Basilic : quand et comment le planter dans son jardin ?

Dans cet article :

    Le basilic, très célèbre en Provence sous le nom de "pistou", parfume à souhait vos bons petits plats et ne manque pas d'atouts. La plante aromatique, qui se met en terre entre mai et juin dans les allées du jardin, se plait aussi dans un pot ou une jardinière placés sur un balcon ou derrière une fenêtre. Quand est-il temps de le planter ? Comment bien l'entretenir et réussir à le conserver, sans risquer de perdre de son parfum ? Laissez vous cueillir, on vous livre nos petits secrets !

    Souvent méconnu pour ses vertus médicinales (il peut faciliter la digestion mais aussi soulager les brûlures d'estomac ou les migraines lorsqu'il est bu en infusion), le basilic est à son affaire dès lors qu'il a la tête au chaud et les pieds au frais, en extérieur comme en intérieur. Fort de ses nombreuses variétés (vert, grand vert, cannelle, citron, pourpre, réglisse, anis...), aux saveurs et couleurs différentes, il sera amené à vous surprendre et à relever vos plats, tout au long de l'année.


    Vous n'êtes pas un as du jardinage ? Et si vous vous tourniez vers un paysagiste ?


    Quand planter le basilic ?

    Si vous décidez de semer votre basilic, il faudra mettre les graines en terre entre mars et avril, en portant une attention particulière à son repiquage en godet, au bout de six semaines, quand le basilic verra ses premières feuilles pousser.

    Pour celles et ceux qui n'ont pas la main verte, il est plus judicieux de se procurer des plants en godet en jardinerie ou en grande surface, à planter en pleine terre, en pot ou en jardinière, à partir du début ou de la mi-mai (dès la mi-avril dans le sud de la France) et jusqu'en juin, une fois les gelées passées. 

    Comment préparer et réussir sa plantation ?

    Le basilic est friand de sols riches, bien drainés et maintenus frais. L'espace qui lui sera dédié devra absolument être ensoleillé et abrité du froid et du vent. Dans les régions au climat chaud, régulièrement soumises à des températures caniculaires, il appréciera la mi-ombre.

    Avant de mettre votre plant de basilic en pleine terre :

    1. Laissez-le tremper dans de l'eau pendant 10 minutes, pour permettre à la motte de terreau de s'imbiber d'eau. 
    2. En parallèle, creusez un trou de plantation en veillant à ce qu'il soit légèrement plus profond et plus large que le godet.  
    3. Si le sol n'est pas suffisamment aéré, mélangez du compost à la terre extraite et ajoutez une couche de cailloux, qui viendra tapisser le fond du trou de plantation et contribuera à ce que les racines ne baignent pas dans l'eau.
    4. Votre sol prêt à accueillir vos nouveaux plants, il est temps de dépoter votre pied de basilic et de le mettre en terre, en laissant le haut de la motte à niveau.  
    5. Il ne vous restera plus qu'à reboucher le trou, tasser la terre et arroser abondamment.

    En pot, il vous suffira de remplir la moitié de votre contenant de terreau et de suivre les même étapes que pour une plantation en terre, dans un jardin.

    Dans votre potager, accordez-lui la place nécessaire en espaçant les plants et les rangs de 30 centimètres. Vous pourrez limiter cet espace à 20 centimètres dans une jardinière ou un pot, installés dans votre véranda, sur votre terrasse, votre balcon ou sur le rebord de la fenêtre de votre cuisine. Pour mettre toutes les chances de votre côté, rempotez, après les avoir achetés, vos plants dans des pots plus grands, et mélangez le terreau à 10% de sable.

    📌
    Si vous souhaitez faire vivre votre potager en toutes saisons, suivez le guide :
    Prix, solutions, idées… Retrouvez notre dossier spécial autour du jardin

    Comment entretenir vos plants de basilic ?

    Pour offrir tout son potentiel et se cultiver jusqu'à l'automne, le basilic a besoin d'être bichonné. Dans la partie du jardin que vous lui aurez accordé, il ne faudra pas hésiter à biner et à ameublir la terre, tout en retirant les mauvaises herbes

    Dès lors que les plants sont en pleine croissance, pensez, fin juin, à couvrir le sol d'un paillage, et ce, autour de chaque pied. D'autre part, vous devrez arroser le basilic très régulièrement, notamment lors de fortes chaleurs, sans néanmoins le noyer. A contrario, évitez au maximum de mouiller le feuillage, lorsque la fraîcheur est de mise.

    Basilic planter jardin

    Le basilic nécessite d'être arrosé régulièrement

    Au cours de son développement, si votre basilic commence à faire grise mine et à voir ses feuilles jaunir, vous pourrez ajouter au pied de la plante aromatique une poignée d'engrais biologique riche en azote (comme du purin d'orties). Cette action le fortifiera et lui permettra de repartir du bon pied. 

    Enfin, pour laisser la place aux nouvelles feuilles de se former, n'oubliez pas de pincer et couper, tout au long de l'été, l'extrémité des tiges fleuries (taillez une ou deux feuilles au-dessous de l'épi), avec le pousse et l'index. Pour que cette coupe soit efficace et que votre pied de basilic pousse et repousse, le plant doit avoir atteint une hauteur de 10 centimètres minimum.

    Quelles plantes et légumes associer avec le basilic ?

    Pour que votre basilic se sente pleinement à l'aise et soit prospère, il est recommandé de le planter à proximité de pieds de tomates, de salades, de concombres, d'aubergines ou encore de poivrons. Il se plaira aussi s'il est cultivé sur la même parcelle et associé, en les intercalant, à d'autres plantes aromatiques, comme le laurier, le thym ou le persil.

    Comment bien le conserver, une fois cueilli ?

    La récolte s'effectue dès le mois de juillet et jusqu'en octobre, en prélevant, selon vos besoins, les feuilles de la plante condimentaire. Aux beaux jours, il n'est pas rare que certaines d'entre-elles soient fructueuses et qu'il soit difficile de consommer la totalité de vos plantes aromatiques. Fort heureusement, pour ne pas avoir à en jeter, il est possible de les conserver. Si votre basilic pourra parfois perdre un peu de son arôme, il ne manquera pas de parfumer vos plats d'hiver et même vos boissons, aussi bien que la menthe.

    Quelques feuilles suffisent pour agrémenter un plat

    Après avoir cueilli les tiges de basilic dans votre potager avec des petits ciseaux, réalisez des petites bottes, en rattachant les rameaux les uns aux autres à l'aide d'un lien. Faites les sécher dans une pièce bien aérée, sans qu'elles soient en plein soleil, avant d'effeuiller et de placer le basilic dans des bocaux en verre hermétiques, non soumis à l'humidité. Une autre possibilité est de repousser à plus tard la consommation de certaines de ses feuilles en les laissant reposer dans de l'huile d'olive.

    Une fois les rameaux rincés à l'eau et séchés dans du papier absorbant, les feuilles de basilic se conservent très bien au congélateur, dans des bacs à glace préalablement remplis d’eau ou dans des sacs de congélation. Elles pourront alors être utilisées encore congelées et accompagneront à merveille vos soupes (au pistou), pâtes au pesto et poissons.

    winkLe Conseil Habitatpresto : faites en un atout pour éloigner les insectes !

    Apprécié pour sa fraîcheur et son parfum si particulier, le basilic fait de nombreux adeptes, qui salivent à l'idée d'intégrer la plante condimentaire à leur salade de tomates à la mozzarella ou à leur carpaccio de fraises. Autre atout indéniable, l'herbe aromatique se fera un malin plaisir à repousser naturellement et faire fuir certains parasites comme les mouches, les moustiques ou encore les fourmis. N'hésitez donc pas à disposer du basilic en pot là où vous n'avez pas envie d'être dérangé !


    L'entretien de votre jardin vous prend trop de temps ? Faites appel à un jardinier-paysagiste !


    Quelles plantes aromatiques faire pousser ? La réponse dans notre podcast ! 

    Si vous préférez, écoutez aussi ce podcast sur Spotify ou sur Deezer.


    Références :

    Entretien du jardin Part
    Aurélia Ribeiro

    Aurélia Ribeiro

    Rédactrice web Habitatpresto

    Aurélia, rédactrice web SEO pour Habitatpresto et fille d’artisan. Je rédige des articles pour Habitatpresto depuis 2018. J'aime vous transmettre toutes mes astuces pour vos projets de déco et de rénovation intérieure, mais également vous apporter une solution concrète face à un problème rencontré dans votre quotidien : un douche qui fuit, une chaudière qui se met en sécurité, etc.

    Comment tailler les rosiers en automne ? La bonne technique

    L’automne est l’occasion de tailler les rosiers pour les voir fleurir au printemps suivant. Découvrez les différentes étapes de cet entretien annuel !

    Lire la suite

    Mon gazon en hiver : 3 astuces pour bien l'entretenir

    Pour que votre gazon soit plus vert que vert au printemps, il est nécessaire de le chouchouter avant, après et pendant l'hiver ! Voici nos 3 astuces !

    Lire la suite

    Nos secrets pour sauver un arbre ou une plante qui a gelé

    Votre jardin souffre du froid et vous ne savez pas quoi faire ? Voici nos astuces pour ressusciter un arbre ou une plante qui a gelé.

    Lire la suite

    Automne : que faire au jardin et au potager ? Les incontournables

    En automne, l’entretien du jardin revient à tailler, élaguer, couper, mais aussi planter, protéger et préparer votre jardin pour l'hiver !

    Lire la suite

    Mon gazon ne pousse pas : comment avoir la main + verte ?

    Votre gazon ne pousse pas ? Découvrez les causes possibles et les solutions pour avoir la main + verte et profiter d’une belle pelouse !

    Lire la suite

    Comment semer de la pelouse ? Un nouveau gazon en 5 étapes

    Votre pelouse est irrécupérable ? Découvrez les 5 étapes pour semer un nouveau gazon et les précautions à prendre pour un résultat optimal !

    Lire la suite
     

    Confidentialité