Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Poêle à bois : prix et caractéristiques

Comment bien choisir son poêle à bois ?

L'hiver est à votre porte ! C'est le moment de réfléchir à votre chauffage ! Pourquoi pas un poêle à bois ? Prix, caractéristiques, puissance, aides de l'Etat, bûches ou pellets, on vous dit tout pour que vous diminuiez les factures de chauffage !
Le , par Aude
choisir poêle chauffage

Entrer dans l'hiver tout en restant serein par rapport à ses factures de chauffage c'est possible ! En choisissant l'installation d'un poêle à bois pour servir d'appoint à votre chauffage central actuel ou même en tant que chauffage unique en aménageant un peu votre installation !

Pouvoir faire rimer économies avec écologie, voilà l'idée !

Comment choisir son poêle et son installation ? Quel est le prix d'un poêle à bois ? Quelle différence entre un poêle à bûches et un poêle à pellets ? Qu'est-ce que la fumisterie ? Quelles économies pouvez-vous estimer faire avec un poêle à bois ? Pouvez-vous prétendre aux subventions et aides de l’Etat pour travaux de rénovation énergétique ?

Comment bien choisir son poêle ? Voici nos réponses !

Poêle à bois : prix, caractéristiques et types

Regarder la météo à venir et songer à ses factures de chauffage qui vont grimper, grimper, grimper ! Si vous avez une installation de chauffage qui n’est pas très performante ou dont l’énergie coûte relativement chère, vous pourriez la coupler avec un poêle à bois. Non seulement vous profiteriez d’une ambiance chaleureuse, de retour à la maison, avec cette douce ambiance, accueillante et conviviale d’une bonne flambée, mais vous pourriez aussi économiser de l'argent !

Cela fait penser aux dimanches après-midi un peu gris, où tout devient plus agréable avec une bonne tasse de chocolat chaud et un feu qui rougeoie dans le salon. Un peu comme une madeleine de Proust à laquelle vous pourriez donner un goût contemporain.

Car les poêles à bois peuvent s’adapter à toutes les décorations. Traditionnel, style maison de campagne ? Le poêle peut garder son aspect authentique, rustique tandis qu’il se fera design dans un environnement contemporain. Vous pouvez même jouer les contrastes avec le mélange des genres.

 

 

poêle à bois comment choisir

Poêle © Invicta 

 

Objet convivial, utilisant une énergie renouvelable et écologique, pour peu que vous vous fournissiez auprès d'un producteur proche de chez vous. En effet, la combustion du bois est très faible en CO2 et reste donc un mode de chauffage respectueux pour l'environnement.

 

Découvrez les critères de choix d'un poêle à bois 

Il faut déjà choisir quel type d'alimentation vous souhaiteriez utiliser, entre les bûches et les pellets, qu'il est nécessaire de stocker quelque part (lieu à réfléchir), mais aussi l'emplacement de votre futur poêle, en centre de pièce pour une diffusion 180° ou 360° de la chaleur ou contre un mur.

Si vous n'avez pas de conduit d'évacuation, il est nécessaire d'en installer un. Sachez qu'en installant un poêle à bois, vous pouvez compter jusqu'à 30% d'économie sur vos factures de chauffage !

 

 

Prix moyens

Caractéristiques 

Poêle à bûches

500 à 3.000 euros

Installation contre mur ou en centre de pièce
Largeur de 50 à 100 cm en moyenne
La manipulation du bois peut être salissante
Les bûches mesurent en moyenne 33 cm ou 1 m de long. 
Tous styles 

Jusqu'à 85% de rendement

Poêle à pellets

700 à 5.000 euros

Installation contre mur ou en centre de pièce
Possibilité d'alimentation automatique avec trémie
Les pellets sont des sciures de bois compactées
Les pellets sont plus faciles à stocker et à transporter que les bûches
Tous styles

Jusqu'à 95% de rendement

Poêle mixte 

1.000 à 6.000 euros

Installation contre mur ou en centre de pièce
Possibilité d'utiliser à la fois des bûches ou des pellets

Leur rendement dépend donc de la forme de combustible

Lorsque vous choisissez votre poêle à bois, certains appareils seront labellisés flamme verte. Cela signifie qu'ils ont un rendement supérieur à 70%. Vous avez tout intérêt à vous orienter vers ces appareils. D'autant qu'ils assurent une émission de Co2 inférieure ou égale à 0,3%. 

 

 

Poêle © Seguin 

 

=>  Quelle est la formule pour calculer la puissance nécessaire de votre poêle à bois ?

Pour calculer la puissance de chauffe nécessaire de votre poêle appliquez la formule suivante : 

Longueur de la pièce X Largeur de la pièce X Hauteur de la pièce = NB de mètres cubes de votre pièce.

Multipliez ensuite ce nombre de mètres cubes par 40 et vous aurez la puissance moyenne en watts nécessaire pour une pièce isolée correctement. Selon la région et l'altitude, le résultat est à ajuster.
Par exemple, si le logement se situe à faible altitude, est récent et que la pièce de vie à chauffer fait 30 m2 (30 x 40W= 1.200 W), il faut compter une puissance de chauffage de plus de 1.200 watts.

 

 

=> Quelle installation pour votre poêle à bois ?

Il est obligatoire d'avoir une évacuation des fumées. En construction, le conduit vertical est obligatoire, tandis qu'en rénovation, il est possible d'avoir un conduit horizontal en fonction des modèles de poêles. 

La protection de votre sol ne doit pas être oubliée : en effet, selon la distance au sol de votre poêle, des cendres encore chaudes peuvent tomber accidentellement. Il est donc nécessaire d'installer ce que l'on appelle une plaque de sol. Il existe un équivalent pour protéger le mur. Comptez entre 50 et 150 euros pour ces protections

La position de votre poêle doit respecter certaines distances, l'installation doit être faite par un professionnel qualifié RGE, pour des mesures de sécurité mais également pour pouvoir prétendre aux subventions de l'Etat (CITE, Eco-Prêt à taux zéro, Aides régionales, TVA à 5.5%, Aides de l'Anah...). 

 

Poêle © Godin

 

Comment choisir son bois de chauffage ?

Si l'usage d'un chauffage bois permet de réduire les dépenses et la production de CO2, il faut pour cela respecter certains éléments. En effet, utiliser du bois vert ramènerait à zéro vos efforts pour la planète !

En se consumant, le bois humide produit moins énergie, encrasse les tuyaux (et entraîne donc plus de frais d'entretien) et dégage plus de fumées nocives.

Il est donc important de sélectionner un bois bien sec. Votre fournisseur contrôle normalement l'humidité du bois livré, vous pouvez également investir dans un testeur d'humidité pour bois (une trentaine d'euros). 

Quel entretien pour un poêle à bois ? 

Le ramonage  est obligatoire pour votre sécurité mais aussi pour la performance de votre appareil. En cas de sinistre, votre assurance vous réclamera les attestations de ramonage fournies par le professionnel. L'entretien de votre poêle à bois doit être régulier :

  • nettoyage de la vitre,
  • nettoyage du cendrier,
  • nettoyage du brasier et du réservoir.

Pour les appareils à bûches, il faut laisser un fond de cendre dans le cendrier pour assurer un bon tirage et une bonne combustion du bois.

Une révision annuelle est importante pour que votre poêle continue d’être performant !

 

 

Le Conseil Habitatpresto !

Le choix d'un poêle ne se fait pas à la légère, renseignez-vous sur les possibilités de fourniture en bois de chauffage proches de chez vous (le coût sera moindre) ainsi que sur les aides de l'Etat, celles-ci ne concernant que des projets à venir (non applicables sur des installations déjà faites). Vous pouvez consulter notre article pour préparer votre projet de chauffage bois

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter