Suppression niche fiscale BTP : le bâtiment s'inquiète

Par Philippine Jegousse, publié le 19/06/2019

Actu - Au sommet de l'Etat, l'heure est aux économies drastiques avec un objectif de réduction des dépenses publiques de 4 milliards d'euros. Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics a annoncé dans l’émission Grand Jury du 16 juin dernier, vouloir supprimer de nombreuses niches fiscales. Le BTP pourrait malheureusement être concerné par cette réforme. Plus de détails dans cet article. 


Quelle niche fiscale est menacée de suppression ?


Le gouvernement souhaite mettre fin à un dispositif fiscal avantageux pour les professionnels du bâtiment.

Pour compenser les frais de déplacement des travailleurs d'un chantier à un autre ainsi que le versement de la prime panier, les entreprises du BTP peuvent déduire de 10% le salaire brut des salariés, afin de calculer le montant de leurs cotisations sociales

Cet abattement fiscal serait une catastrophe pour les professionnels du BTP : le salaire net des employés subirait une baisse tandis que les chefs d'entreprises verraient leur coût du travail augmenter, avec une hausse de 20% des charges sur les salaires des ouvriers.

⚠️Tout savoir sur les dernières mesures annoncées par Edouard Philippe  ⚠️


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto !


Les acteurs du BTP, vent debout contre cette annonce

De nouveau, le secteur du bâtiment monte au créneau contre la suppression progressive de toutes les niches fiscales du BTP. Encore récemment, c'est l'annonce de l'instauration de la taxe sur le gazole non routier qui faisait la une des médias.

Suite au discours d'Edouard Philppe et à l'annonce de Gérald Darmanin, la réaction de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) ne s'est donc pas fait attendre.

"Le BTP va payer à lui seul la moitié des 5 milliards de baisses d’impôt".

Jacques Chanut, le président de la FFB n'a pas mâché ses mots : "Le BTP va payer à lui seul la moitié des 5 milliards de baisses d’impôt". Selon la FFB, les premiers touchés seront encore une fois les TPE-PME des zones rurales, qui ont des chantiers loin des grandes villes et dont les salariés ont des déplacements importants. 

Les conséquences pourraient s'avérer dramatiques avec davantage de dépôts de bilans d'entreprises qui créeraient un appel d'air pour les travailleurs détachés et les micro-entreprises. Un bilan désastreux alors que les revendications des Gilets Jaunes se sont poursuivies durant des mois.


👷 Le Conseil du Pro : suivez l'actualité du bâtiment sur Habitatpresto Pro

Pour suivre les dernières annonces et actualités touchant le BTP, consultez notre blog et donnez votre opinion sur notre page Facebook


Développez votre activité du bâtiment avec Habitatpresto pro, notre service d'apport de chantiers 100% qualifiés.


Références :

  • Suppression des avantages fiscaux : le secteur du BTP réplique, CNews, mis à jour le 17 juin 2019
  • Jacques Chanut: «Le BTP va payer à lui seul la moitié des 5 milliards de baisses d’impôt», L'Opinion, le 13 juin 2019

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés