Colère du BTP : le CITE ne sera pas transformé en prime 2019

Le 25/09/2018

Actu - Coup de massue pour le BTP, depuis que le gouvernement a annoncé, le 14 septembre dernier, que le CITE ne serait finalement pas transformé en prime énergie au 1er janvier 2019. Prolongation provisoire ou définitive ? Quoi qu’il en soit, les réactions des principaux acteurs du bâtiment ne se sont pas faites attendre !

Pourquoi le CITE ne se sera pas transformé en prime 2019 ? En quoi le CITE va-t-il changer ? Comment la non transformation du CITE en prime touche les professionnels et les particuliers ?


La promesse
d’Emmanuel Macron qui avait pour objectif d’aider les foyers aux revenus les plus modestes à entreprendre des travaux de rénovation énergétique ne verra finalement pas le jour.


Décrochez rapidement de nouveaux chantiers dans votre région 


Suppression des fenêtres et du chauffage à fioul du CITE : les réactions du BTP


Au-delà de la prolongation du CITE sous sa forme actuelle pour l’année 2019, le ministère de la Transition écologique et solidaire ayant récemment accueilli son nouveau ministre, François de Rugy, a précisé que les fenêtres et le chauffage à fioul en seraient exclus. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité auprès du BTP et notamment pour Jacques Chanut, le président de la FFB, qui a déclaré :

"Si la sortie du champ du CITE des fenêtres et des chaudières au fioul est maintenue, c'est la mort du RGE ! Je rappelle qu'il y a 32.000 menuisiers sur les 70.000 qualifiés RGE. Comment pourront-ils continuer à être intéressés et encouragés à maintenir leur niveau d'exigence ? Comment voulez-vous que l'on puisse accompagner la montée en gamme des compétences ?"


Quant à la CAPEB, elle a tenu à rappeler que la prise en charge des fenêtres dans le crédit d’impôt, bénéficie en moyenne à plus d’un million de foyers chaque année.


Inscrivez-vous, de nouveaux chantiers vous attendent

Prime 2019 : une mesure coûteuse et complexe


Lors de son communiqué du 14 septembre, François de Rugy a justifié la non transformation du CITE en prime comme étant une mesure trop onéreuse qui nécessite une organisation bien trop complexe pour être mise en place.


"Après un examen approfondi, cette mesure est apparue coûteuse et complexe dans son déploiement : elle nécessiterait de créer une nouvelle structure à part entière et de recruter des centaines de personnes dédiées"



Vous aimerez aussi ces articles 📌 

Démission de Nicolas Hulot : le bâtiment réagit !

Loi POPE : tout savoir sur les enjeux



De nouveaux chantiers vous attendent, inscrivez-vous vite

👷 Le Conseil du Pro : informez-vos clients !


L’exclusion des fenêtres et du chauffage à fioul venant tout juste d’être annoncée, il est encore temps de convaincre vos clients hésitants de profiter du CITE pour entreprendre ce type de travaux avant le 1er janvier !


Références

  1. Pauline Polgar, "CITE : "Les entreprises sont dépitées. Nous exigeons de la transparence"", Bati Actu, le 19 septembre 2018
  2. R.C., "Le CITE transformé en prime? Une mesure trop coûteuse selon le gouvernement", Bati Web, le 14 septembre 2018
  3. F.L., "Le CITE sera bien prolongé d'un an", Bati Actu, le 14 septembre 2018
  4. Guillaume Errard, "La fin de l’aide fiscale pour les nouvelles fenêtres fait grincer des dents", Le Figaro, le 24 septembre 2018


Découvrez les chantiers disponibles près de chez vous 


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés