Poêle à bois qui refoule : 7 éléments à faire vérifier par un pro

Mis à jour le 09/12/2022
Dans cet article :

    Après le travail, votre seule envie, c’est de rentrer chez vous et de vous réchauffer. Le problème, c’est que votre poêle à bois refoule la fumée... Vous êtes inquiet : fumée toxique ou début de feu, vous avez des scénarios plein la tête ! Découvrez dès maintenant ce qu’il faut faire pour que la fumée ne s’échappe plus de votre poêle !

    Poêle à bois qui refoule : 7 points à faire vérifier par un chauffagiste

    En plus d'être inefficace, un poêle qui refoule la fumée peut vite incommoder les occupants de la maison et s'avérer dangereux pour les bébés et jeunes enfants. Dès que la fumée refoule, faites sortir votre famille de la maison, contactez un pro et aérez bien en l'attendant ! Le problème provient la plupart du temps soit d'un mauvais tirage de votre poêle à bois, soit d'un problème avec le conduit.
     

    1. Vérifier que le bois est bien sec

    Vous n’y avez peut-être pas pensé, mais si vous vous fournissez en bois pas assez sec, votre poêle à bois pourrait bien produire une étonnante quantité de fumée qui, d'ailleurs, est nocive pour l’environnement Heureusement, un professionnel qualifié pensera à vérifier ce détail !
     

    2. Couper la VMC lors de l’allumage de votre poêle à bois

    Votre VMC peut également être la cause de la fumée refoulée dans votre intérieur. Le fonctionnement simultané de votre ventilation et de votre poêle à bois peut créer des appels d’air qui empêcheront la fumée de s’évacuer par l’extérieur.

    Lorsqu’un professionnel allumera votre poêle, il pourra donc couper la VMC le temps que le feu apparaisse pour vérifier si le souci ne provient de la ventilation.
     

    3. Nettoyer votre chauffage

    Avant toute chose, il est essentiel d’entretenir régulièrement votre poêle à bois : la plupart des problèmes viennent de là. Il se peut notamment que le conduit d'évacuation de fumée soit obstrué. Il faut donc :

    • Ramoner votre cheminée : ceci est obligatoire, 1 à 2 fois par an,
    • Nettoyer le foyer,
    • Décendrer grâce à un aspirateur à cendres ou un tisonnier.
       

    4. Installer un appareil qui aspire la fumée

    Plusieurs facteurs peuvent bloquer la sortie de la fumée de votre poêle à bois. Une possibilité consiste à utiliser un appareil qui aspire la fumée. Un artisan optera pour un aspirateur de forçage électrique, un extracteur de fumées ou encore un ventilateur d’aspiration.


    Face à un poêle à bois qui refoule, agissez rapidement en contactant un professionnel !


    5. Rehausser le conduit d'évacuation de fumée

    Attention, si le conduit de fumée du poêle n’est pas assez surélevé, l'évacuation de la fumée peut être perturbée en cas de vents violents. À ce titre, selon la norme NF DTU 24.1 de septembre 2020, la partie extérieure du conduit de fumée doit dépasser au minimum de 40 cm du faîtage du toit, dans un rayon de 8 mètres. Si tel est le cas, le risque que la fumée soit rabattue dans le conduit et s’évacue par l'intérieur est fortement réduit.
     

    6. Changer le conduit

    Peut-être que votre poêle à bois est mal raccordé au conduit de cheminée. Si les deux n’ont pas la même dimension, la fumée trouvera un moyen de se faufiler. Autrement, il peut être nécessaire de changer le conduit actuel, car il est trop coudé : n’étant pas assez droit, la fumée a plus de difficultés à remonter tout en haut de la cheminée.
     

    7. Isoler le conduit de fumée

    Si le conduit par lequel part la fumée est trop froid, cette dernière ne s’évacuera pas par la cheminée. En effet, pour remonter, il faut que l’air soit chaud. Or, en passant par un tuyau froid, la fumée perdra sa chaleur et ainsi ne remontera. Il faudra donc isoler le conduit pour résoudre le problème !

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Comment cacher un conduit de poêle ? 6 idées malignes et déco

    Poêle à bois qui refoule avec le vent : comment y remédier ?

    Lorsque le vent souffle fort, il arrive que votre poêle à bois refoule et fume abondamment. Ce phénomène se produit aussi lorsqu'un arbre ou une toiture voisine, plus haute que la vôtre, fait obstacle au vent, qui a alors tendance à s'engouffrer dans le conduit d'évacuation de fumée de votre poêle.

    Dans ce cas, il peut être judicieux de fixer un chapeau anti-vent à l'extrémité du conduit double paroi situé en extérieur. Cet accessoire en inox protège l'installation contre les vents descendants, mais aussi contre la pluie.

    👉
    À noter :
    Le prix d'un chapeau anti-vent varie en moyenne entre 100 et 160 €. Pour une installation dans les règles de l'art, profitez des conseils et de l'expertise d'un professionnel !
     

    😉 Le Conseil Habitatpresto : faites entretenir régulièrement votre installation !

    Votre poêle à bois doit être entretenu une fois par an par un professionnel qui se chargera de vérifier le bon fonctionnement de l'appareil et de le nettoyer. En plus de cette visite obligatoire, il faut prévoir un ramonage de votre poêle deux fois par an par un professionnel. Gardez bien toutes les factures sur un disque dur externe stocké hors de votre maison. En cas d'incendie, vous serez ainsi en mesure de prouver à votre assureur que vous avez respecté dûment toutes les obligations d'entretien.


    Référence :


    PROLONGEZ VOTRE LECTURE :

    Sur les problèmes de chauffage au bois :

    Sur l'entretien :

    Chauffage Part Poêles et cheminées
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

    Commentaires

     

    Confidentialité