Confidentialité

Climatiseur mural : comment bien le choisir et où l'installer ?

Climatiseur mural : comment bien le choisir et où l'installer ?

Climatiseur mural : comment bien le choisir et où l'installer ?

Contrairement à un climatiseur console, le climatiseur mural se fixe au mur, en hauteur. Pour ces systèmes de climatisation, il existe un large choix de dispositifs, dont la puissance et les options varient selon les modèles. Comment bien le choisir ? Où l’installer dans son logement ? On vous dit tout !


Vous souhaitez profiter d'un système de climatisation chez vous ? Découvrez précisément combien vont vous coûter vos équipements !


Sommaire :

Quels sont les 4 types de climatiseurs muraux ? 

Il existe 4 types de climatiseurs muraux :

  1. les monoblocs classiques ;
  2. les modèles bi-split ou multi-split ;
  3. les appareils réversibles ;
  4. les dispositifs gainables.

Les modèles classiques : climatiseur monosplit

Le climatiseur classique ou monosplit ressemble à un radiateur mural. Il est composé d’une seule console intérieure. Son rôle est de capter les calories qui réchauffent la pièce et de les rejeter par le dispositif extérieur, pour réguler la température ambiante.

climatiseur monosplit mural

Qui dit climatiseur monosplit, dit une seule unité intérieure !

Le climatiseur bi-split ou multisplit

Selon les besoins, on peut raccorder à la console extérieure plusieurs unités intérieures : de 2 à 11, indépendantes les unes des autres. Cela permet de moduler la climatisation pièce par pièce, l'un des gros avantages d'un climatiseur multisplit.

climatiseur multisplit

Le fonctionnement d'un climatiseur multisplit s'apparente à celui d'une pompe à chaleur, qui prélève l'air intérieur pour l'évacuer vers l'extérieur

Les modèles réversibles : pompe à chaleur air-air

Certains climatiseurs muraux sont des pompes à chaleur réversibles. Ils ont la double fonction de chauffage et de climatiseur. Pour chauffer la pièce, le fonctionnement de l’appareil s’inverse. Le climatiseur réversible prélève de l’air à l’extérieur pour le restituer en chaleur à l’intérieur.

climatisation réversible

Une climatisation réversible se charge de rafraîchir vos pièces en été et de les chauffer en hiver !

Le climatiseur gainable

La spécificité du climatiseur gainable est que le groupe condenseur-compresseur s’installe à l’intérieur de l’habitation, souvent dans les combles. Il est très discret car il ne laisse apparaître que les bouches d’air au plafond.

climatiseur gainable

Un exemple de climatiseur gainable

📌
Vous aimerez aussi cet article :
Climatisation : 7 solutions pour rafraîchir sa maison cet été

Comment fonctionne un climatiseur mural ?

Il existe différents types de climatiseurs muraux, mais tous se composent de deux unités essentielles, régies par une télécommande : 

  • le dispositif extérieur : à poser sur une façade de la maison, il se compose d’un groupe condenseur-compresseur ;
  • le dispositif intérieur : à installer dans la pièce à climatiser.

Les deux parties du climatiseur mural sont dépendantes et elles sont reliées par un tuyau en cuivre et une gaine d’évacuation, qui passent dans le mur.  

La puissance d’un climatiseur mural se caractérise par le COP (coefficient de performance). Plus le COP est élevé, moins l’appareil consomme d’énergie et plus il en produit lui-même. Le climatiseur mural est un système performant car il est peu énergivore

Les critères pour choisir un climatiseur mural

Pour choisir un climatiseur mural adapté à son logement et à ses besoins, il faut prendre en compte différents facteurs. La superficie de la pièce à climatiser et les besoins de consommation en climatisation et en chauffage (réguliers ou occasionnels) sont à évaluer. Mais il faut aussi tenir compte de l’isolation du bâtiment, ainsi que de son orientation.

Quelle puissance choisir pour son climatiseur mural ?

Pour calculer la puissance optimale selon la taille de la pièce, il faut compter 100 W/m² en climatisation et 80 W/m² en chauffage. Pour une pièce de 10 à 30 m², un modèle de 2,5 kW suffit, et pour une pièce de 40 à 50 m² un appareil de 5 kW sera plus approprié.

L’étiquette énergie 

L’étiquette de l’appareil indique sa classe énergétique : de A++ à E. La classe énergétique estime la performance énergétique du dispositif, à partir des coefficients SCOP et SEER. Plus ces coefficients sont élevés, moins l’appareil est énergivore.

  • le SCOP : évalue la puissance de l’appareil en hiver ;
  • le SEER : évalue ses performances en été.

Le bruit 

Le bruit est le principal inconvénient du climatiseur mural. Néanmoins, les modèles les plus silencieux sont dotés d’une puissance acoustique de moins de 30 dB. Et certains sont dotés d’un mode silencieux pour l’unité intérieure.

L’hygrométrie du climatiseur mural 

La majorité des climatiseurs muraux sont dotés d’un filtre à particules, qui capte les bactéries responsables de la moisissure et des mauvaises odeurs, et injecte un air purifié dans le logement. Pour bien choisir son climatiseur, il faut tenir compte du taux de déshumidification de l’appareil, qui s’exprime en litres par jour. Plus ce taux est élevé, plus la fonction purifiante de l’appareil est efficace.

Les autres options 

Les appareils sont équipés de différentes options qui améliorent le confort d’utilisation. Ces dernières varient selon les marques et les modèles :

  • l’ajustement automatique de la puissance de l’appareil aux conditions météorologiques ;
  • la fonction de programmation ;
  • l’interface Wifi et le pilotage à distance pour les appareils connectés ;
  • un capteur bizone qui scinde en deux l’espace  à chauffer ou à  refroidir.

Où installer son climatiseur mural ?

Pour un fonctionnement optimal de l’appareil, il est essentiel de l’installer dans un emplacement adapté selon la pièce et l’isolation du bâtiment.

L’unité intérieure 

Il est recommandé d’installer la console intérieure du climatiseur à une hauteur de 2 mètres. Il faut veiller à l’accessibilité de l’emplacement pour la maintenance de l’appareil.

L’unité extérieure

Pour l’unité extérieure, l’emplacement peut être mural ou au sol.  Il est conseillé d’éviter les façades exposées au sud et d’éloigner le plus possible la console des portes et fenêtres pour limiter les nuisances sonores.

Comment installer et assurer la maintenance d’un climatiseur mural ?

Il est fortement recommandé de faire poser le climatiseur mural par un professionnel : à la fois pour pouvoir bénéficier de la garantie constructeur ainsi que des aides financières de l’Etat. Le prix de la pose est généralement compris entre 1.200 et 2.000 € selon les prestataires et les contraintes de pose.

De plus, un entretien annuel est obligatoire pour éviter les dysfonctionnements de l’appareil, optimiser ses performances et augmenter sa durée de vie. Le prix d’une visite de maintenance annuelle va de 70 à 180 € selon les contrats et les prestations.


Pour des travaux au juste prix, comparez les devis de plusieurs professionnels !


Réglages et conseils d’utilisation

Pour maintenir le bon fonctionnement et limiter les pertes d’énergie, quelques gestes sont à adopter :

  • l’hygrométrie doit se situer entre 40 et 60 % ;
  • la vitesse d’évacuation de l’air ne doit pas dépasser les 0,25 m/s ;
  • les arrêts et redémarrages de l’appareil doivent être limités, car la mise en tension du climatiseur est énergivore ;
  • il faut maintenir un écart de température de moins de 8° C pour éviter un choc thermique entre l’intérieur et l’extérieur de la pièce climatisée ;
  • il est également important de dépoussiérer régulièrement les bouche d’aération de l’appareil pour assurer la pureté de l’air.


😉 Le Conseil Habitatpresto : profitez des aides à la rénovation thermique !

L’achat et la pose d’un climatiseur peuvent parfois s'avérer onéreux. Pour diminuer le coût d'installation d'une pompe à chaleur réversible, vous pouvez bénéficier d’aides à la rénovation thermique comme MaPrimeRénov’ ou la prime énergie. L’installation doit être réalisée par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour pouvoir bénéficier de ces aides.


 N'attendez pas le retour des grosses chaleurs pour profiter d'un air frais chez vous !


Références :

Climatisation Part
Philippine Jegousse

Philippine Jegousse

Responsable éditoriale pour Habitatpresto

Philippine JEGOUSSE, responsable éditoriale Habitatpresto : Diplômée en rédaction technique, je rédige depuis 2015 pour des blogs du secteur de l'Habitat. J’ai à coeur de vous fournir des infos utiles et claires pour vous aider à réussir vos travaux de rénovation.

21/09/2021

Comment créer une entrée quand on n’en a pas ?

Votre porte d’entrée ouvre directement dans une pièce ? Envie d’une véritable entrée ? Voici quelques astuces pour délimiter un espace autour de votre...

Lire la suite

21/09/2021

Gazon qui jaunit, au secours ! 7 pistes pour sauver votre pelouse

Un gazon qui jaunit n'est pas une mince affaire. Causes et solutions, on vous explique tout pour garder votre gazon vert cette année et le sauver !

Lire la suite

16/09/2021

Chèque énergie 2021 : il sera envoyé à partir du mois d'avril

Le chèque énergie 2021 sera envoyé entre fin mars et fin avril 2021 (selon votre département) et sera valable jusqu'au 31 mars 2022.

Lire la suite

15/09/2021

Isolation du sol : quelles techniques & quels isolants choisir ?

L'isolation du sol de votre maison permet de diminuer de 7 à 10 % les pertes de chaleur. Mais savez-vous quelle technique utiliser ? On vous dit tout...

Lire la suite

15/09/2021

Top 7 des chauffages d'appoint du + économique au - économique

C'est un précieux allié pour les plus frileux & pour ceux qui veulent retarder le démarrage du chauffage en automne.

Lire la suite

15/09/2021

Dossier spécial chauffage : tout savoir pour être bien chez soi

Dans notre dossier dédié au chauffage, prenez le temps de la comparaison pour choisir la meilleure alternative en fonction de vos besoins !

Lire la suite