DPE : tout savoir sur le diagnostic de performance énergétique

Dans cet article :

    Si vous êtes propriétaire vendeur, bailleur ou futur acquéreur ou locataire, vous êtes obligatoirement confronté au diagnostic de performance énergétique (DPE), au moins une fois dans votre vie. Passage obligé pour la vente comme pour la location d'un bien, ce document permet d'évaluer la consommation énergétique globale d'une maison ou d'un appartement et ses émissions de gaz à effet de serre. Quelle est sa durée de validité ? Ce diagnostic valable 10 ans doit être refait en cas de revente ou d'importants travaux de rénovation énergétique. Explications !

    Les changements à venir

    Depuis le 1er juillet 2021, plusieurs changements concernent le diagnostic de performance énergétique (décret du 17 décembre 2020)

    Tout d'abord, le DPE n'est plus uniquement informatif, mais opposable aux tiers. Concrètement, cela signifie que toute personne concernée (locataire, acquéreur, vendeur, bailleur) peut se retourner contre le diagnostiqueur immobilier en cas d'erreur. Ensuite, sa durée de validité a évolué. Il est toujours de 10 ans pour les diagnostics réalisés à partir de juillet 2021, mais en ce qui concerne les diagnostics réalisés :

    • entre le 1er janvier 2013 et le 1er juillet 2021, la validité va jusqu’au 31 décembre 2022 ;
    • entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021, la validité coure jusqu’au 31 décembre 2024.

    👉
    À noter :
    Face aux résultats "anormaux" et aux problèmes remontés du terrain par les diagnostiqueurs depuis son déploiement en juillet 2021, le nouveau diagnostic de performance énergétique a été retoqué par la direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature, qui dépend du ministère de la Transition écologique. Via un communiqué de presse publié le 24 septembre, les pouvoirs publics ont invité les diagnostiqueurs à "suspendre provisoirement l'édition de nouveaux DPE pour les logements datant d'avant 1975, hormis dans les cas rendus nécessaires par des transactions urgentes". Depuis, des analyses ont permis d'identifier l'origine des anomalies constatées. À ce titre, l'édition de la nouvelle version du DPE a pu reprendre depuis le 1er novembre, "le temps que les corrections nécessaires aient été apportées aux logiciels utilisés par les diagnostiqueurs", a souligné le Gouvernement, dans un nouveau communiqué de presse
     publié le 4 octobre.

    En parallèle, à partir du 1er septembre 2022, et non du 1er janvier, comme prévu initialement, un audit énergétique devra impérativement accompagner le DPE pour les logements classés F ou G (loi du 8 novembre 2019), considérés comme des passoires thermiques. Cette obligation s'applique aux propriétaires vendeurs de maisons individuelles ou d'appartements situés dans des immeubles en monopropriété.


    Vous envisagez de céder ou louer votre logement ? Faites établir un diagnostic immobilier par un professionnel !


    Le nouveau DPE inquiète les propriétaires et professionnels de l'immobilier

    De nouveau possible depuis le 1er novembre 2021, l'édition du nouveau DPE réserve de mauvaises surprises à de nombreux propriétaires. Et pour cause, un nombre bien plus important que prévu de biens dégringolent en termes d'étiquette énergétique et sont désormais considérés comme des logements jugés indignes.

    Selon le journal quotidien Le Monde, près de 7 millions de passoires thermiques vont devoir être rénovées pour espérer être dans les clous et pouvoir être proposées à la location. Conséquence ? Depuis la mise en place de la nouvelle version du diagnostic, de plus en plus de logements énergivores sont mis en vente par des propriétaires, qui ne souhaitent pas ou ne sont pas en mesure d'engager des travaux de rénovation énergétique. D'autres estiment que le timing accordé pour effectuer les travaux nécessaires est trop serré.

    ⚠️
    Important :
    Dans le cadre de la loi Climat du 22 août 2021, les logements classés G, soit les moins bien notés, seront interdits à la location à compter du 1er janvier 2025. Toujours dans cette même idée de faire disparaître les habitations les plus énergivores, les biens associés à la classe énergétique F suivront en 2028, avant ceux notés E en 2034. Mais ce n'est pas tout, puisque dès la fin août 2022, les loyers de logements classés F ou G ne pourront plus être augmentés, que ce soit à l'occasion d'un renouvellement de bail ou lors d'une nouvelle location.

    Quoi qu'il en soit, la nouvelle méthode de calcul, plus stricte, prend désormais en compte les dépenses énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre de chaque logement. De ce fait, le bois et l'électricité sont des bons élèves, quand le chauffage au fioul ou au gaz, a contrario, font perdre des points aux biens évalués.

    Par ailleurs, la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) craint de voir "40 % des biens changer de classe entre le nouveau et l'ancien DPE". Un constat qui concerne plus particulièrement les logements anciens, mais aussi ceux de petites superficies (60 % des biens de moins de 30 m²), note le syndicat immobilier, dans un communiqué de presse.

    Pour Lionel Janot, président de la Fédération interprofessionnelle du diagnostic immobilier (Fidi), l'explication est toute trouvée. "Le nouveau calcul rapporte les consommations d'énergie au nombre de mètres carrés, et intègre l'éclairage et l'électroménager, ce qui est défavorable aux petits logements", alerte-t-il, dans les colonnes du Monde.

    Qu'est-ce que le DPE d'une maison ou d'un appartement ?

    Ce diagnostic permet de connaître avant l'achat ou la location, la performance du logement (valeur verte) en matière de consommation d'énergie. Le logement est noté à l'aide de lettres allant de A, pour la note la plus économe à G, pour la note la plus énergivore, qui correspondent à des classes énergétiques.

    etiquette energie dpe


    C'est un document reprenant les caractéristiques de votre maison ou appartement en matière d'équipement de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire, d'isolation, de refroidissement (si votre logement est équipé d'une climatisation réversible par exemple), et de ventilation. Il donne ainsi la consommation énergétique et la production de gaz à effet de serre du logement.

    Ce diagnostic est basé sur la consommation effective du foyer occupant les lieux. Il n'est donc pas forcément très objectif, puisqu'il reprend les consommations énergétiques des habitants, alors que celles-ci peuvent varier (certaines personnes chauffent moins, ou passent moins de temps dans le logement en alternant des périodes dans leur résidence principale et dans leur résidence secondaire par exemple). Cela peut fausser l'estimation.

    À partir du 1er juillet 2021, cette méthode de calcul va changer. Au lieu de reprendre les factures des occupants pour faire l'état des lieux de la consommation, le DPE sera établi en analysant la qualité de l'isolation et le mode de chauffage. Cette méthode de calcul s'appelle la méthode conventionnelle.

    Il comprend également une partie "conseils" où sont détaillées les actions potentielles à mettre en place pour améliorer l'isolation et diminuer les dépenses énergétiques de la maison ou de l'appartement. Cela peut être par exemple un ravalement de façade avec isolation par l'extérieur ou l'installation de panneaux photovoltaïques et d'eau chaude sanitaire solaire.

    Quand le DPE est-il obligatoire ?

    Obligatoire pour toute vente ou location d'un bien immobilier équipé d'un chauffage, il doit être fourni lors des premiers échanges entre vendeur et acheteur. 

    Il doit être établi avant la vente ou la location de façon à informer les potentiels acquéreurs ou locataires de la classe énergétique du logement. Depuis avril 2013, le document doit même être transmis à l'Ademe avec ses informations propres.

    Si vous êtes propriétaire, nous vous conseillons de le faire établir avant la mise en place de l'annonce de vente ou de location de votre maison ou appartement.

    Valable 10 ans, il doit cependant être refait en cas de revente, si entre temps vous effectuez des travaux de rénovation thermique importants (changement de chaudière pour une chaudière gaz à condensation, par exemple). Quoi qu'il en soit, ce diagnostic est à la charge du propriétaire vendeur ou bailleur.

    💡
    Bon à savoir :
    Il existe de nombreux autres 
    diagnostics immobiliers obligatoires à faire avant la vente ou la location d'un bien.


    Quel est le prix d'un DPE ? Comptez entre 80 et 200 €

    👉
    À noter :
    En moyenne, prévoyez une fourchette de prix comprise entre 80 et 200 € TTC frais de déplacement inclus.


    Le coût d'un diagnostic de performance énergétique dépend directement de l'entreprise qui exécute le diagnostic. Beaucoup de facteurs entrent en jeu avant de passer à l'addition finale. Le déplacement et les heures passées du diagnostiqueur peuvent rentrer en ligne de compte, la superficie du bien à vendre ou encore le format du rapport peuvent aussi faire varier le tarif du diagnostic immobilier.

    Qu'est-ce qu'un bon DPE ?

    On considère qu'un bon DPE est compris entre la note A et C. A correspondant à un logement neuf, B à un bien basse consommation et C à un logement construit au début des années 2000.

    📌
    Vous êtes vendeur ? Cet article peut aussi vous intéresser :
    Mauvais DPE : comment économiser des milliers d'euros ?

    😉 Le Conseil Habitatpresto : pensez au bilan thermique en cas de rénovation lourde !

    En cas de rénovation importante pour l'achat que vous visez, il est important de faire faire un autre bilan, le bilan thermique (à ne pas confondre avec le DPE) qui pousse les investigations pour connaître les points faibles en matière d'isolation de votre logement pour établir les rénovations prioritaires et potentiellement les plus significatives à faire pour diminuer les factures énergétiques.


    Rassurez le futur locataire ou propriétaire quant à la viabilité de votre bien, en faisant réaliser un diagnostic de votre logement par un professionnel certifié !


    Références :

    Diagnostics immobiliers Part Rénovation complète
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

    Passoire thermique : l'obligation d'audit énergétique reportée

    Le Gouvernement a annoncé le report de l'obligation d'audit énergétique, en cas de vente d'un logement classé F ou G et qualifié comme passoire thermi...

    Lire la suite

    Mauvais DPE : comment économiser des milliers d'euros ?

    Vous prévoyez de vendre votre maison et avez reçu un mauvais DPE ? Pas de panique, voici comment réagir pour réaliser des économies !

    Lire la suite

    Dossier spécial DPE

    Dans ce dossier spécial DPE, découvrez quels sont les diagnostics techniques à faire, obligatoires ou non, qu'il s'agisse d'une vente ou d'une locatio...

    Lire la suite
     

    Confidentialité