Entreprise individuelle : vos obligations comptables

Le 25/10/2017
Entreprise individuelle : vos obligations comptables

Mode d’activité favori des entrepreneurs, particulièrement dans le BTP, l’entreprise individuelle présente de nombreuses souplesses mais elle ne vous exonère pas pour autant de certaines obligations comptables. Voici tout ce que vous devez savoir pour bien faire vos comptes !


Entreprise individuelle : quels avantages au niveau comptable ? 

Sur le plan comptable, comparé à une structure plus traditionnelle comme la SARL, l’EURL ou la SA, les procédures sont relativement allégées. Bonne nouvelle non ? Voici ce que vous devez retenir : 


  • Votre personnalité physique et morale ne font qu’un

  • CA limité à 81 500 € HT pour une activité commerciale

  • Vous payez l’impôt sur vos bénéfices (total des ventes - charges)

  • L’auto-entreprise et la micro-entreprise sont les deux formes possibles de l’entreprise individuelle.



Vous aimerez cet article : 

5 conseils de pros pour trouver des chantiers



Obligations comptables des entreprises individuelles: une comptabilité simplifiée

Comparée formes plus conventionnelles d’entreprises telles que l’EURL, votre comptabilité est dans ce contexte nettement plus allégée.

1.Comptes annuels : quels documents fournir ?

Les comptes annuels que vous devez produire sont limités. Ils comprennent : 

  • Le bilan de votre activité : le patrimoine de l’entreprise au moment de son établissement, c’est-à-dire à une date donnée.

  • Le compte d’exploitation : permet d’avoir une synthèse claire de la performance de l’entreprise.

  • L’annexe :fournit des informations complémentaires pour aider à mieux cerner le contexte dans lequel évolue l’entreprise et sa situation actuelle

    Notez que la plupart des entreprises individuelles ne sont pas tenues de fournir une annexe comptable.

     Il n’y a que si vous vous êtes soumis au régime du réel normal et que vous dépassez 2 des 3 plafonds suivants que vous êtes concernés : 

    - Total bilan supérieur à 350 000 €
    - Total CA inférieur à 700 000 €
    - Salariés inférieur ou égal à 10

2. Livres comptables : quels documents fournir ?

En tant qu'artisan, vos bénéfices sont calculés selon le régime des Bénéfices Industriels et Commerciaux, appelé aussi BIC.

Dans ce contexte, vous devez donc également fournir des livres comptables, à savoir : 

  • le livre-journal (enregistrement chronologique de toutes les opérations comptables)

  • le grand livre (référence les opérations par numéro de compte)

  • le livre inventaire (regroupe les chiffres de l’actif et du passif de votre entreprise)


Astuce de pro : sachez vous entourer

Même si au premier abord, vous estimez pouvoir porter à bout de bras l’aspect comptable de votre entreprise, rien ne vaut un vrai comptable et un vrai expert-comptable si nécessaire. 

Partez du constat que vous avez déjà assez à faire avec votre cœur d’activité. Tout ce qui peut être délégué à des personnes plus compétentes que vous est une bonne idée. En plus de bénéficier de leur expertise, l’erreur de calcul ou l’omission d’informations sont quasi impossibles les concernant. 

Pour multiplier vos chantiers, pourquoi ne pas booster votre visibilité en créant votre site web ? Découvrez sans plus attendre notre service clé en main pour créer votre site web !


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés