Pompe à chaleur : quelles aides pour s'équiper en 2022 ?

Votre vieille chaudière baisse en pression, tombe souvent en panne et semble prête à vous lâcher ? Avant qu'il ne soit trop tard, prenez les devants et remplacez-la dès maintenant pour éviter de vous retrouver sans chauffage l'hiver prochain ! Opter pour une pompe à chaleur vous permettra de chauffer et de rafraîchir votre habitation de manière efficace, tout en réalisant des économies d'énergies. Puisqu'il s'agit d'un investissement assez conséquent, découvrez toutes les aides proposées par l'État pour changer votre chaudière au meilleur prix !

Sommaire :

Faire installer une pompe à chaleur : les aides en 2022

Vous souhaitez dire adieu à votre chaudière fioul ou gaz ? Sachez qu'il peut être judicieux d'opter pour une alternative plus écologique et économique et remplacer votre système de chauffage par une pompe à chaleur.

📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :
Quel est le prix d'une pompe à chaleur ? Voici les coûts réels

Même si cet investissement important semble, de prime abord, hors de portée de vos finances, l’État met à disposition des particuliers de nombreuses aides financières qui peuvent vous permettre d'amortir le coût de vos travaux et de réduire considérablement votre reste à charge.

Aides
Montant
Public visé
Conditions
Quelles démarches ?
Certificats d'économies d'énergie (CEE) ou prime énergie
Entre 400 et 4 000 €
Propriétaire occupant, bailleur, locataire
Recourir à un professionnel RGE

Sous conditions de revenus

Faire la démarche auprès d’un fournisseur d’énergie ou d’une entreprise agréée par le ministère de la Transition Écologique (entreprise signataire de la charte « Coup de pouce »)

MaPrimeRénov'
10 000 € maximum

+ 1 000 € en plus 
si la pompe à chaleur remplace une chaudière à énergies fossiles

Propriétaire occupant
Recourir à un professionnel RGE

Sous conditions de ressources
Faire la demande sur maprimerenov.gouv.fr avant de démarrer les travaux
Éco-prêt 
à taux zéro

Emprunt maximal de 15 000 € pour une action simple de travaux
Propriétaire occupant
ou bailleur
Recourir à un professionnel RGE

Prêt accessible sans condition de ressources

Contactez votre banque pour savoir si elle propose l'éco-prêt à taux zéro. Si ce n'est pas le cas, tournez-vous vers une autre banque signataire de ce dispositif
 

TVA à taux réduit à 5,5 %

Sans plafond
Propriétaire occupant, bailleur, locataire

Réaliser des travaux de rénovation énergétique

Appliquée directement sur votre facture
MaPrimeRénov' Sérénité

50 % des travaux pour les revenus très modestes

35 % des travaux 
pour les revenus modestes


Propriétaire occupant
 
Sous conditions de ressources

Recourir à un professionnel RGE

Les travaux doivent apporter un gain énergétique d'au moins 35 %
Contactez directement l'Anah

Seul un professionnel RGE vous permet de bénéficier des aides financières de l'État pour l'installation d'une pompe à chaleur !


Les Certificats d'économies d'énergie (CEE)

Distribuée par les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburants dans le cadre du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), la prime énergie permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Elle peut être demandée pour tout logement construit depuis plus de 2 ans.

Elle peut donc prendre en charge le remplacement de votre vieille chaudière par un dispositif de chauffage plus écologique. Le montant de la prime énergie peut s’élever jusqu'à 4 000 €. Il varie en fonction des ressources de votre foyer et des travaux menés. Dans le cadre d’une résidence principale, les CEE sont cumulables avec MaPrimeRénov’ ou l’éco-prêt à taux zéro.

Ma Prime Rénov’

Inauguré début 2020, le dispositif MaPrimeRénov' (MPR) a remplacé le crédit d'impôt pour la transition énergétique, qui a, lui, totalement disparu. Versée par l'Anah, cette prime s'adressait initialement aux ménages modestes, voire très modestes. Depuis le 1er janvier 2021, elle est ouverte à tous les propriétaires occupants. Elle permet d'obtenir un financement d'un montant s'élevant jusqu'à 11 000 € pour faire installer une pompe à chaleur.

⚠️
 Important :
Dans le cadre du plan de résilience présenté, le 16 mars 2022, par le Gouvernement, l'aide MaPrimeRénov' sera relevée de 1 000 € à compter du 15 avril et jusqu'à fin décembre 2022, quels que soient les revenus des ménages. Et ce, pour le remplacement d'une chaudière à énergies fossiles (au fioul ou à gaz) par une pompe à chaleur, qu'elle soit hybride ou non.

Excepté les foyers fermés et les inserts bois qui vont voir leurs forfaits être revalorisés en 2022, les autres barèmes de MaPrimeRénov' restent inchangés. En revanche, l'aide se concentre sur les logements les plus anciens, davantage énergivores. Ainsi, depuis le 1er janvier 2022, le dispositif ne finance que les travaux de rénovation énergétique des logements de plus de 15 ans (contre 2 ans actuellement). Et ce, "à l'exception des demandes de prime réalisées dans le cadre d'un changement de chaudière fonctionnant au fioul", précise un décret publié au Journal officiel du 31 décembre 2021. Dans ce cas, les logements construits depuis au moins 2 ans peuvent aussi y prétendre.

Pour savoir si vous êtes éligible, découvrez sur le site de l'Anah les plafonds de ressources à ne pas dépasser.

MaPrimeRénov' Sérénité

Ce dispositif, qui a remplacé l'aide de l'Anah "Habiter mieux sérénité" depuis le 1er janvier 2022, s'adresse aux ménages modestes (barème MPR jaune) et très modestes (barème MPR bleu). Il propose des taux de financement avantageux et peut financer entre 35 et 50 % HT du coût total de vos travaux de rénovation. À condition que ceux-ci permettent un gain énergétique d'au moins 35 % du logement, qui doit être occupé par son propriétaire au quotidien et doit avoir plus de 15 ans lors du dépôt de dossier. Cela concerne notamment l'installation d'une pompe à chaleur air-eau ou géothermique (en remplacement d'une chaudière au fioul ou à gaz plus énergivore), qui peut être couplée à celle d'un ballon thermodynamique. Le montant est toutefois plafonné à 30 000 €, aussi bien pour les foyers modestes que ceux considérés comme très modestes.

Les barèmes de ressources qui vous rendent, ou non, éligible à ces aides sont consultables sur le site de l'Anah. Par contre, l'aide n'est pas cumulable avec MaPrimeRénov' classique, ni avec la prime Coup de pouce chauffage.

L'éco-prêt à taux zéro

Alors que changer de chauffage représente un budget de plusieurs milliers d'euros, pourquoi ne pas demander un prêt ? Le gros atout de l'éco-PTZ, c'est qu'il vous permet d'emprunter avec un taux d'intérêt nul 15 000 € pour financer le remplacement de votre ancien système de chauffage. Contrairement aux autres aides, il fonctionne sur le principe de "bouquets travaux". Depuis le 1er janvier 2022, le montant maximal du prêt peut grimper jusqu'à 50 000 € pour des travaux apportant à un logement un gain énergétique minimum de 35 %, lui permettant de ne plus être considéré comme une passoire thermique.

Attention, seules les résidences principales construites depuis plus de 2 ans sont éligibles à ce prêt. Par ailleurs, si en tant que bailleur, vous louez un logement à une personne qui en fait sa résidence principale, vous pouvez demander un éco-prêt.

La TVA à taux réduit

Le changement de chaudière est soumis à un taux de TVA réduit à 5,5 %. Ce taux s’applique directement sur la facture. Il n’y a aucune démarche à faire pour en bénéficier. Cette aide n’implique pas de passer par un professionnel RGE.

Certaines aides et subventions locales

Votre région ou votre département peut également proposer des subventions spécifiques. Pour en savoir plus, il est conseillé de vous renseigner dans votre mairie, en préfecture ou auprès d'une Adil (agence départementale pour l'information sur le logement).

Quelles sont les pompes à chaleur éligibles ?

La grande majorité des pompes à chaleur (air-eau, géothermique) sont éligibles aux aides de l'État (MaPrimeRénov', éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit), qui ont l'avantage d'être cumulables entre elles. 

Moins efficace, la pompe à chaleur air-air, davantage considérée comme un chauffage d'appoint ou un système de climatisation, n'est pas valorisée par les aides publiques. Elle est seulement subventionnée, là encore dans une moindre mesure, par les fournisseurs d'énergie dans le cadre des CEE. Dans le cadre de travaux de rénovation, cette pompe à chaleur aérothermique n'est donc pas à privilégier.

Plus performante et plus coûteuse (notamment avec l'installation de capteurs en terre), la pompe à chaleur géothermique est l'équipement le mieux subventionné, notamment en ce qui concerne l'aide MaPrimeRénov'.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Les principales conditions d'éligibilité à ces aides destinées à financer l'installation de votre pompe à chaleur sont les suivantes :

  • être propriétaire du logement existant dans lequel vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation et l'occuper au quotidien ;
  • le logement doit avoir plus de 15 ans lors du dépôt de dossier, contre 2 ans pour les aides privées (CEE) ;
  • les travaux doivent nécessairement être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement), qui doit assurer la fourniture et la pose de la pompe à chaleur ;
  • une visite technique et une étude thermique du logement doivent obligatoirement être réalisées au préalable par le professionnel en question, et ce, avant l'élaboration de son devis. La date de cette visite doit d'ailleurs figurer sur la facture ;
  • les bénéficiaires ne doivent pas dépasser certains plafonds de ressources, fixés nationalement ;
  • l'équipement choisi doit répondre à certains critères de performance, qui différent selon les modèles.

pompe à chaleur professionnel RGE

Pour profiter des aides de l'État, notamment de MaPrimeRénov', il est indispensable de passer par un professionnel RGE

Comment et quand faire une demande d'aides ?

Entré en vigueur depuis le 1er janvier 2022, le nouveau service public dédié à la rénovation énergétique, France Rénov', a vocation à offrir un parcours usager simplifié et faciliter l'accès des ménages aux différentes aides publiques, en regroupant l'ensemble des dispositifs existants destinés à la rénovation des logements.

Piloté par l'Anah, ce réseau organisé territorialement, en lien avec les Régions et les différentes collectivités locales, s'articule autour d'un portail web (france-renov.gouv.fr). Cette plateforme spécifique rassemble "toutes les informations utiles au sujet de la rénovation de l'habitat", mais aussi un outil de simulation recensant les aides aux travaux disponibles et un annuaire des artisans RGE. 

Pour toutes leurs demandes liées à des travaux de rénovation énergétique, un numéro de téléphone national unique et gratuit (le 0 808 800 700) est aussi mis à disposition des particuliers. Il leur permet d'entrer en contact avec l'un des 6.000 conseillers déjà en place (Anah et réseau FAIRE).

⚠️
Attention :
Quoi qu'il en soit, les demandes d'aides doivent toujours et obligatoirement se faire avant la signature d'un devis. Il est donc primordial de bien prendre le temps de monter son dossier avant de vous engager auprès d'un professionnel, sans quoi vous ne pourrez pas bénéficier des aides de l'État.

Le coût d'une pompe à chaleur avec les aides financières

Voici des exemples de calculs pour vous permettre d'estimer le coût de votre investissement, en fonction des catégories de revenus. Et ce, en partant du prix moyen de la pompe à chaleur, duquel on déduit les aides financières mobilisables afin de calculer le reste à charge moyen.

Comme vu précédemment, il est possible de combiner MaPrimeRénov' et les aides privées (CEE). Les autres dispositifs (éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit...) sont "seulement" un soutien à l'investissement.

1. Pour les ménages très modestes (barème MPR bleu)

Équipement
Prix moyen de la pompe à chaleur
MaPrimeRénov'
CEE
Reste à charge moyen
PAC air-air
8 800 €
0 €
1 000 €
7 800 €
PAC air-eau
12 500 €
5 000 €
4 000 €
3 500 €
PAC géothermique ou eau-eau
19 000 €
11 000 €
4 000 €
4 000 €


2. Pour les ménages modestes (barème MPR jaune)

Équipement
Prix moyen de la pompe à chaleur
MaPrimeRénov'
CEE
Reste à charge moyen
PAC air-air
8 800 €
0 €
1 000 €
7 800 €
PAC air-eau
12 500 €
4 000 €
4 000 €
4 500 €
PAC géothermique ou eau-eau
19 000 €
9 000 €
4 000 €
6 000 €


3. Pour les ménages aux revenus intermédiaires (barème MPR violet)

Équipement
Prix moyen de la pompe à chaleur
MaPrimeRénov'
CEE
Reste à charge moyen
PAC air-air
8 800 €
0 €
500 €
8 300 €
PAC air-eau
12 500 €
3 000 €
2 500 €
7 5 00 €
PAC géothermique ou eau-eau
19 000 €
5 000 €
2 500 €
11 500 €


4. Pour les ménages aux revenus considérés comme aisés (barème MPR rose)

Équipement
Prix moyen de la pompe à chaleur
MaPrimeRénov'
CEE
Reste à charge moyen
PAC air-air
8 800 €
0 €
500 €
8 300 €
PAC air-eau
12 500 €
0 €
2 500 €
10 000 €
PAC géothermique
19 000 €
0 €
2 500 €
16 500 €


😉 Le Conseil Habitatpresto : comparez plusieurs devis !

Le remplacement de votre vieille chaudière par un modèle plus performant et écologique représente un certain investissement. Pour des travaux au juste prix, il est vivement recommandé de demander plusieurs devis auprès de différentes entreprises labellisées RGE. Comparez-les ensuite ligne par ligne avant de signer ! Et n'hésitez pas à jeter un œil à cet exemple de devis.


Faites installer votre pompe à chaleur au meilleur prix en comparant plusieurs devis de professionnels !


Références :

Chauffage Climatisation Part Pompe à chaleur
Adrien Maridet

Adrien Maridet

Rédacteur web Habitatpresto

Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

Quel est le prix d'une pompe à chaleur ? Voici les coûts réels

Pour une maison de 100 m², le prix d’une pompe à chaleur va se situer entre 5 000 et 15 000 € selon le modèle (PAC air-air, air-eau, sol-eau, eau-eau)...

Lire la suite
 

Confidentialité