BTP : les 3 priorités de l'inspection du travail en 2019

Par Aurélia Ribeiro, publié le 12/04/2019

Actu - Après l’URSSAF qui contrôle le respect des formalités administratives, l’inspection du travail tient également à éliminer les risques et les fraudes dans le secteur du BTP. 3 enjeux en particulier inquiètent, et vous, qui êtes artisan, êtes probablement concernés de près ou de loin par l’un d’entre eux. Pour découvrir quelles sont les priorités de l’inspection du travail en 2019, lisez notre article !

Les 3 enjeux visés en priorité par l’inspection du travail


Le BTP est particulièrement visé par les priorités de l’inspection du travail cette année. Cette mesure se comprend au vu des derniers chiffres connus. 300.000 interventions tous secteurs confondus dont :

  • 24.000 pour le travail illégal

  • 40.000 pour des chutes de hauteur

  • 20.000 concernant l’amiante sur les chantiers

Besoin de chantiers ? Habitatpresto Pro vous propose plusieurs devis de particuliers sérieux !



1. Le travail illégal : un fléau répandu dans le secteur


Le secteur de la construction est réputé pour abriter beaucoup de travailleurs non déclarés. L’accent va donc être mis sur ce problème, en particulier concernant le travail détaché.

La carte BTP pour lutter contre la fraude


En effet, la Direction Générale du Travail souhaite la création d’une autorité européenne du travail pour repérer les fraudes liées au travail détaché.

Comment compte-t-elle s’y prendre ? Elle compte en premier lieu sur la possession d’une carte BTP pour repérer les artisans déclarés, preuve de l’habileté à travailler sur des chantiers.

A noter 💡

N’oubliez pas que s’il vous arrive quelque chose alors que vous travaillez illégalement, vous pourriez bien avoir du mal à être pris en charge !

Ne travaillez donc pas de manière dissimulée et connaissez les démarches à effectuer si vous êtes victime d’un accident du travail un jour.


Développez votre activité grâce à notre service de mise en relation entre particuliers et professionnels !


2. Les chutes de hauteur : un problème de sécurité pour les artisans


Les chutes de hauteur représentent 318 accidents du travail. Les éléments en cause : manque de garde-corps, pas de harnais, échafaudage pas assez sécurisé… En somme, un manque de prévention sur l’importance des équipements de protection collective.


3. L’amiante : un enjeu de santé pour les professionnels


Environ 1.000 décès par an seraient causés par l’amiante sur les chantiers : depuis le 1er janvier 1997, l’amiante est interdite d’usage.

Néanmoins, pour plusieurs types de rénovation de bâtiment, le désamiantage est nécessaire. Les pros du BTP restent donc très exposés, avec des effets néfastes à long terme pour leur santé.

Important ⚠️

Découvrez nos conseils pour vous protéger de l’amiante sur les chantiers !


Testez notre service d'apport de chantiers 100 % qualifiés !


👷 Le Conseil du Pro : respectez la loi pour le bien de votre activité


Il est très tentant de travailler au noir ou d’embaucher quelqu’un sans le déclarer… Pourtant, si vous vous faites contrôler, ou pire, que quelque chose de grave se produit, vous pourriez perdre des chantiers voire devoir mettre la clé sous la porte.

D’ailleurs, en 2018, presque 6.000 arrêts d’activité ou de chantier ont été prononcés après qu’un inspecteur du travail a détecté un chantier.


Référence :

1. “L'inspection du travail définit ses priorités 2019 pour le BTP”, Batiactu, le 11 avril 2019


Habitatpresto Pro vous fournit régulièrement en chantiers rentables.



Dans la même rubrique

Derniers articles publiés