Auto-entrepreneuriat : avantages et inconvénients

Publié le 07/11/2017
auto entrepreneur : avantages et inconvénients

Le statut d’auto-entrepreneur a la cote dans le secteur du BTP. S’il permet de se lancer rapidement et facilement il est toutefois largement dénoncé par les artisans qui le voient comme une concurrence déloyale. Quels sont ses avantages et inconvénients ? On vous dit tout !


Quels sont les principaux avantages du statut d’auto-entrepreneur ? Quels sont ses inconvénients ? Faisons le tour de la question.



📌
Micro-entrepreneurs, combien sont-ils ?


Selon les statistiques de l’INSEE, sur les 97.000 entreprises créées en 2016, 25 % sont des micro-entreprises. Par rapport aux années précédentes le nombre d’immatriculation recule légèrement

Auto-entreprenariat : avantages

📌
Notez que depuis le 1er janvier 2016, le terme “micro-entreprise” remplace celui “auto-entrepreneur”.

1.Une comptabilité simplifiée

Le registre détaillant les recettes/dépenses de votre activité est le seul document comptable requis. Le compte de résultat et le bilan ne sont pas obligatoires en fin d’année.

=> Pour aller plus loin, découvrez également vos responsabilités comptables si vous optez pour l’entreprise individuelle.

2.Exonération de TVA

Toutes vos ventes sont réalisées hors taxe. Vous n’avez donc rien à reverser au Trésor public.

3.Cotisations sociales sous conditions

Vous en versez uniquement si vous réalisez un certain chiffre d’affaire. Vous n’avez donc pas à payer de cotisations si vous ne trouvez pas immédiatement des clients.

📎 Rassurez-vous, nous sommes aussi présent pour vous aider à trouver des chantiers et faire efficacement votre publicité.

4.Pas de CFE la première année

Vous êtes exonéré de CFE (Cotisation Foncière Entreprise) durant la première année de votre activité. Un avantage certain pour démarrer sereinement.


Auto-entrepreneuriat : inconvénients

Le statut d’auto-entrepreneur facilite le démarrage de votre activité et ne nécessite que peu d’investissement. Ce statut permet aussi de tester votre activité, en évitant les risques du travail au noir.

Néanmoins, plusieurs points sont vus comme des inconvénients. Découvrez tout de suite lesquels.

1.Pas d’embauche possible

Il ne vous est pas possible, par la nature de votre statut, d’embaucher, même pour des besoins ponctuels un salariés au sein de votre structure. Il faudra alors vous tourner vers un autre statut d’entreprise tel que l’EURL ou la SARL pour ce type de démarche.

2.Une TVA non récupérable

Facturer vos clients en HT est un avantage. En revanche, cette même TVA n’est pas déductible dans votre contexte. Autrement dit, elle n’est pas récupérable, par exemple lors de l’acquisition de fournitures ou matériel informatique.

D’ailleurs, pensez à créer votre site web professionnel. Nous vous y aidons !

3.Pas de cotisation retraite sans un certain CA

Le cumul de vos trimestres pour la retraite ne sont en effet pas acquis. En effet, vous ne les cumulez que si vous réalisez un certain chiffre d’affaire :

  • 20.193€ -> activité commerciale
  • 11.712€ -> prestations de services
  • 8.873€ -> profession libérale

4. Un chiffre d’affaire plafonné

Le point le plus discuté du statut de micro entreprise concerne son CA plafonné. Si vous avez l’opportunité par votre travail de grandir et de dégager de gros bénéfices, nous vous invitons à vous renseigner pour choisir un nouveau statut d’entreprise.

📌
Plafond actuel du chiffre d’affaire
82.800 € pour une activité commerciale
33.200 € pour de la prestation de service


👷 Le conseil de pro : Un plafond de CA doublé en 2018

2018 est l’année de la chance pour votre activité ! En effet, le gouvernement Macron a prévu de doubler le plafond du CA pour la micro-entreprise.



Dans la même rubrique

Derniers articles publiés