Pompes à chaleur : prix & types pour bien choisir

Dans cet article :

    Vous êtes décidé à changer de système de chauffage et avez décidé de vous renseigner sur le prix d'une pompe à chaleur ? En plus d'être écologique et éligible aux aides de l'État, il en existe différents types. Pour bien choisir une pompe à chaleur pour le chauffage de votre maison, il est important de connaître la différence entre les pompes à chaleur air-eau, air-air, sol-air... Il y a de quoi s'y perdre ! Prix, types de chauffage, fonctionnement... on vous dit tout !

    Pour tout savoir sur les pompes à chaleur et leur prix et faire le meilleur choix pour votre logement, suivez le guide !

    👉
    Dernière actu :
    En réponse à la flambée des prix de l'énergie, exacerbée par la guerre en Ukraine, le Gouvernement a présenté, mi-mars, son 
    plan de résilience économique et social. Dans ce cadre, depuis le 15 avril et jusqu'au 31 décembre 2022, l'aide MaPrimeRénov' est relevée de 1 000 € pour encourager les particuliers à remplacer leur chaudière au fioul ou à gaz par une pompe à chaleur (y compris hybride) ou une chaudière biomasse. Et ce, quelle que soit la tranche de revenus du foyer.

    Quel prix prévoir pour l'installation d'une pompe à chaleur ?

    Côté consommation, veillez à choisir un matériel performant, chaque pompe à chaleur (PAC) doit indiquer son COP, coefficient de performance. En moyenne, pour 3 à 4 kWh de chaleur produite, la PAC consomme 1 kWh d’électricité. Une PAC qui restitue 4 kWh pour 1 kWh d'électricité consommée offre donc un COP de 4. Plus celui-ci est élevé, plus la performance de votre pompe à chaleur est élevée. La puissance va dépendre également de la surface à chauffer.

    Quelques exemples de prix pour l’installation d’une PAC dans une maison individuelle de 100 m² :


    Types de pompe à chaleur

    Coût d'installation moyen d'une pompe à chaleur 
    pour une maison de 100 m²


    Pompe à chaleur aérothermique

    PAC air-air
     
    PAC air-eau



    Entre 6 000 et 15 000 €, pose comprise

    Entre 9 000 et 17 000 €, pose comprise


    Pompe à chaleur géothermique
     à capteurs verticaux


    Investissement supplémentaire de 2 500 à 4 000 € TTC (coût des capteurs et forage), soit un investissement total compris entre 15 000 et plus de 20 000 €


    Pompe à chaleur géothermique 
    à capteurs horizontaux


    Investissement supplémentaire de 1 800 à 3 000 € TTC pour les capteurs horizontaux, soit un investissement total compris entre 10 000 et 18 000 €


    Faites installer votre pompe à chaleur au meilleur prix, en comparant plusieurs devis de professionnels !


    👉
    À retenir : 
    En fonctionnement, une PAC coûte entre 3 et 7 € /m² par an pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire hors abonnement à l’électricité.

    Dans le cas d’une rénovation, si vous souhaitez changer de chauffage, il est nécessaire de faire un état des lieux de votre habitation, afin de vérifier l’isolation actuelle de vos murs.  En effet, rien ne sert d’investir dans un système de chauffage/climatisation performant, si les fenêtres et le toit sont une vraie passoire. 

    En ayant une bonne isolation de la maison, vous limiterez les dépenses d’énergies, quel que soit le système de chauffage mis en place. Faites faire un bilan auprès d’un professionnel pour optimiser votre isolation et permettre à votre future PAC de fonctionner à basse température.


    Quel fonctionnement ?

    Vous en entendez parler régulièrement, entre la climatisation réversible qui est à la base une pompe à chaleur, les nouveaux équipements qui fonctionnent en cumulant plusieurs sources d'énergie thermique... les pompes à chaleur sont de plus en plus mises en avant : télé, magazines, publicités, elles sont partout !

    C'est bien normal, elles permettent de réaliser des économies d'énergie substantielles sur le budget facture de chauffage et apporte également un confort important en été, en cas de grosses chaleurs. Éligibles aux aides pour les travaux pour la rénovation énergétique, pour peu qu'elles répondent aux critères de performance, les PAC ont tout bon !

    Comment fonctionne une pompe à chaleur ? La pompe à chaleur, appelée aussi PAC, extrait de l’énergie gratuite de votre sol, de l’air ou de l’eau. Elle utilise donc les énergies renouvelables pour chauffer ou rafraîchir votre intérieur et même chauffer l'eau de votre piscine. Elle recueille la chaleur de vos sols, nappe d’eau, air environnant, augmente le niveau de température de celle-ci et la redistribue dans votre habitation grâce à des radiateurs basse température, chauffage au sol ou des ventilos convecteurs.

    Il existe 3 types de pompes à chaleur :

    1. pompe à chaleur géothermique = sol-sol, sol-eau, sol-air ;
    2. pompe à chaleur aérothermique = air-air, air-eau ;
    3. pompe à chaleur aquathermique = eau-eau.

    Elles sont classées en 2 grandes familles :

    1. Les PAC géothermiques qui puisent la chaleur dans le sol ou l’eau d’une nappe, grâce à leurs capteurs ou à des forages. Le puits canadien fonctionne sur un principe similaire ;
    2. Les pompes à chaleur aérothermiques qui puisent la chaleur directement dans l’air intérieur ou extérieur.

    Seul un professionnel RGE peut vous permettre de bénéficier des aides de l'État pour l'installation de votre pompe à chaleur !


    pompe à chaleur géothermie principes

    Exemples de dispositif de pompes à chaleur

    Ces deux grandes familles sont couplées avec différents procédés :

    • PAC à détente directe : 1 seul circuit (circuit fermé dans lequel il y a beaucoup de fluide frigorigène) ;
    • PAC mixte : 2 circuits (1 circuit avec le liquide frigorigène et un circuit avec l’eau chaude des émetteurs) ;
    • PAC à fluides intermédiaires : 3 circuits (un circuit pour la PAC avec le fluide frigorigène, un circuit qui alimente en eau chaude les émetteurs, un circuit pour le capteur contenant de l’eau additionnée d’antigel).

    Les PAC aérothermiques sont toujours à détente directe ou mixte.

    Les PAC géothermiques peuvent être à détente directe, mixte ou intermédiaire.

    La pompe à chaleur est un système à circuit fermé, qui utilise un fluide frigorigène à l’état liquide ou gazeux. Quatre éléments la composent : l’évaporateur, le compresseur, le condensateur et le détendeur.


    Quel chauffage avec une pompe à chaleur ?

    • le plancher chauffant basse température est formé de tubes placés sous une dalle de béton. L’eau du circuit de chauffage ou du liquide frigorigène circule dans les tubes et apporte une chaleur douce très confortable. Le plancher chauffant est plus adapté à la construction, car il exige un chantier assez lourd, mais il est tout de même possible en rénovation de votre système de chauffage. N’hésitez donc pas à envisager les différentes possibilités avec votre artisan. Il peut être très utile lorsque l’on a des enfants, cela évite de faire la chasse aux chaussons,
       
    • les radiateurs basse température : cette solution convient si on ne souhaite pas installer de plancher solaire direct (ou non solaire). Les radiateurs du chauffage central peuvent être réutilisés à condition de vérifier qu’ils conviendront à votre nouvelle installation et ne sont pas haute température. Ils fonctionnent avec une eau entre 45 et 50 °C et procurent, eux aussi, une chaleur très douce et agréable,
       
    • les ventilo-convecteurs à eau : ils filtrent l’air et le rediffusent chauffé dans les pièces de votre habitat. Ce sont des émetteurs par air, raccordés au circuit de chauffage d’une pompe à chaleur mixte ou à fluides intermédiaires. On les place souvent en haut d'un mur, parfois au-dessus de la porte de la pièce,
       
    • les ventilo-convecteurs à détente directe : une unité par pièce ou une unité centrale que vous installerez dans un faux plafond, des combles, un placard ou tout autre endroit adapté. Il puise l’air extérieur et le réchauffe à l’aide du fluide frigorigène de votre PAC à détente directe.

    géothermie plancher chauffant pompe à chaleur

     Exemple d'installation de plancher chauffant 


    Pour vous aider à faire le bon choix, l'appui et les conseils d'un professionnel sont essentiels !


    Production d'eau chaude sanitaire avec une pompe à chaleur : optez pour le CET

    Vous pouvez également produire votre eau chaude sanitaire (ECS) avec votre pompe à chaleur. Soit avec un chauffe-eau thermodynamique (appelé aussi CET), soit avec une pompe à chaleur double service, qui assure le chauffage de la maison et qui réchauffe l’eau du ballon. En revanche, lorsque la PAC ne fonctionne pas, une résistance électrique doit prendre le relais pour chauffer votre eau sanitaire. Pour un chauffe-eau thermodynamique, un investissement compris entre 3 000 et 4 000 € TTC, pose comprise, est nécessaire.

    Rafraîchir ma maison avec ma pompe à chaleur

    Il convient de préciser que le principe de la pompe à chaleur est de chauffer, son action en tant que rafraîchisseur sera donc limitée par rapport à une climatisation : elle assure une baisse de la température de 3 à 4 °C par rapport à la température extérieure.

    Les pompes à chaleur sont alors dites réversibles. Les protections solaires passives sont à privilégier, car elles contribuent à réduire votre facture énergétique.

    📌
    Vous aimerez aussi cet article :
    Pompe à chaleur : comment l'installer et éviter les nuisances ?

    😉 Le Conseil Habitatpresto : bénéficiez des aides de l'État !

    Vous envisagez d'installer chez vous une pompe à chaleur ? Sachez que vous pouvez bénéficier de nombreuses aides qui feront considérablement baisser le coût de l'installation : MaPrimeRénov', la prime énergie, les aides de l'Anah ou encore l'éco-prêt à taux zéro. Parmi les conditions d'éligibilité, il faudra obligatoirement faire appel à un professionnel RGE QualiPac pour la fourniture et la pose de votre PAC. Vous bénéficiez également d'une TVA à taux réduit 5,5 % automatiquement appliquée par l'artisan. N'hésitez pas non plus à vous renseigner auprès des collectivités territoriales de votre secteur ou de l'Agence départementale d'information sur le logement (Adil). Et pour cause, des aides locales peuvent être proposées aux particuliers souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique. En revanche, la PAC air-air n'est pas éligible aux aides, sauf à la prime énergie, puisqu'elle est moins performante et davantage considérée comme un chauffage d'appoint.


    Référence : Quelle pompe à chaleur pour ma maison ?  ADEME


    PROLONGEZ VOTRE LECTURE :

    Sur la pompe à chaleur :

    Les types de pompe à chaleur :

    Chauffage Part Pompe à chaleur
    Amélie David

    Amélie David

    Rédactrice web

    Mes sujets de prédilection ? Le chauffage, l'isolation et la ventilation pour être bien chez soi toute l'année !

    Pompe à chaleur qui fait disjoncter le tableau électrique : que faire ?

    Votre pompe à chaleur fait disjoncter votre tableau électrique et vous ne savez pas quoi faire ? On vous répond.

    Lire la suite

    Pourquoi ma pompe à chaleur givre et comment la dégivrer ?

    On vous explique pourquoi votre pompe à chaleur givre et comment la dégivrer dans cet article.

    Lire la suite

    Pourquoi ma pompe à chaleur fuit et que faire pour la réparer ?

    Pourquoi ma pompe à chaleur fuit et quelles sont les solutions pour la réparer ?

    Lire la suite

    Puits canadien : fonctionnement, éléments, avis, prix

    Découvrez le système du puits canadien pour chauffer, climatiser et ventiler votre maison grâce à la géothermie.

    Lire la suite

    Pourquoi ma pompe à chaleur perd en puissance et que faire ?

    Pour quelles raisons une pompe à chaleur peut-elle perdre en puissance ? Comment régler ce dysfonctionnement ?

    Lire la suite

    Pourquoi ma pompe à chaleur siffle et comment stopper le bruit ?

    Votre pompe à chaleur siffle mais vous ne savez pas pourquoi ni comment stopper le bruit ? On vous explique.

    Lire la suite
     

    Confidentialité