement est parfois compliquée, ce qui pourrait expliquer les dépôts sauvages qui se multiplient.


👷 Le Conseil du Pro : retrouvez-nous sur Facebook !


Suivez toute l’actualité du BTP régulièrement en nous rejoignant sur notre page Facebook Habitatpresto !


Développez votre activité du bâtiment avec Habitatpresto pro, notre service d'apport de chantiers 100% qualifiés.

> Trouvez des chantiers maintenant


Références :

  • Florent Lacas, "Les cinq sujets qui entravent l'activité des artisans du bâtiment", Bati Actu, le 13 février 2020

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés