Comment installer un arrosage automatique ? Étapes & conseils

Dans cet article :

    Que ce soit votre gazon, votre potager ou vos massifs de fleurs, tous ont besoin d'eau pour embellir vos extérieurs. Pour bien les entretenir, légumes, arbustes, arbres et fleurs nécessitent d'être arrosés régulièrement. C'est pour cette raison que vous souhaitez installer un système d'arrosage automatique, qui a l'avantage d'être économique et écologique ! Quel arrosage automatique choisir pour votre jardin ? Comment installer un système d'irrigation ? On vous dit tout !

    Vous avez l'intention de profiter au maximum de votre beau jardin ? Alors facilitez-vous la tâche avec un arrosage automatique ! En arrosant à la juste mesure, au bon moment (celui que vous avez décidé) et de manière autonome, c'est un gain de temps, un gain d'argent, mais aussi un geste pour l'environnement. Quelles sont les solutions d'arrosage automatique ? Comment installer un système complet d'arrosage ? Est-il possible de le poser soi-même ? Pour avoir toutes les réponses à vos questions, suivez le guide !

    Quel arrosage automatique choisir ? Les options possibles

    Vous avez le choix entre 2 types d'installation principale :

    1. une solution d'arrosage automatique de surface ;
    2. une solution d'arrosage automatique enterré.
    Type d'arrosage automatique
    Caractéristiques
    Prix moyen
    Difficulté d'installation 
    Arrosage automatique de surface
    - Par aspersion
    - Par micro-irrigation
    - Par micro-aspersion
    Les tuyaux sont directement posés sur le sol, reliés à un robinet de jardin et, si nécessaire, entre eux par des raccords d'arrosage. Ils peuvent être déplacés selon les besoins
    Convient aux petites surfaces
    10 à 25 € / m²
    (pose comprise)
     **
    Arrosage automatique enterré 
    À l'aide de tuyères ou de turbines (pour les plus grands terrains), alimentées par un réseau de tuyaux souterrain
    Convient aux grandes surfaces
    25 à 50 € / m²
    (pose comprise)
    ***


    Ces prix sont indicatifs, ils ne peuvent remplacer un véritable devis établi par un professionnel en fonction de votre terrain, de vos besoins en arrosage et du type d'arrosage automatique choisi.

    jardin_arrosage_pelouse_automatique

    La présence ou non d'un régulateur de pression et d'un filtre sont des facteurs influents sur le prix final de votre équipement

    Comment mettre en place un arrosage automatique ?

    L'installation d'un arrosage automatique nécessite le plus souvent une étude technique complète de votre jardin afin de choisir un système d'arrosage parfaitement adapté à vos besoins (superficie du terrain, type de plantations, pression et débit d'eau...).

    Vous avez également la possibilité de relier votre système d'irrigation à un récupérateur d'eau de pluie de façon à réduire encore plus vos factures d'eau. Avec une installation prête à prendre le relais en cas de stock d'eau insuffisant, vous êtes ainsi paré à toute éventualité.


    Vous n'êtes pas du tout bricoleur ? Pas d'inquiétude, faites appel à un professionnel pour l'installation de votre arrosage automatique !


    Comment installer un arrosage automatique en goutte à goutte ?

    Pour un arrosage économique et très précis, optez pour l'arrosage en goutte à goutte ! Ce système d'arrosage à basse pression et localisé est très performant et contribue à éviter le surdosage. Il offre un apport d'eau lent mais régulier à un potager, mais aussi à un massif de fleurs ou à une haie. 

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Arroser les plantes du jardin : les 8 erreurs du débutant

    Voici les 9 étapes à suivre pour l'installer dans votre jardin :

    1. déterminer les zones précises à arroser ;
    2. dérouler le tuyau et le disposer au pied des cultures et plantes à irriguer ;
    3. poser des dérivations, si nécessaire ;
    4. fixer les tuyaux dans le sol à l'aide de piquets ;
    5. percer des trous dans le tuyau d'arrosage à l'aide d'une clé de montage ;
    6. dans chaque trou, visser un goutteur et régler le débit d'eau si nécessaire ;
    7. brancher le tuyau d'arrosage à l'arrivée d'eau du jardin à l'aide du raccord ;
    8. connecter un réducteur de pression (appelé aussi centrale d'irrigation) sur le tuyau principal, au départ de l'installation goutte à goutte : il se chargera de réguler la pression et de filtrer l'eau ;
    9. pour gagner en praticité, notamment pendant l'été ou durant vos absences prolongées, installer un programmateur d'arrosage à la sortie du robinet d'eau, afin de déterminer les périodes et durées d'arrosage spécifiques à vos plantations.

    Découvrez les étapes en vidéo sur la chaîne Youtube de Gamm vert

    Comment fonctionne un arrosage automatique ?

    Un arrosage automatique a vocation à vous faciliter la vie au quotidien, en se chargeant à votre place d'arroser votre pelouse, votre potager ou vos plantes. Relié à un robinet de jardin ou à une pompe, le réseau de distribution d'eau est composé de tuyaux enterrés ou non, qui acheminent l'eau pour irriguer le sol en quantité suffisante. L'apport en eau est ainsi régulé et adapté aux besoins spécifiques de votre terrain et de vos plantations, en fonction des périodes de la journée et des saisons.

    Autre intérêt non négligeable, il permet de mieux maîtriser sa consommation d'eau, avec des économies d'eau pouvant atteindre jusqu'à 50 % par rapport à un arrosage manuel.

    📌
    Prolongez votre lecture autour de cet article :
    Jardin sans arrosage : 24 plantes qui poussent sans eau

    Comment programmer un arrosage automatique ?

    Un programmateur d'arrosage automatique est réglable en fonction de la périodicité choisie : jours, heures, durée d'arrosage de votre pelouse ou de certaines parcelles de votre jardin. Une fois configuré, votre système d'irrigation se met en route automatiquement à l'heure souhaitée et s'arrête une fois le temps d'arrosage défini écoulé. Il est notamment très utile lorsque vous partez en vacances ou que vous vous absentez durant quelques jours. 

    Il peut être branché sur secteur, à piles ou fonctionner grâce à l'énergie solaire. En fonction du mode d'arrosage privilégié, le système sera à pression normale ou à basse pression. 

    Quoi qu'il en soit, il existe 2 modèles de programmateur :

    1. le programmateur "nez de robinet" : il doit être installé en début de circuit, entre le robinet d'eau et le tuyau d'arrosage. Il est parfaitement adapté à un réseau établi en surface. Il permet d'automatiser l'arrosage d'une petite installation comprenant une ou 2 voies différentes ;
    2. le programmateur mural multivoie : il s'agit d'un boîtier fixé au mur capable de contrôler individuellement plusieurs électrovannes, commandées électriquement. Il est idéal pour les réseaux d'arrosage enterrés. Plus coûteux, il permet de piloter un vaste réseau de tuyaux et de déclencher un arrosage spécifique dans plusieurs zones distinctes du jardin. Pour son installation, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel.

    À quels moments de la journée le prévoir ?

    Dans l'idéal, il est conseillé de programmer l'arrosage automatique :

    • très tôt le matin, le soir ou même la nuit, en été et au retour des grosses chaleurs, de façon à limiter les pertes d'eau par évaporation ;
    • le matin, dès lors que des gelées nocturnes sont attendues et que les nuits redeviennent fraîches.

    Vous envisagez d'installer chez vous un arrosage automatique ? Profitez des conseils et de l'expertise d'un jardinier-paysagiste !


    😉 Le Conseil Habitatpresto : reliez une sonde d'humidité au programmateur !

    Pour faire des économies d'eau, il peut aussi être judicieux de raccorder une sonde d’humidité ou un pluviomètre au programmateur d’arrosage. S'il se met à pleuvoir pendant votre absence, la sonde va détecter que le sol est suffisamment humide et le programmateur va stopper le déclenchement de l'arrosage. Pour aller plus loin, nous vous conseillons de consulter notre dossier complet sur l'aménagement du jardin.


    Références :

    Aménagement du jardin Part
    Aurélia Ribeiro

    Aurélia Ribeiro

    Rédactrice web Habitatpresto

    Aurélia, rédactrice web SEO pour Habitatpresto et fille d’artisan. Je rédige des articles pour Habitatpresto depuis 2018. J'aime vous transmettre toutes mes astuces pour vos projets de déco et de rénovation intérieure, mais également vous apporter une solution concrète face à un problème rencontré dans votre quotidien : un douche qui fuit, une chaudière qui se met en sécurité, etc.

    Terrain de foot : comment en aménager un dans son jardin ?

    Pour les petits et grands amoureux du sport, aménagez un terrain de foot dans votre jardin en un rien de temps !

    Lire la suite

    Comment préparer et entretenir son jardin en hiver ?

    Tout savoir sur la préparation du jardin à l'hiver, des bons gestes aux protections à prévoir, on vous dit tout !

    Lire la suite

    Jardiner en décembre 2022 : que faire au jardin et au potager ?

    Il fait froid, il est temps de combattre la neige et le gel pour vous occuper de vos extérieurs ! Voici 11 choses à faire au jardin et au potager en d...

    Lire la suite

    Que faire de son sapin de Noël après les fêtes ?

    Quelles solutions existent pour se débarrasser de son sapin de Noël ? Où le jeter ? Comment le recycler ? Où le déposer ? On vous dit tout !

    Lire la suite

    Tempête : comment réparer les dégâts sur votre maison et jardin ?

    Pluie diluvienne, vents violents, grêle, orage..., la maison et le jardin ne sont pas à l’abri des tempêtes. Que peut-on faire pour éviter la catastro...

    Lire la suite

    Comment évacuer les eaux de pluie dans le jardin ? 3 solutions

    Épandage, drainage et bac de récupération des eaux de pluie, voici les 3 solutions les plus courants pour évacuer les eaux de pluie de votre jardin.

    Lire la suite
     

    Confidentialité