Négocier avec un fournisseur : 5 astuces pour sortir gagnant

Publié le 09/11/2018

Vous possédez des matériaux pour vos chantiers, ou êtes livré régulièrement, mais recherchez du nouveau ? Il va falloir négocier avec votre fournisseur ! Si vous recherchez des prix plus bas, des remises, ou des meilleurs délais de livraison, il faudra savoir convaincre votre fournisseur. Mais lorsqu’on est artisan, on n’a pas toujours la fibre commerciale…

C’est pourquoi Habitatpresto Pro vous fournit 5 conseils pour bien négocier un contrat avec un fournisseur ! Il faut connaître vos besoins mais aussi celui de votre interlocuteur, et enfin savoir faire des propositions pertinentes pour atteindre un accord commun. Pour découvrir comment bien négocier avec un fournisseur, c’est ici !


Négocier avec un fournisseur : 5 points à ne pas manquer


1. Faites une liste de vos besoins


Lors de votre négociation avec un fournisseur, dites d’emblée de quels produits vous avez besoin, en quelle quantité, de quelle qualité, et aussi vos exigences de livraisons. Et soyez sûr des délais de paiement autorisés. Pensez aussi à votre gestion de stocks : ne vous retrouvez pas avec trop de matériaux ! Même si les logiciels de gestion peuvent beaucoup vous aider désormais.


2. Connaissez la situation de votre fournisseur


N’hésitez pas à demander des références d’anciens clients, pour confirmer que vous pouvez faire confiance à votre fournisseur. S’il n’accepte pas, il faut commencer à être méfiant… Il ne vaut peut-être pas le coup de négocier un contrat avec ce fournisseur.

Renseignez-vous également sur lui et si possible sur son carnet de commandes. Si vous êtes son client principal, ou qu’il a besoin d’écouler certains stocks, vous pourrez vous permettre d’en demander plus. En revanche, si le fournisseur est plus ou moins le seul avec qui vous pouvez négocier (car il est le seul à posséder un matériau avec les caractéristiques que vous recherchez par exemple), c’est lui qui aura l’avantage.

3. Proposez des prix pertinents et justifiés avec 4 astuces


Pas toujours facile de justifier ses prix à ses clients ! Néanmoins nous vous conseillons plusieurs choses pour être convaincants quant à vos demandes sur les coûts : 

  1. N'acceptez jamais la première offre : lorsque vous négociez un prix avec votre fournisseur, faites une contre-offre plus basse. Le fournisseur vous proposera sûrement un prix révisé.

  2. Renseignez-vous sur les caractéristiques du contrat : peut-être que certaines vous sont inutiles. Ainsi, vous pouvez demander à les retirer et donc à faire baisser le prix.

  3. Établissez un prix avec un barème : il pourrait varier en fonction des changements du marché par exemple.

  4. Présentez des devis de concurrents : montrez que le prix de votre fournisseur est plus élevé que d’autres. Ainsi, vous pourriez demander ce qu’il propose de plus à ce prix-là, et ainsi obtenir plus d’avantages durant la négociation.


4. Préparez-vous à faire des compromis


Faites une liste des points qui sont les plus importants pour vous, et décidez de ceux sur lesquels vous pouvez faire des concessions. Il faut savoir être réaliste et comprendre que le fournisseur a des attentes aussi. Définissez vos priorités (prix, biens, livraisons…) et listez vos avantages qui pourraient vous aider à obtenir ce que vous voulez durant la négociation.


💡 Vous pouvez par exemple négocier des remises si vous décidez d’augmenter vos commandes.


Cela peut valoir le coût si votre fournisseur est digne de confiance ! Avec des matériaux de qualité livrés régulièrement, il vous sera plus facile de signer des chantiers rentables.

5. Ne négligez pas les conditions générales de vente !


Essayez d’obtenir un contrat qui donnera la responsabilité au fournisseur en cas de problème. Faites aussi en sorte d’inscrire dans le contrat des pénalités au cas où le fournisseur aurait des retards de livraisons et ne respecte pas les normes.

Dans tous les cas, ne signez pas si vous vous sentez forcé à accepter des conditions que vous ne pourrez pas assumer par la suite : il vaut mieux faire une pause dans les négociations à ce moment-là et en reparler plus tard, ou même trouver un éventuel autre fournisseur.

💡 Cet article pourrait vous intéresser : Organisation et gestion du chantier : les étapes à ne pas oublier.


Voilà de quoi réussir une négociation !

👷 Le Conseil du Pro : le fournisseur n’est pas votre ennemi


Dans tous les cas, il est important de privilégier la bonne entente ! Si vous en demandez trop à votre fournisseur, il peut décider de ne plus travailler avec vous, ou bien de le rendre moins investi par rapport à vous, ce qui vous nuire au final. Vous êtes tous deux des professionnels qui cherchent à développer leur activité, il vaut chercher l’entente que de vouloir s’imposer à tout prix.

Références :

1. « Négocier le bon contrat avec les fournisseurs », Info Entrepreneurs

2. « Négocier avec ses fournisseurs », Generali


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés