Confidentialité

Prime énergie : quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Prime énergie : quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Prime énergie : quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Si vous souhaitez réaliser des travaux d’économies d’énergie pour améliorer votre confort thermique, vous êtes peut-être éligible à la prime énergie. Cette subvention qui peut atteindre plusieurs centaines d’euros permet d’alléger considérablement votre facture finale. Quelles sont les conditions d’éligibilité ? Comment obtenir la prime énergie ? De quel montant puis-je bénéficier ? Ne bougez pas, on vous explique tout pour vous aider à vous lancer dans ce projet !


Seul un professionnel peut vous permettre de bénéficier des aides de l'État pour vos travaux de rénovation énergétique !


Issue du dispositif de Certificat d’économies d’énergie (CEE) définit par la Loi POPE, la prime énergie a été mise en place par l’État afin de lutter contre la précarité énergétique. Les fournisseurs d’énergie doivent inciter leurs clients à entreprendre des travaux de rénovation énergétique sous peine de lourdes pénalités financières. 

 

⚠️
Important :
Les nouveaux plafonds de ressources et les nouvelles conditions d'attribution des aides aux travaux n'ont pas encore été communiqués par l'État. Les modifications seront soumises à l'adoption du projet de loi de Finances 2022 (mise à jour complète courant janvier 2022).

Quelles sont les conditions d'éligibilité en 2022 ?

L’obtention des Certificats d'économies d'énergie est simple si les conditions pour en bénéficier sont respectées.
 

Les conditions liées au logement

D’autres conditions d’éligibilité propres au logement doivent être respectées pour bénéficier des CEE.

  • Votre logement doit avoir plus de 2 ans (maison ou appartement) ;
  • Le logement dans lequel vous souhaitez entreprendre ces travaux doit être votre résidence principale ou secondaire ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Les travaux concernés

Plusieurs types de travaux sont éligibles aux CEE dans la mesure où la consommation énergétique est réduite et où les conditions de vie des habitants sont améliorées :

  • Isolation : toiture et combles, toiture terrasse, murs, plancher bas, fenêtres ou porte-fenêtres isolantes ;
  • Chauffage : chaudière à condensation, biomasse individuelle, au bois, radiateur à chaleur douce, ballon thermodynamique ;
  • Énergie renouvelable : pompe à chaleur, chauffe-eau solaire individuel ;
  • Programmation : ventilation VMC double flux, VMC simple flux hygroréglable, programmateur de chauffage, régulation par sonde, robinets thermostatiques.

📌
Pour aller plus loin :
Dossier spécial aides aux travaux : subventions et aides de l'État
 

Comment obtenir la prime énergie ?

Vous devez effectuer votre demande de prime en vous inscrivant sur un site comme PrimesEnergie.fr avant de signer un devis. À la suite de cette démarche, vous disposez d’un délai de 8 mois pour transmettre votre dossier complet et réaliser vos travaux. Après validation de votre dossier, vous recevez votre prime sous la forme d’un chèque.
 

3 critères qui font varier le montant de la prime 

Le montant des Certificats d'économies d'énergie n’est pas fixe et varie selon plusieurs critères :

  1. Le type de travaux ;
  2. Votre situation géographique (aides à la rénovation selon votre région) ;
  3. Conditions de ressources.

💡
Bon à savoir :
La prime énergie est cumulable avec MaPrimeRénov' et l'éco-prêt à taux zéro (éco PTZ).

 

😉 Le Conseil Habitatpresto : ne perdez pas de temps !

Ne tardez pas à vérifier si vous êtes éligible, car les conditions d’éligibilité peuvent changer à tout moment.


La prime énergie vous oblige à confier les travaux à un professionnel RGE !


Chauffage Isolation Part Rénovation complète VMC
La Rédaction Habitatpresto

La Rédaction Habitatpresto

Equipe de rédaction

La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.