Confidentialité

Véhicule d’entreprise, achat ou location ?

Véhicule d’entreprise, achat ou location ?

Adrien Maridet - Le 20/12/2021
Véhicule utilitaire, achat ou location ?

Vous parcourez des kilomètres ensemble et partagez de longues heures de trajet, hé oui votre véhicule utilitaire est votre meilleur collaborateur. Mais faut-il l'acheter ou le louer ? Qu'est-ce qui est le plus avantageux, achat ou location ? Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous décider.

Au quotidien vous avez besoin d'un utilitaire bien aménagé et pratique pour vous suivre dans vos chantiers. Mais cette acquisition n'a rien d'un investissement puisqu'il se déprécie et engendre de nombreux frais d'entretien. De quoi envisager l'option location n'est-ce pas ? 

Choisir d'acheter ou de louer son utilitaire dépend de votre situation, des kilomètres parcourus et de votre utilisation. Voici comment bien faire votre calcul.

Sommaire :

L’achat du véhicule entreprise : la solution préférée des artisans

Les traditions sont tenaces. L’achat est aujourd’hui la solution que vous préférez. Le plaisir de posséder son véhicule sans doute, à condition de disposer de la somme suffisante ! Consultez notre dossier dédié : Utilitaire de chantier : le guide pour bien le choisir en 2021


💰 7 artisans sur 10 optent pour l'option "achat" 💰


Acheter son utilitaire : avantages

Les avantages sont nombreux, voici ce que vous devez prendre en compte :

  • L’amortissement est relativement rapide, vous n’avez pas de frais de crédit si vous payez au comptant et vous avez la possibilité de revendre quand bon vous semble un ou plusieurs véhicules ; 
  • Intérêts déductibles : si vous faites un emprunt bancaire les intérêts sont déductibles et l'investissement moins lourd et plus simple à gérer avec des mensualités régulières ;
  • Un kilométrage illimité. Contrairement à la location longue durée (LLD) ou location avec option d'achat (LOA) qui implique souvent un kilométrage limité, vous pouvez faire autant de route que vous voulez. 

Développez votre activité du bâtiment avec Habitatpresto pro, notre service d'apport de chantiers 100% qualifiés.


Inconvénients d'acheter son utilitaire

  • Si vous payez cash, cette sortie d'argent affecte votre bilan comptable.  Les sommes mobilisées pour l’acquisition des véhicules le sont sur des actifs non stratégiques. Il faut donc regarder au niveau de trésorerie, si l'opération ne menace pas la stabilité de votre entreprise ; 
  • Dépréciation : Vous allez aussi devoir assumer la dépréciation des véhicules lors de leurs reventes ; 
  • Assurance : il vous faudra souscrire une assurance automobile si vous achetez un véhicule utilitaire.  

💡Le saviez-vous ? 
Les véhicules utilitaires ne sont pas soumis à la taxe sur les véhicules polluants s'ils sont utilisés uniquement à des fins commerciales ou industrielles. 

Utilitaire électrique ou hybride : des aides spécifiques

Pour engager les professionnels à passer à la mobilité propre, il existe des aides à l'achat d'un véhicule électrique. Notamment, le bonus écologique qui prend en charge jusqu'à 40% du montant du véhicule, plafonné à 5 000 €. 

On peut également disposer d'une prime à la conversion, si l'on met son ancien utilitaire au rebut. Selon le constructeur automobile Renault, il s'agit d'une "prime allouée de 1500 à 9000 € aux professionnels pour l'achat d'un véhicule électrique ou d'un véhicule hybride rechargeable".

Pourquoi ne pas opter pour la location ?

Décider de louer son véhicule utilitaire est une assurance tranquillité. Pas de paperasses. Choisir la location, ce n’est pas prioritairement choisir un véhicule mais un service. Bien négocié, vous n’aurez plus qu’à conduire sans vous soucier du reste ! Puis, vous vous assurez de toujours avoir une belle camionnette en état. L’image de marque passe aussi par un véhicule au top ! 

Les 2 solutions les plus viables pour louer un utilitaire sont : 

  • LOA : location avec option d’achat 
  • LMD - LLC  : location moyenne ou longue durée 

Vous aimerez aussi cet article :
Pourquoi louer ses engins de chantier peut rapporter gros ?

LOA : ce que vous devez savoir

Avec le LOA, les mensualités ont pour avantage de correspondre à des charges déductibles. C’est globalement tout bénef ! Cependant, vous devez définir contractuellement avec l’organisme une durée de contrat (jusqu’à 72 mois) et aussi un kilométrage maxi à ne pas dépasser. Difficile d’en juger, vous n’êtes pour l’heure pas devin. Il faut donc supposer, mais supposer au mieux ! Si vous dépassez la ligne rouge du kilométrage défini, vous paierez des pénalités, bah oui.

À l’échéance du contrat, vous aurez une possibilité d’achat sur le véhicule. Généralement, on vous sollicitera pour repartir sur un autre véhicule, et donc un nouvel engagement. À noter aussi que l’entretien du véhicule est à votre charge avec ce système.

LMD - LLD : pas de mauvaise surprise !

Il est possible d’opter pour la LMD ou la LLD. Là, c’est globalement top car il vous est possible avec ce système de maîtriser votre budget. Celui-ci est souple et peut même être négocié au niveau des mensualités. Ces mensualités sont déductibles des bénéfices imposables, vous conservez donc votre capacité d’investissement.

Avec ce système, pas de mauvaise surprise : vous pouvez budgétiser très précisément vos dépenses d’un mois sur l’autre. Une sorte de forfait bloqué comme avec votre smartphone, mais sans limitation stricte ! L’avantage, contrairement au LOA, c’est que l’entretien du véhicule est compris dans les mensualités. Vous pouvez d’ailleurs choisir parmi un bouquet d’offres toujours plus variées et ajouter des options.

Veillez toutefois à bien ficeler le contrat et lire les petites lignes, en bas des feuillets. Quoi qu’il en soit, vous serez redevable financièrement parlant de la remise en état du véhicule et des réparations si elles sont nécessaires, lors de la restitution de celui-ci, à échéance du contrat.


Testez notre service pour trouver de nouveaux chantiers près de chez vous !


👷 Le Conseil du Pro : une décision à prendre au cas par cas

Le choix d’une option d’achat ou de location se fait au cas par cas. N'écoutez pas les conseils d’un autre artisan ! Sa situation n’est pas la vôtre.  Faites appel à un expert-comptable. Celui-ci vous aidera à déterminer si la location ou l'achat est plus intéressant. 


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés