Confidentialité

Charges sociales 2021 : quel taux pour quelle cotisation ?

Charges sociales 2021 : quel taux pour quelle cotisation ?

Aurélia Ribeiro - Le 13/10/2021

Employeurs et salariés dans le bâtiment, chaque mois, vous devez vous acquitter des charges sociales auprès des divers organismes de l’État. Mais difficile de s’y retrouver parmi les différents taux pour préparer les fiches de paie. Quel est le pourcentage des charges salariales et des charges patronales ? Le montant des charges salariales est d’environ 22 % du salaire brut. Quant au montant des charges patronales, il s'élève entre 25 % du salaire brut. Découvrez en détail les taux de cotisations des charges sociales applicables en 2021, quand les payer et leur utilité !

Calculée directement à partir de la rémunération brute d’un salarié, la part patronale des cotisations sociales est versée directement aux organismes sociaux. Quant à la part salariale, elle est prélevée sur le salaire brut de l’employé.


Besoin de plus de chantiers ? Testez notre service pour développer votre activité !


Sommaire :

Quel est le pourcentage des charges salariales et patronales ?

Dans les charges sociales, on distingue donc deux catégories :

  1. Les charges salariales qui sont versées par le salarié,
  2. Les charges patronales qui sont versées par l’employeur.

Les cotisations patronales sont calculées en fonction du salaire brut de l’employé. Quant aux cotisations salariales, elles sont décomptées directement du salaire brut de l’employé. Une fois les charges prélevées, il reste le salaire net.

Les cotisations sociales sont calculées selon un taux en pourcentage sur le salaire brut, fixé par la réglementation. Il dépend de la rémunération du salarié, mais un plafond est aussi fixé par la sécurité sociale.

👉
À noter :
Le montant des charges salariales s’élève à 22 % du salaire brut, soit 28 % du salaire net.
Le montant des charges patronales s’élève entre 25 et 42 % du salaire brut, soit 54 % du salaire net.


Tableau récapitulatif des taux de cotisations des charges sociales (salariales et patronales) au 1er janvier 2021 (source : Urssaf)


Cotisations


Sur la totalité de la rémunération (salaire total)


Dans la limite du plafond


Employeur


Salarié


Employeur


Salarié


Assurance maladie, maternité, invalidité, décès (*) et contribution solidarité autonomie (CSA)


7,30 %





Cotisation salariale maladie supplémentaire dans les départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle



1,50 %




Assurance vieillesse


1,90 %


0,40 %


8,55 %

6.90 %

Allocations familiales (**)


3,45 %





Contribution au dialogue social


0,016 %





Accidents du travail


Le taux accident du travail vous est notifié par la Carsat


CSG imposable


2,40 %
Sur 98,25 % du salaire brut (a)

CSG non imposable


6,80 %

Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)


0,50 %

Fnal 
(50 salariés et plus)


0,50 %






Fnal 
(moins de 50 salariés)



0,10 %


Versement mobilité (VM)


Taux VM variable, institué par les collectivités territoriales ou leurs groupements





Contribution assurance chômage

4,05 %

Dans la limite de 4 plafonds

Cotisation AGS (***)

0,15 %


Forfait social (****)


20 %





(a) Abattement limité à 4 plafonds annuels de la Sécurité sociale, soit 164.544 € en 2021.

(*) Pour les employeurs éligibles à la réduction générale, le taux de la cotisation patronale « d'assurances maladie-maternité-invalidité-décès » est fixé à 7 % au titre de leurs salariés dont la rémunération n’excède pas 2,5 fois le montant du Smic calculé sur un an. 
Dans les autres cas, le taux de la cotisation d’assurances maladie-maternité-invalidité-décès reste fixé à 13 %. Le complément de cotisation maladie à 6 % doit être déclaré sous le CTP 635.

(**) Pour les employeurs éligibles à la réduction générale, le taux de la cotisation patronale « allocations familiales » est fixé à 3,45 % au titre de leurs salariés dont la rémunération n’excède pas 3,5 fois le montant du Smic calculé sur un an. 
Dans les autres cas, le taux de la cotisation allocations familiales reste fixé à 5,25 %.

(***) Le taux de la cotisation patronale au régime de garantie des salaires (AGS) est de 0,03 % pour le personnel intérimaire des entreprises de travail temporaire.

(****) Le taux de forfait social est fixé à 8 % notamment pour :

  • les contributions des employeurs destinées au financement des prestations complémentaires de prévoyance versées au bénéfice de leurs salariés, anciens salariés et de leurs ayants droit (entreprise de 11 salariés et plus) ;
  • les sommes affectées à la réserve spéciale de participation au sein des sociétés coopératives et participatives de 50 salariés et plus.

📌
Vous aimerez aussi cet article :
Quelles charges à payer pour un autoentrepreneur du BTP ?


Vous rencontrez des difficultés pour remplir votre carnet de commandes ? Rejoignez-nous dès maintenant !


Quand payer les charges sociales ?

Selon le nombre de salariés dans votre entreprise, la date butoir pour le règlement des cotisations peut varier.


9 salariés et moins

Les cotisations sociales doivent être versées aux différents organismes avant le 15 de chaque mois suivant la période de travail effectuée.

Néanmoins, il est possible d’effectuer un paiement trimestriel si vous l’avez notifié à l’Urssaf avant le 31 décembre 2020.


Entre 10 et 50 salariés

Les cotisations sociales doivent être versées aux différents organismes avant le 15 de chaque mois suivant la période de travail effectuée.

Néanmoins, en cas de versement de la rémunération à votre salarié entre le 11 et la fin du mois suivant la période de travail effectuée, vous pouvez régler les cotisations sociales au plus tard le 5 du mois M+2. Cette situation est possible seulement si vous versiez déjà les cotisations en décalage au 24 novembre 2016.

Le paiement trimestriel est aussi possible si votre entreprise compte entre 10 et 11 salariés à condition d’en avoir informé l’Urssaf avant le 31 décembre 2020.


50 salariés et plus

  • Si vous versez le salaire de vos employés avant la fin de période de travail effectuée, vous devez régler les cotisations sociales avant le 5 du mois suivant.

  • Si vous versez le salaire de vos employés entre le 1er et le 20 du mois suivant la période de travail effectuée, vous devez régler les cotisations sociales avant le 15 du mois de la période travaillée.

  • Si vous versez le salaire de vos employés entre le 21 et la fin du mois suivant la période de travail effectuée, vous devez régler les cotisations sociales au plus tard avant la fin du mois M+1.

Néanmoins, ce décalage est possible seulement s’il était déjà en place avant le 24 novembre 2016.


📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Redressement de l’Urssaf : les pénalités et recours possibles


Quelle est l'utilité des cotisations ?

Les charges sociales coûtent cher aux contribuables. Payées par les salariés et l’employeur chaque mois, elles sont néanmoins nécessaires pour financer  :

  • la sécurité sociale,
  • la formation professionnelle,
  • le régime de retraite complémentaire.

Les charges sociales sont versées aux organismes suivants :

  • l’Urssaf,
  • l’Arrco,
  • l’Agirc,
  • les OPCA.


👷 Le Conseil du Pro : faites appel à un comptable !

Chefs d’entreprise, vous avez déjà bien assez à faire avec la recherche des chantiers et la gestion des ouvriers. Alors pour vous soulager de vos obligations comptables, faites appel à un véritable expert-comptable. Il prendra en charge toutes les opérations !


Nous proposons aux artisans inscrits sur Habitatpresto Pro les services d'experts-comptables sélectionnés par nos soins !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés