Remplacer une chaudière gaz par une pompe à chaleur

Mis à jour le 04/10/2023
Dans cet article :

    Vous envisagez de remplacer votre vieille chaudière à gaz par un nouveau système de chauffage ? Opter pour une pompe à chaleur présente de nombreux avantages, notamment le fait d'être très performante et peu énergivore à la fois. Quel modèle privilégier ? Quelles économies espérer ? Quel budget prévoir ? Quelles aides de l'État sont possibles ? On vous dit tout !

    Quand changer sa chaudière gaz ? Les signes qui ne trompent pas

    Un système de chauffage doit être changé en cas de dysfonctionnement majeur, qui signifierait sa fin de vie. Mais le marché des énergies évoluant très rapidement, un changement précoce peut parfois être judicieux en fonction du coût du combustible. Couplé aux aides, un appareil peut en effet être rentabilisé très rapidement.

    Voici une liste de signes qui peuvent indiquer qu'il est temps de penser à remplacer votre chaudière à gaz :

    • L'âge de la chaudière : si la chaudière a plus de 10-15 ans, elle peut être moins efficace et présenter plus de risques de pannes.
    • L'augmentation des coûts énergétiques : si vous constatez une augmentation significative de vos factures de gaz, cela peut indiquer une baisse d'efficacité de la chaudière.
    • Des réparations fréquentes : ces frais de réparations sont généralement coûteux, qui plus est, si les pièces de rechange sont de plus en plus difficiles à trouver.
    • Des problèmes de performance : la chaudière met plus de temps à chauffer, des bruits inhabituels proviennent de la chaudière, la chaudière ne fournit plus le niveau de confort auquel vous étiez habitué...
    • Des émissions de gaz et des odeurs : la présence d'odeur de gaz ou d'autres émissions nocives peut vous alerter.
    • Des défaillances techniques : une fuite d'eau ou de gaz, une extinction régulière et inexpliquée de la veilleuse, la présence de suie ou de signes de brûlure à proximité de l'appareil...
    • Des signes visuels de corrosion ou de détérioration : la présence de rouille, de fissures ou d'autres signes de détérioration peuvent être constatés par un chauffagiste, lors d'une opération de maintenance.
    • Un changement en termes de besoins de chauffage : si vos besoins en chauffage ont changé, par exemple en raison de l'agrandissement de la maison.

    ⚠️
    Important :
    Quoi qu'il en soit, en cas de doute, il est toujours recommandé de faire appel à un professionnel qui saura évaluer l'état de votre chaudière et vous conseiller dans la décision de la remplacer ou non.

    Quelle pompe à chaleur choisir ?

    Lorsqu’on envisage de changer son mode de chauffage, la pompe à chaleur apparaît comme une excellente alternative, du fait de son rendement atteignant jusqu’à 400 % (4 kWh de chaleur produite pour un 1 kWh d’électricité consommée, avec 3 kWh puisés dans l’air ou dans le sol).

    Pompe à chaleur air-air

    La pompe à chaleur aérothermique est la plus accessible. Néanmoins, elle ne permet pas de chauffer l’eau chaude sanitaire. De plus, elle a un rendement bien plus faible lorsque les températures sont au plus bas. C’est néanmoins une bonne option si vous avez un autre moyen pour chauffer votre eau chaude sanitaire, et surtout si vous avez un logement récent avec très peu de frais de chauffage. Si vous dépensez par exemple 100 € de plus par an qu’avec une PAC air-eau, cela se ressentira assez peu et pourra être plus intéressant.

    ⚠️
    Important :
    Moins efficace, la pompe à chaleur air-air n'est pas ou peu valorisée par les aides publiques. Davantage considérée comme un chauffage d'appoint ou un système de climatisation, elle est seulement subventionnée, et dans une moindre mesure, par les fournisseurs d'énergie dans le cadre des CEE. De ce fait, pour des travaux de rénovation énergétique, cette pompe à chaleur aérothermique n'est donc pas à privilégier.

    Pompe à chaleur air-eau

    Le coût d’installation est supérieur, mais le rendement l’est aussi nettement. Une pompe à chaleur air-eau permet de réaliser 15 à 20 % d’économies supplémentaires par rapport à une PAC air-air. Dans un logement assez ancien, avec des frais de chauffage importants, pouvant facilement atteindre le double ou le triple d’une habitation aux dernières normes, il s’agira du choix à privilégier. Vous pourrez de plus l’utiliser pour la production d’eau chaude sanitaire.

    installer pompe à chaleur à la place d'une chaudière gaz

    La pompe à chaleur, un équipement économique et écologique qui peut se substituer à une chaudière énergivore

    Pompe à chaleur géothermique

    Une pompe à chaleur géothermique a un coût encore plus important, mais rappelons que les aides peuvent aller jusqu’à 15 000 € en 2023 au lieu de 9 000 € pour une PAC air-eau. Elle a un rendement supérieur, qui fait une nette différence dans les zones les plus froides. Si vous habitez dans une région particulièrement sujette aux basses températures, il s’agira souvent de la solution la plus rentable. Elle vous permettra d’éviter de jongler entre une PAC air-eau et un chauffage bois (par exemple), lorsque les températures baisseront fortement. Si vous habitez dans ce type de région, nous conseillons de faire appel à un professionnel RGE afin d’étudier cela plus précisément.

    Passer d'une chaudière à une PAC : comment faire le bon choix ?

    Avant toute chose, il est fortement recommandé de faire appel à un installateur professionnel certifié RGE, qui saura répondre à toutes vos questions, mais aussi vous conseiller et vous indiquer l'appareil le plus adapté à votre situation et à votre logement.

    il est primordial de choisir son appareil en fonction des températures de votre région : géothermie pour les zones les plus froides, alors qu’une PAC air-air ou air-eau conviendra parfaitement dans les zones où les hivers sont plus doux.

    Il est bien entendu impératif de bien dimensionner sa pompe à chaleur, de façon à ce qu’elle soit adaptée à la fois à la surface de votre logement et à la qualité de votre isolation.

    De même, son coefficient de performance (COP) est une caractéristique très importante à prendre en compte. Ainsi, un COP de 3 signifiera que la PAC a un rendement de 300 %, contre 400 % pour un COP de 4.

    Vous envisagez de remplacer votre vieille chaudière gaz par une PAC ? Profitez des conseils et de l'expertise d'un professionnel !

    Remplacer sa chaudière gaz par une PAC : tous les avantages

    En conclusion, les avantages à passer d’une chaudière gaz à une PAC sont nombreux et se feront rapidement ressentir :

    • Des économies d’énergie de 30 à 50 % ;
    • Des aides à l’installation qui viendront rentabiliser encore plus rapidement votre investissement ;
    • Un DPE nettement plus en votre faveur, amené à valoriser votre bien immobilier.

    Sans compter que le coût du gaz a de grandes chances d’augmenter plus fortement, si le bouclier tarifaire n’est pas maintenu par le Gouvernement.

    👉
    Le chiffre à retenir :
    Si vous remplacez votre ancienne chaudière gaz par une pompe à chaleur air-eau, vous pouvez économiser jusqu'à 1 500 € par an, d'après l'ADEME.

    Les inconvénients d'une PAC

    Une pompe à chaleur a une durée de vie de 15 à 20 ans, qui est généralement moindre à celle d’une chaudière gaz (5 ans de moins en moyenne).

    Bien que cela soit rare, bien entendu, elle reste plus volontiers sujette à des pannes, notamment en cas de variations anormales de tension. Cela nécessite parfois le changement de certaines pièces, mais les retours d’expérience sont plutôt positifs dans ce genre de cas concernant les prises en charge par les assurances. Les problèmes de tensions délivrées, sont en effet assurés par votre fournisseur d’énergie lorsque cela ne vient pas de votre installation.

    👉
    À noter :
    Si vous souhaitez un moyen de chauffage particulièrement durable, la chaudière biomasse peut-être envisagée, mais son coût d’installation sera nettement supérieur.

    Quelles économies d'énergie espérer ?

    La pompe à chaleur utilise l’électricité, énergie dont le prix augmente comme beaucoup d’autres et dont le coût au kWh est relativement élevé. Mais ce qui fait la différence, c’est qu’un chauffage classique aura un rendement généralement inférieur à 100 % (une partie de la chaleur est perdue et n’est pas retransmise) quand la pompe à chaleur offre un rendement de 300 % minimum, et monte même à plus de 400 %. C’est-à-dire que chaque kWh dépensé produit trois à quatre fois plus en chaleur ! La pompe à chaleur puise en effet dans son environnement pour décupler son rendement.

    Il en résulte des économies d’énergie conséquentes, 40 à 50 % en moyenne par rapport au fioul, 45 % comparé à des radiateurs électriques... Et 30 % par rapport à une chaudière gaz dernière génération. Ces économies peuvent monter à 40 à 50 % face à une chaudière gaz plus ancienne.

    installer pompe à chaleur

    Une pompe à chaleur permet de réduire ses factures de chauffage

    Comment optimiser la consommation de sa pompe à chaleur ?

    Quelques petites habitudes peuvent vous permettre d’optimiser la consommation de votre PAC. Il est ainsi conseillé de : 

    • ne pas faire varier la température du thermostat trop régulièrement ;
    • limiter la température d’arrivée de votre eau chaude sanitaire : ce bon réflexe peut avoir un impact important sur votre consommation d’énergie.

    Quel prix pour remplacer une chaudière gaz par une PAC ?

    Le prix est bien sûr l’élément décisif lorsqu’on choisit de changer son dispositif de chauffage. Vous trouverez ci-dessous des exemples de tarifs. Attention à bien les comparer aux aides développées plus bas. Ces dernières peuvent en effet monter à plus de 70 % du coût total !

    Tarif de la dépose d’une chaudière gaz et de l’installation d’une pompe à chaleur

    Le coût de dépose n’est pas toujours précisé dans les devis, inclus dans un tarif global de main d’œuvre avec l’installation du nouveau dispositif de chauffage. Lorsqu’il est détaillé, il est souvent situé aux alentours des 300 € HT. La totalité de la main d’œuvre, incluant dépose, installation des groupes extérieurs et intérieurs, tirage des lignes et liaisons avec tableau et protections différentielles..., est en général d’environ 1 300 € HT.

    Prix moyen d'une pompe à chaleur : selon le type (air-eau, eau-eau, sol-eau)

    Le prix d’une pompe à chaleur varie énormément en fonction de son type, mais aussi de sa dimension. Une pompe à chaleur, utilisée pour une habitation de 220 m² avec étage sera bien sûr bien plus coûteuse que pour un logement plain-pied de 100 m².

    Néanmoins, voici des exemples issus de devis récents :

    👉 Surface 135 m² : pompe à chaleur air-eau de 12KW, 13 000 € HT (aide de TVA à 5,5 %), devis total de 14 026 € HT, soit 14 798 € TTC. Aides pouvant aller jusqu’à 9 000 € (prime CEE + MaPrimeRénov’)

    👉 Surface de 50 m² (appartement) : pompe à chaleur air-air 5KW, devis total de 5 040 € TTC avec aides allant jusqu’à 70 %.

    Une PAC air-eau coûte en moyenne entre 6 000 et 13 500 €, soit 30 à 50 % de plus qu’une PAC air-air. Une pompe à chaleur géothermique coûte quant à elle entre 15 000 et 25 000 €. À savoir que ces tarifs varient bien sûr en fortement en fonction de la marque, du coefficient de performance et de la puissance de l'appareil.

    Les coûts d'entretien

    Depuis le 30 juillet 2020, il est impératif de faire vérifier votre pompe à chaleur tous les 2 ans maximum. Il faut aussi faire appel à un chauffagiste ou frigoriste qualifié pour changer le fluide frigorigène du circuit de chauffage tous les 5 ans.

    entretien pompe à chaleur

    Une PAC bien entretenue est une installation durable !

    Lors de ces entretiens, le système thermodynamique est nettoyé, les groupes intérieurs et extérieurs sont vérifiés, et un contrôle de la bonne étanchéité des éléments en contact avec le fluide réfrigérant est réalisé. Le coût moyen de cet entretien est de 150 € à chaque intervention.

    Vous souhaitez profiter de votre future pompe à chaleur le plus longtemps possible et optimiser ses performances ? Faites installer votre PAC par un professionnel qualifié !

    Les aides de l’État pour remplacer une chaudière gaz par une PAC

    Remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur n'est pas un investissement anodin. Heureusement, de nombreuses aides de l'État existent et sont cumulables. Elles contribuent à rendre votre projet de travaux plus "abordable".

    En couplant MaPrimeRénov' et la prime CEE, le montant global de ces aides peut atteindre 9 000 € pour une pompe à chaleur air-eau, et jusqu’à 15 000 € pour une pompe à chaleur géothermique.

    MaPrimeRénov'

    Ouverte à tous les ménages, MaPrimeRénov' aide à financer les travaux de rénovation énergétique. Le montant de l'aide est conditionné aux revenus du foyer :

    • MaPrimeRénov’ Bleu, pour les ménages très modestes, peut aller jusqu’à 4 000 € pour une PAC air-eau, ou 10 000 € pour une PAC géothermique (auxquels il faut ajouter la prime CEE) ;
    • MaPrimeRénov’ Jaune, pour les ménages modestes, monte à 3 000 € en air-eau ou 8 000 € pour une PAC géothermique ;
    • MaPrimeRénov’ Violet, pour les foyers aux revenus intermédiaires, va jusqu’à 2 000 € ou 4 000 € pour une PAC géothermique ;
    • MaPrimeRénov’ Rose : les ménages considérés comme aisés ne sont pas éligibles aux aides pour la pose d’une PAC en 2023.

    👉 Versement de l'aide après travaux et sous condition de réaliser les démarches. Si le professionnel choisi a l’agrément spécial « mandataire MaPrimeRénov’ », les aides peuvent néanmoins être déduites de la facture dès le début des travaux.

    installation PAC aides à la rénovation énergétique

    Hormis la pompe à chaleur air-air, tous les autres types de PAC sont éligibles aux différentes aides à la rénovation énergétique

    La prime CEE (Certificats d'économies d'énergie)

    La prime CEE, appelée aussi prime énergie ou prime "Coup de pouce", est une bonification versée principalement par des fournisseurs d'énergie dans le cadre du dispositif des Certificats d'économies d'énergie. Elle s'élève entre 4 000 et 5 000 € pour les ménages disposant de revenus modestes, et entre 2 500 et 5 000 € pour les autres ménages.

    L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

    L'éco-PTZ vous permet d'emprunter la somme d'argent nécessaire pour vos travaux de rénovation énergétique avec un taux d'intérêt fixé à 0 %.

    La TVA à taux réduit

    En confiant vos travaux à un professionnel RGE, le taux de TVA peut être réduit à 5,5 %, ce qui représente une économie non négligeable sur le montant total de vos travaux.

    Les subventions locales

    Votre commune, département ou région peut aussi mettre en place des subventions pour vous aider à financer votre projet. Renseignez-vous localement pour connaître les opportunités qui s'offrent à vous.

    📌
    Consultez notre article dédié pour plus d'informations sur les aides :
    Pompe à chaleur : quelles aides pour s'équiper en 2023 ?

    La dépose de votre chaudière et l'installation de la PAC

    En moyenne, le chantier pour la dépose d’une chaudière et l’installation d’une pompe à chaleur dure entre 2 et 5 jours.

    Les étapes

    Tout commence par la visite d’un technicien, pour obtenir un chiffrage précis ainsi qu’un devis. Suite à cela, il y a en général une petite période de réflexion (recommandé), avant de lancer les travaux. Une fois le chantier commencé, tout peut aller relativement vite : une matinée suffit en général pour la dépose de votre chaudière gaz. Le technicien commencera ensuite par l’installation de l’unité extérieure, avant de passer à l’unité intérieure, pour enfin raccorder les deux au moyen du circuit de fluide frigorigène. Les dernières heures consistent à mettre en service la pompe à chaleur.

    Coupler son ancienne chaudière avec une pompe à chaleur : bonne ou mauvaise idée ?

    Il y a quelques années, on recommandait, lorsque c’était possible, d’avoir un système de chauffage en relève. Les pompes à chaleur sont en effet parfois moins performantes que le fioul ou le gaz en cas de températures extrêmes. C’est moins le cas aujourd’hui, hormis dans le cas d'une PAC air-air, les pompes à chaleur modernes affichant des performances largement supérieures.

    De plus, un décret paru le 14 janvier 2021 impose qu’en cas de panne de votre ancien système de chauffage à énergie fossile, le remplacement pur et simple est imposé. Les dispositifs au fioul ou au gaz sont donc destinés à disparaître.

    Néanmoins, si votre chaudière est fonctionnelle, il peut être intéressant d’installer un by-pass afin de pouvoir l’utiliser à nouveau en cas de dysfonctionnement de la PAC.

    L’augmentation importante des cours du gaz et du fioul, et l’amélioration des performances des PAC, rendent donc assez obsolète l’idée de coupler les deux moyens de chauffage.

    Que faire de sa vieille chaudière ? Peut-on la recycler ?

    L’éco-participation, que vous payez à chaque équipement neuf est là pour compenser le coût de reprise de vos anciens appareils. Un installateur ne facture donc généralement rien pour reprendre votre chaudière gaz.

    Si vous déposez vous-même votre chaudière gaz, vous devrez vous rapprocher d’une déchetterie qui acceptera de la reprendre. Ce sont eux qui prendront en charge son traitement, recyclage compris.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Quelle chaudière choisir en 2023-2024 ? Les 7 options possibles

    Conclusion

    Outre le contexte actuel, qui encourage fortement à s’éloigner du gaz, une pompe à chaleur permettra dans tous les cas des économies d’énergie conséquentes.

    L’État souhaite radicalement changer le mix énergétique des foyers français, le gaz étant relayé au même rang que le fioul, parmi les énergies fossiles à éviter et à ne plus subventionner. Il encourage au contraire à changer de moyen de chauffage, en augmentant les aides pour ceux qui sont prêts à dire adieu au gaz.

    Autant d’arguments qui devraient vous convaincre !

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Faites appel à un professionnel RGE !
    Avant de vous décider et de lancer les travaux, veillez bien à faire faire plusieurs devis auprès de différents professionnels RGE, afin d'obtenir le prix le plus juste possible pour le remplacement de votre chaudière gaz par une pompe à chaleur. Ces artisans qualifiés vous permettent de bénéficier des aides de l'État en vigueur, qui contribueront ainsi à amortir le coût de votre investissement.

    Références :


    Lexique sur la pompe à chaleur

    • Aérothermie : technologie de pompe à chaleur qui utilise l'air extérieur comme source d'énergie.
    • Compresseur : composant d'une PAC qui élève la pression du fluide frigorigène.
    • Condensateur : composant d'une pompe à chaleur qui transfère la chaleur du fluide frigorigène à l'eau ou à l'air.
    • Détendeur : composant d'une PAC qui abaisse la pression du fluide frigorigène.
    • Fluide frigorigène : gaz ou liquide qui circule dans une pompe à chaleur et transporte la chaleur.
    • Geothermique : technologie de pompe à chaleur qui utilise la chaleur du sol comme source d'énergie.
    • PAC air-air : pompe à chaleur qui utilise l'air extérieur pour chauffer et rafraîchir un logement.
    • PAC air-eau : pompe à chaleur qui utilise l'air extérieur pour chauffer et refroidir l'eau d'un circuit de chauffage ou de climatisation.
    • PAC géothermique : pompe à chaleur qui utilise la chaleur du sol pour chauffer et refroidir un logement.
    • Réversibilité : capacité d'une pompe à chaleur à chauffer et à rafraîchir une habitation.
    • Taux de COP : coefficient de performance d'une pompe à chaleur, qui indique son rendement énergétique.

    Article rédigé par Eco Cero


    PROLONGEZ VOTRE LECTURE :

    Chaudière Chauffage Part Pompe à chaleur
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires