Confidentialité

Indemnités de trajet BTP : les montants selon le nombre de km

Indemnités de trajet BTP : les montants selon le nombre de km

Adrien Maridet - Le 20/05/2021

La convention collective du Bâtiment et des Travaux Publics prévoit une indemnité de trajet ou "indemnité de petits déplacements", dont le mode de calcul a changé depuis 2018. Cette indemnité a pour but de dédommager le salarié des frais de transport pour se rendre sur un chantier. Elles compense le temps de trajet avant et après la journée de travail et les distances parcourues sont calculées au kilomètre. 

Quelles sont les limites d'exonération selon le nombre de kilomètres parcourus ? Que couvre exactement l'indemnité de déplacements BTP ? Quel est le montant des indemnités de transport et de trajet en 2021 ? Comment se calcule le remboursement de ces frais kilométriques ? A partir de quelle distance peut-on parler de grand déplacement ? Découvrez toutes les réponses à ces questions dans notre article !


A la recherche de nouveaux clients ? Habitatpresto Pro vous transmet des demandes de chantiers rentables !


Sommaire : 

Le barème des limites d'exonération selon les km parcourus

Chaque jour, vous faites du trajet pour vous rendre sur un chantier, idem pour rentrer chez vous le soir. Avec la signature de ces nouvelles conventions collectives, ces déplacements sont désormais mieux pris en charge. Ces indemnités forfaitaires se voient exonérées de cotisations sociales, dans la limite de plafonds fixés par l'Urssaf et indiqués dans le tableau ci-dessous :


Trajet aller et retour compris entre

Limite d’exonération quotidienne

5 km et 10 km

2,60 €

10 km et 20 km

5,20 €

20 km et 30 km

7,80 €

30 km et 40 km

10,50 €

40 km et 50 km

13,10 €

50 km et 60 km

15,70 €

60 km et 70 km

18,30 €

70 km et 80 km

20,90 €

80 km et 90 km

23,50 €

90 km et 100 km

26,20 €

100 km et 110 km

28,80 €

110 km et 120 km

31,40 €

120 km et 130 km

34,00 €

130 km et 140 km

36,60 €

140 km et 150 km

39,20 €

150 km et 160 km

41,80 €

160 km et 170 km

44,50 €

170 km et 180 km

47,10 €

180 km et 190 km

49,70 €

190 km et 200 km

52,30 €


📌
Vous aimerez aussi cet article :
Indemnité maladie BTP : à quel montant avez-vous droit ?

Que couvre l'indemnité de petits déplacements BTP ?

Pour rappel, l’indemnisation des petits déplacements dans le BTP, à laquelle peuvent prétendre les salariés des entreprises de travaux publics et du bâtiment, de la chaudronnerie et de la tuyauterie industrielles, au même titre que les entreprises de travail temporaire, couvre :

• Les repas (montant des primes paniers BTP 2021) : l'entreprise indemnise le salarié lorsqu'il est contraint de prendre son déjeuner en dehors de son domicile ;
• Les frais de transport : une entreprise se doit de rembourser les frais payés par un salarié dans le cadre d'un voyage aller-retour jusqu'au lieu de chantier où il est amené à intervenir. Et ce, avec le moyen de transport de son choix ;
• L’indemnité de trajet : elle est versée par l'entreprise et correspond au temps passé par le salarié dans les transports - que ce soit dans sa voiture personnelle ou dans le véhicule de son entreprise - pour rallier le lieu de chantier où il travaille et en revenir.


indemnités trajet btp


⚠️ 
Important
Cette indemnité de trajet n'est pas due lorsque le trajet est déjà rémunéré en temps de travail. De son côté, le régime particulier de remboursement des frais de transport ne s'applique pas si l'entreprise prend en charge le transport des salariés concernés ou leur rembourse les titres de transports en commun.

Développez votre activité du bâtiment avec Habitatpresto pro, notre service d'apport de chantiers 100% qualifiés.


Quel est le montant des indemnités de transport et de trajet dans le BTP en 2021 ?

Revu chaque année, au début du mois de janvier, le montant, en euros, des indemnités de petits déplacements est très variable selon les régions et dépend aussi de zones concentriques (voir ci-dessous). Ces différents barèmes, applicables depuis le 1er janvier 2021, sont à consulter juste ici.

Comment se calcule le remboursement des frais kilométriques ?

Dans la convention collective de 1990, il était prévu que les indemnités soient calculées à vol d'oiseau. C'est terminé, désormais les trajets doivent être calculés au kilomètre à l'aide d'un site de calcul d'itinéraire type Google Maps. Ce nouveau mode de calcul est beaucoup plus favorable pour les salariés.

D'après les nouvelles conventions collectives des ouvriers du bâtiment, article VIII-17, voici ce à quoi correspond l'indemnité de trajet :

« En contrepartie de la mobilité du lieu de travail, inhérente à l’emploi sur chantier, l’indemnité de trajet a pour objet d’indemniser forfaitairement l’amplitude que représente pour l’ouvrier le trajet nécessaire pour se rendre quotidiennement sur le chantier avant le début de la journée de travail et d’en revenir après la journée de travail. »

Le remboursement des frais de transport relève de la distance en kilomètres qui sépare le siège social de l'entreprise et le chantier en question.

Cette distance finale est donc basée sur un indice kilométrique, qui détermine ensuite la zone concentrique correspondante.  Il en existe entre 1 et 5 (voire jusqu'à 7 pour certaines régions), distantes entre-elles de 10 kilomètres :

  • Zone 1 A : de 0 à 5 km ;
  • Zone 1 B : de 5 à 10 km ;
  • Zone 2 : de 10 à 20 km ;
  • Zone 3 : de 20 à 30 km ;
  • Zone 4 : de 30 à 40 km ;
  • Zone 5 : de 40 à 50 km ;
  • etc...

💡
Bon à savoir

S'il est demandé à un salarié de se rendre sur différents chantiers au cours d'une même journée, la zone concentrique retenue dépend du chantier le plus éloigné du siège de l'entreprise

Pour les chantiers à plus de 50 km, on parle d'indemnité de grand déplacement

D'après, la loi : 

« est réputé en grand déplacement l'ouvrier qui travaille sur un chantier métropolitain dont l'éloignement lui empêche - compte tenu des moyens de transport en commun utilisables - de regagner chaque soir, après sa journée de travail, son lieu de résidence, situé dans la métropole, qu'il a déclaré lors de son embauchage et qui figure sur sa lettre d'engagement ou qu'il a fait rectifier en produisant les justifications nécessaires de son changement de résidence »

Dès lors que vous vous retrouvez dans cette situation, vous pouvez prétendre au versement d’indemnités de grand déplacement, et les conditions pour y prétendre sont les suivantes :

  • La distance qui sépare votre domicile du chantier est au moins égale à 50 km pour l'aller
  • Le réseau de transports en commun ne vous permet pas de parcourir cette distance dans un temps inférieur à 1 h 30 (trajet aller)
⚠️ 
Attention

Même si ces conditions sont remplies, si en réalité vous regagnez votre domicile, les indemnités ne seront pas considérées comme des frais professionnels lors de votre déclaration d'impôts.

Quoi qu'il en soit, il sera impératif pour les personnes éligibles de fixer les modalités de prise en charge  avec leur employeur. Cette indemnité de grand déplacement sera considérée comme des frais professionnels, seulement si son montant entre dans les limites des plafonds de l'Urssaf (évoqués ci-dessus).

Si vous êtes salariés d'une entreprise du bâtiment, assurez-vous que le remboursement des différents frais de déplacements que vous doit votre employeur figure bien sur votre fiche de paie. Pour vous qui êtes chef d'entreprise, le non-versement de ces primes obligatoires à vos salariés peut vous causer d'éventuels redressements de la part de l'Urssaf.

👷 Le Conseil du Pro : géolocalisez vos véhicules !

Connaître la position des véhicules de la société et des collaborateurs par la même occasion offre de nombreux avantages, voici 7 bonnes raisons de géolocaliser vos véhicules de société.  Vous aimerez aussi cet article : CACES, quelle formation est faite pour vous ?


Le bouche à oreille est utile, mais pas toujours suffisant... Nous vous proposons des chantiers à deux pas de chez vous !

> Je cherche des chantiers maintenant


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés