Les Gilets Jaunes soutenus par le BTP !

Publié le 2018-11-29 00:00:00

Actu - Depuis mardi soir 20h, des professionnels du bâtiment ont rejoint le mouvement des Gilets Jaunes et ont bloqué un dépôt pétrolier à Lorient.  Revendications, actions, nous vous expliquons tout cela en détail !

Les artisans du BTP plus mobilisés que jamais

Vous aviez peut-être entendu parler de ce jeune entrepreneur du BTP qui avait manifesté avec sa tractopelle ? Venu pour dénoncer les abus politiques, c’est au volant de sa pelle mécanique que ce jeune artisan était venu protester. Mais il n’est pas seul, bien au contraire, le mouvement des Gilets Jaunes entraîne avec lui de nombreux artisans et salariés du secteur du bâtiment.

Pour preuve, depuis mardi soir 20h, les engins de chantiers sont de nouveau utilisés pour faire entendre la voix et le mécontentement des professionnels du bâtiment.

Macron démissions

Les gilets jaunes écrivent plusieurs messages de mécontentement.

Des camions, des bennes, des remorques, des pelleteuses ou tout autres engins suffisamment volumineux, ont été mis à contribution pour bloquer le passage des camions-citernes au dépôt pétrolier de Lorient. Qu’ils soient indépendants des travaux publics, entrepreneurs ou simples ouvriers, tous, sont venus pour protester contre la suppression de la détaxe du Gazole Non Routier. (GNR)

Un gazole non professionnel (GNR) au-dessus des 1€ le litre

Rappelons-le, Bruno Lemaire, actuellement ministre de l’Economie, avait annoncé le 24 septembre dernier la fin de la niche fiscale sur le gazole non routier lors de la présentation du projet de loi de finances pour 2019 (PLF 2019). Jusqu’alors appliquée sur la taxe intérieure de consommation (TICPE) sur le gazole non routier (GNR), elle permettait d’alléger la facture des entreprises concernées. Cette détaxe du gazole rouge prendra effet à partir du 1er janvier 2019 pour certaines professions. 


Malheureusement, le secteur du BTP ne pourra pas y échapper.


Par ailleurs, une double peine sera infligée aux entreprises de travaux publics (TP) puisque celles-ci ne pourront utiliser que du gazole blanc au prix minimum de 1 ,50€ le litre. Un surcoût conséquent pouvant atteindre 10% du chiffre d’affaires des entreprises.

👷 Le Conseil du Pro : ne manquez aucune autre actualité !

Si vous voulez continuer à savoir ce qu'il se passe à propos des gilets jaunes et de votre corps de métier, suivez-nous sur notre page Facebook !



Dans la même rubrique

Derniers articles publiés