Chauffage bois : la moitié des chaudières interdites d’ici 2020

Aurélia Ribeiro - Le 01/08/2019

Actu - Après les chaudières au fioul, c'est désormais le chauffage au bois qui est dans le viseur du gouvernement. Elisabeth Borne, nouvelle ministre de la Transition écologique, souhaite interdire à la vente, dès 2020, les chaudières au bois les plus polluantes. Cela concernerait notamment les chaudières bois-bûches, qui représentent actuellement près de la moitié des ventes d'appareils. Explications dans notre article.


Recevez des offres sérieuses de chantiers pour développer votre activité.


Une volonté de supprimer les chaudières bois trop polluantes


Selon Eric Trendel, président du Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse, “la réglementation va effectivement empêcher toute vente de chaudière pas assez performante ou trop polluante". Cette mesure impactera surtout les chaudières à bois-bûche. Or ces dernières représentent actuellement la moitié du marché. Il faut donc s’attendre à une modification profonde du marché des chaudières bois. Eric Trendel ajoute que “c’est toute une technologie qui va disparaître”.


📌 Cet article pourrait vous intéresser : RGE : une formation insuffisante qui remet en cause les CEE

La classe "Flamme verte 7 étoiles" sera le minimum requis


En effet, “la technique dite "à tirage naturel"” est celle utilisée par ces chaudières. En revanche, la technique du “tirage forcé" sera privilégiée car elle produit moins de gaz polluants. Désormais, "la filière doit progresser, et le label Flamme verte ne sera plus délivré qu'aux appareils 'Flamme verte sept étoiles' au 1er janvier 2020".

D’ailleurs, “l’effet du coup de pouce chauffage aux CEE est surtout bénéfique aux chaudières à granulés de bois, mais non aux chaudières bois-bûche. En effet, les chaudières à granulés sont plus simples d’utilisation et requièrent moins d’intervention, ce qui explique qu’elles soient privilégiées par les réglementations.

Des ventes de chaudières bois-bûche déjà en baisse


Au premier trimestre 2019, on constate une baisse de “-10 % de ventes de bois-bûche” alors que celles des chaudières à granulés de bois augmentent de 50 %. Pourtant, Eric Trendel remarque que, pour remplacer les vieilles chaudières à bois, “rien n’est fait [...] si ce n’est le CITE. En effet, des actions ont été menées pour remplacer les chaudières au fioul, les chaudières à gaz, au charbon… “mais on a oublié le bois”.

Un manque d’artisans Qualibois


Dernier point soulevé : le manque d’ouvriers qualifiés Qualibois. Comme le déclare Eric Trendel, “nous avons besoin d’eux pour poser les chaudières”. S’il n’y avait pas assez d’artisans qualifiés, le remplacement de chaudières bois pourrait bien devenir problématique.

👷 Le Conseil du Pro : ne manquez aucune actualité !


Pour être au courant de toutes les futures mesures qui vont impacter votre secteur professionnel, vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook Habitatpresto Pro où nous publions toutes les informations importantes !


Référence :

“Chauffage bois : “c’est toute une technologie qui va disparaître””, Batiactu, le 25 juillet 2019


Avec Habitatpresto Pro, vous recevez des vrais contacts qualifiés, qui correspondent à vos besoins !


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés