Pompe à chaleur air-eau : 4 conseils utiles pour bien choisir

Pompe à chaleur

Savez-vous que l'utilisation d'une pompe à chaleur air-eau peut vous faire économiser jusqu'à 60 % sur votre facture de chauffage ? Les pompes à chaleur air-eau comptent parmi les pompes à chaleur les plus performantes sur le marché. C'est un excellent choix à faire si vous souhaitez réduire votre empreinte carbone et augmenter l'efficacité énergétique de votre maison. La pompe à chaleur air-eau est 3 à 4 fois plus performante qu'un chauffage électrique classique ! Comparatif des modèles existants, fonctionnement, prix moyen, ... Voici 4 conseils utiles pour bien choisir votre appareil !

Autres articles qui peuvent vous intéresser : prix pompe à chaleur, aide renovation maison

 

Quel est le rôle d'une pompe à chaleur air-eau ?

 

La pompe à chaleur (PAC) air-eau sert à chauffer l'eau qui alimente ensuite un plancher chauffant ou des radiateurs basse ou haute température.

A l'instar de la pompe à chaleur air-air, elle est plutôt indiquée en complément d’une chaudière ou accompagnée d’un appoint électrique. Elle peut également être utilisée pour chauffer l'eau d'une piscine. La PAC fait gagner environ 2 degrés par jour à l’eau de votre piscine : il vous faudra donc seulement une semaine pour faire passer la température du bassin de 20 à 28°C.

 

Quelle pompe à chaleur air-eau choisir ? Nos 4 conseils

 

Le choix d'une pompe à chaleur air-eau n’est pas forcément évident.

Les économies d’énergie que vous pouvez réaliser vont dépendre de vos besoins de chauffage, de la puissance de votre pompe à chaleur air/eau,... Votre position géographique, ainsi que l’humidité de l’air autour de votre maison, jouent également un rôle sur votre consommation de chauffage.

 

1. Évaluer vos besoins

 

Les nombreux modèles de PAC air-eau ont des configurations très spécifiques. Par exemple, il est peu probable que le choix soit le même, que ce soit pour une construction neuve et bien isolée ou dans le cas d’un remplacement de chaudière dans une maison existante.   

Dès lors, se pose la question de vos besoins : chauffage, production d'eau chaude sanitaire, refroidissement en été ? Il est essentiel de faire le point sur votre mode de vie. Autres paramètres à prendre en compte :

  • votre solution de chauffage existante (radiateurs, plancher chauffant, chaudière, poêle à bois),
  • la surface de votre habitation,
  • le niveau d'isolation du bâtiment,
  • la différence entre la température intérieure souhaitée et la température extérieure de saison.

Généralement ce sont ces critères qui vont peser sur le choix de la puissance  thermique ou calorifique de l'appareil (comprise en 5 à 20 kW).

 

2. Contactez un chauffagiste certifié RGE QualiPac

 

RGE signifie “Reconnu Garant de l’Environnement”. RGE QualiPac est le label de qualité des installateurs de pompe à chaleur.

En privilégiant une entreprise RGE QualiPac pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau, vous pouvez  :

  • bénéficier d'aides financières, telles que le crédit d'impôt 30%, l'éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit et la prime énergie.
  • bénéficier d’une qualité de réalisation dans un souci d’optimisation de votre consommation énergétique.
  • être assuré que l’entreprise respecte toutes les réglementations légales et techniques en vigueur.

 

3. Prêtez attention au COP de votre PAC

 

Une pompe à chaleur bien choisie, c'est un équipement au COP (Coefficient de Performance) pertinent par rapport à vos besoins et à la configuration de votre maison.

Plus le Coefficient de Performance (COP) est élevé, plus la pompe à chaleur sera efficace. C'est l'un des critères les plus importants à retenir dans le choix d'une PAC.

Le COP d’une PAC est le rapport entre la chaleur produite par l'appareil et l’énergie consommée pour produire cette chaleur. Il faut donc se concentrer sur la COP annuelle moyenne, c'est un bon indicateur qui prend en compte les conditions météorologiques annuelles.

Mais cela ne suffit pas, il faut également que la pompe à chaleur soit bien dimensionnée : l'expertise d'un chauffagiste est essentielle. Par exemple, si vous avez une installation surdimensionnée, cela entraînera une surconsommation d'électricité et une usure prématurée  de votre pompe à chaleur air-eau. En revanche, si l’installation est sous-dimensionnée, votre PAC ne sera pas suffisamment puissante pour chauffer votre maison. Dans de pareils cas, vous allez également regretter votre investissement.

Pour éviter que cela ne vous arrive, il est important de demander l'avis d'un professionnel avant d'installer votre appareil. Il vous conseillera sur le type d'appareil adapté à vos besoins.

► Bon à savoir :

Avec 1 kWh d'électricité consommée, une pompe à chaleur produit de 3 à 5 kWh d’énergie.

 

4. Souscrivez à un contrat d'entretien annuel

 

Pour garantir le bon rendement de votre pompe à chaleur air/eau, un entretien annuel est vivement recommandé, même s’il n’est pas obligatoire. Le chauffagiste se déplacera chez vous pour changer les filtres encrassés (responsables d’une perte de performance de la PAC et d’une dégradation de la qualité de l’air intérieur) et vérifier le raccordement et la bonne marche de votre pompe à chaleur.

 

Comment fonctionne une PAC air-eau ?

 

Le principe de fonctionnement d'une pompe à chaleur air/eau est plutôt simple : une ou plusieurs unités extérieures captent les calories de l'air froid extérieur et réchauffent le fluide caloporteur. Une fois chauffé, il chauffe l'eau du système qui alimente les appareils à basse température (radiateurs ou plancher chauffant).

Les modèles à haute température, en plus de la production d'eau chaude sanitaire, assurent le chauffage d'un réseau de chaleur existant à haute température.

Certains modèles de pompe à chaleur air-eau peuvent être aussi réversibles c'est-à-dire diffusent de la chaleur en hiver et rafraîchissent l'intérieur de votre habitation en été.

 

Les avantages et inconvénients d'une PAC air-eau

 

Les avantages d'une PAC air-eau

 

L'utilisation de l'énergie renouvelable réduit votre impact environnemental tout en vous permettant d'économiser de l'argent. Un système de pompe à chaleur hydrothermale correctement installé et adapté aux dimensions de votre maison réduit vos coûts de chauffage jusqu'à 50-70 %.

Un radiateur électrique, par exemple, convertira 1 kWh d'énergie électrique en 1 kWh d'énergie thermique. Par contre, une PAC air-eau convertira 1 kWh d'énergie électrique en énergie thermique de près de 5 kWh. Vous économiserez ainsi sur vos factures d'électricité et de chauffage. Outre ces avantages, il existe en de nombreux  autres :

  • elle est éligible à de nombreuses aides publiques dont le crédit d'impôt de 30 %,
  • elle produit environ la moitié de la chaleur dont votre maison,
  • elle vous fournit de l'énergie renouvelable et n'émet pas de gaz à effet de serre,
  • elle a une durée de vie de 10 à 15 ans et bénéficie généralement d’une garantie de deux à trois ans...

 

Les inconvénients d'une PAC air-eau
 

La pompe à chaleur air-eau nécessite un circuit de chauffage central pour pouvoir fonctionner.

Par grand froid, la pompe à chaleur air/eau va voir ses performances décliner. C’est le cas des pompes à chaleur aérothermique (air/air et air/eau), tandis que les pompes à chaleur géothermiques sont plus efficaces par temps très froid. Pour preuve, la Suède est une grande utilisatrice de PAC géothermiques.

Ainsi, si vous vivez dans une région aux hivers très froids, la pompe à chaleur air/eau est plutôt conseillé en relève d’une chaudière, plutôt que comme chauffage principal. En effet, lorsque la température extérieure tombe au-dessous de - 20 degrés Celsius par exemple, l'appareil commence à geler par le froid et ne fonctionne plus correctement.

Au fur et à mesure que la température diminue, l'efficacité de fonctionnement diminue également. Cependant, il existe sur le marché des pompes à chaleur air-eau qui fonctionnent dans des conditions particulièrement froides, et qui fonctionnent parfaitement même au-dessous de - 25 degrés Celsius.

Une autre caractéristique d’une PAC air-eau est qu’elle émet du bruit lorsqu’elle fonctionne en raison du mouvement du ventilateur et du compresseur. Le bruit est d'environ 40 à 60 décibels (selon le système) à une distance d'un mètre. C'est un facteur qui doit être pris en compte lors du choix de l'emplacement d'installation de la pompe à chaleur.

 

Prix et aides pour une PAC air-eau

 

L'installation d'un système de pompe à chaleur air-eau coûte environ 7 000 à 12 000 €.

Les coûts de fonctionnement varient en fonction de plusieurs facteurs, notamment la superficie à chauffer, le niveau d’isolation et la situation géographique de votre maison (altitude et zone climatique).

 

Pour approfondir :

Consultez le guide “Installer une pompe à chaleur” édité par l’ADEME - Avril 2015