Confidentialité

Pénurie de salariés: 2 artisans sur 3 ont renoncé à des chantiers

Pénurie de salariés : 2 artisans sur 3 ont renoncé à des chantiers

Adrien Maridet - Le 25/10/2021

Alors que le secteur du BTP est confronté depuis plusieurs années à une pénurie de main-d'œuvre, une enquête réalisée par l'institut OpinionWay met en lumière cette tension de recrutement récurrente et cet important déficit de travailleurs qualifiés, qui ont conduit bon nombre d'entreprises à renoncer à certains chantiers en 2021, par manque de bras. Un constat amplifié ces derniers mois par la reprise économique et qui pourrait, à terme, mettre à mal l'essor de la transition écologique et énergétique, dans laquelle sont engagées les entreprises de la construction et du bâtiment.


À la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service pour développer votre activité !


Dans le secteur du bâtiment et de la construction, la problématique n'est pas nouvelle. Depuis de nombreuses années, le BTP manque cruellement de bras. Les entreprises, pourtant sollicitées, ne sont pas toujours en mesure de répondre à la demande, confrontées à une pénurie de main-d'œuvre. Plus globalement, les métiers du bâtiment pâtissent d'un déficit d'image, qui les rend peu attrayants.

C'est ce qui ressort de l'enquête commandée par Bigmat, l'un des acteurs majeurs de l'habitat, à l'institut OpinionWay. Ce sondage, réalisé entre fin avril et mi-mai 2021, a donné la parole à un échantillon composé de 505 entreprises artisanales du BTP de moins de 10 salariés.

📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :
Malgré une année 2020 rude, les artisans du BTP ont gardé le cap

Il faut dire que la reprise économique post-pandémie n'a rien arrangé, bien au contraire. Depuis de longs mois, les entreprises de la construction rencontrent des difficultés d'approvisionnement en matières premières, qui entraînent une hausse des coûts des matériaux et un retard des délais de livraison. Alors que les demandes de particuliers sont légion, l'avancée de nombreux chantiers est aussi mise à mal par ce manque de main-d'œuvre.

Des chantiers repoussés, faute de bras

À ce titre, 63 % des entreprises interrogées, soit près de 2 sur 3, ont reconnu avoir été contraintes de "renoncer à une intervention ou à un chantier", faute de forces vives, souligne le communiqué de presse diffusé par le groupe BigMat le 19 octobre. Et ce, alors que 21 % des salariés du BTP ont plus de 51 ans, d'après la Capeb. Ces travailleurs devront donc être remplacés, une fois arrivée l'heure de la retraite.

Une réalité susceptible, à court et moyen terme, de mettre à mal la dynamique du marché de la rénovation énergétique. Une issue qui serait regrettable quand on sait que l'artisanat du bâtiment a connu une hausse de 9,5 % de son activité au 1er semestre 2021, par rapport à 2020, et prévoyait de créer plus de 25.000 emplois sur l'année 2021.

"Alors que d'importants moyens (les aides aux travaux comme MaPrimeRénov' ou les certificats d'économie d'énergie, NDLR) sont mis en œuvre pour accélérer la rénovation thermique des logements et inciter les particuliers à réaliser des travaux d'économies d'énergie performants, le manque d'artisans qualifiés pourrait bien donner un sérieux coup de frein à la concrétisation de leurs projets", s'inquiète BigMat.

Des métiers qui recrutent, plébiscités par ceux qui les occupent

Couvreurs, menuisiers, plombiers, chauffagistes, électriciens..., cette "crise des vocations" touchent de nombreux métiers. Selon l'étude, il est donc grand temps d'agir et de "redorer l'image de ces professions et entreprises qui recrutent" aux quatre coins de la France. Malgré ce contexte pesant, les difficultés de recrutement ne semblent pourtant pas entacher le moral du secteur. 

En effet, toujours d'après les chiffres de l'enquête menée par OpinionWay, "94 % des artisans se disent fiers de leur orientation professionnelle, 88 % expriment un sentiment de réussite professionnelle et 83 % estiment exercer une activité valorisante". Mieux encore, 82 % des professionnels sondés recommanderaient aujourd'hui leur profession à un jeune prêt à entrer sur le marché du travail.

Point positif, la crise sanitaire pourrait contribuer à revaloriser et casser les idées reçues sur ces métiers manuels, trop souvent déconsidérés, estime le président du directoire de BigMat France, Fabio Rinaldi. Le savoir-faire et les compétences des artisans "deviennent aussi rares que convoitées, avec des carnets de commandes qui ne désemplissent pas et des délais d'intervention qui s'allongent. Si leur manque de disponibilité était pointé du doigt par 53 % des Français il y a 2 ans, cette situation risque de s'aggraver si l'on ne prend pas la mesure de l'urgence de la situation", se désole-t-il.

Un plan spécifique mis en place par le Gouvernement

Pour tenter d'attirer de nouveaux candidats sur ces métiers porteurs et de répondre aux besoins urgents des entreprises, le Gouvernement a présenté fin septembre un "Plan de réduction des tensions de recrutement", destiné à venir en aide aux secteurs d'activité les plus touchés, dont fait partie la construction. 1,4 milliard d'euros ont été fléchés par l'exécutif, qui entend, par ce dispositif, renforcer les formations professionnelles des salariés et des demandeurs d'emploi, et mieux accompagner les chômeurs de longue durée

Dans cette enveloppe, 600 millions d'euros seront dédiés à la formation et à la reconversion des salariés, 560 millions seront consacrés à la formation des demandeurs d'emploi et les 240 millions d'euros restants seront voués à la réinsertion des chômeurs de longue durée et au financement d'une prime à l'embauche de salariés en contrat de professionnalisation. Cette aide financière, d'un montant de 8.000 €, a vocation à "diminuer le reste à charge" de l'employeur, dès lors qu'il recrute un demandeur d'emploi de longue durée.

📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Assurance chômage : la réforme appliquée depuis le 1er octobre 2021

👷 Le Conseil du pro : rejoignez-nous sur Facebook !

Chaque semaine, nous relayons les informations qui touchent votre secteur d’activité et sont susceptibles de vous intéresser. Suivez donc, sans plus attendre, notre page Facebook, Habitatpresto Pro, pour ne rien manquer de l’actualité du BTP !


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto Pro !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés